Sustainability Newsletter #29

Family Offices
sep

#Le chiffre du mois - 11.1 millions d'hectares de forêt

L'année dernière, des forêts tropicales cruciales ont été détruites au rythme de 10 terrains de football par minute

Selon une analyse publiée en Avril, la superficie des forêts tropicales détruites en 2021 était suffisante pour couvrir toute l'île de Cuba et a envoyé plus de dioxyde de carbone dans l'atmosphère que l'Inde en une année entière en brûlant des combustibles fossiles. Quelque 11,1 millions d'hectares de forêts ont été détruits, principalement par l'exploitation forestière et les incendies, selon l'analyse réalisée par le Global Forest Watch de l'Institut des ressources mondiales et l'université du Maryland. Certains de ces incendies ont été allumés délibérément pour défricher des terres et beaucoup ont été exacerbés par le changement climatique.

Sur la superficie perdue, 3,75 millions d'hectares étaient des forêts tropicales primaires - parfois appelées forêts pluviales vierges - soit l'équivalent de 10 terrains de football par minute, selon le WRI. Les forêts tropicales primaires, en particulier, sont cruciales pour l'équilibre écologique de la planète, car elles fournissent l'oxygène nécessaire à la vie et constituent des points chauds de la biodiversité. Elles sont également riches en carbone stocké, et lorsque ces forêts sont exploitées ou brûlées, elles libèrent du dioxyde de carbone (CO2) dans l'atmosphère, contribuant ainsi au réchauffement de la planète. À elle seule, la destruction de la forêt tropicale primaire a émis 2,5 gigatonnes de CO2 l'année dernière, ce qui est comparable aux émissions provenant de la combustion de combustibles fossiles en Inde, qui est le troisième émetteur de gaz à effet de serre au monde.

Sous les tropiques, plus de 40 % de la perte de forêts l'an dernier s'est produite au Brésil. Environ 1,5 million d'hectares de forêts du pays ont été rayés de la carte, principalement en Amazonie. C'est plus de trois fois plus que la RDC, qui a perdu la deuxième plus grande quantité de forêt.

Sources : CNN, Bloomberg

sep

Tendances et Initiatives

Le Royaume-Uni fixe un objectif de 40 % de femmes dans les conseils d'administration des entreprises

La Financial Conduct Authority a déclaré qu'au moins un poste de haut niveau, tel que celui de président, de directeur général ou de directeur financier, devrait être occupé par une femme, confirmant ainsi largement les premières propositions. La FCA a déclaré que les entreprises devront faire des déclarations annuelles montrant comment elles se conforment aux nouvelles règles, ou expliquer toute divergence.

"À l'heure où les investisseurs accordent une attention croissante à la diversité au sommet des entreprises dans lesquelles ils investissent, l'amélioration de la transparence au niveau du conseil d'administration et de la direction générale contribuera à responsabiliser les entreprises et à les faire progresser davantage", a déclaré Sarah Pritchard, directrice exécutive des marchés de la FCA. La révision a relevé l'objectif volontaire de 40 % pour les 350 premières entreprises d'ici à la fin de 2025, contre un objectif précédent de 33 %.

Les nouvelles exigences de la FCA s'appliqueront aux périodes de comptabilité financière débutant le 1er avril 2022, ce qui signifie que ces informations commenceront à apparaître dans les rapports annuels publiés au début de l'année prochaine.

Sources : Reuters, Financial Post

 

La flotte d'E-Ferry de Bangkok s'agrandit grâce au financement des banques de développement

Les habitants de Bangkok habitués à voyager dans les bateaux bruyants et fumigènes de la rivière Chao Phraya de la capitale thaïlandaise pourront bientôt disposer d'options plus propres et plus silencieuses, grâce au développement des services de ferry électriques de la ville. La Chao Phraya Express Boat Co, l'un des principaux fournisseurs de services de transport par voie d'eau à Bangkok, prévoit d'acheter 30 bateaux électriques et d'éliminer progressivement sa flotte de ferries diesel, a-t-elle annoncé en avril. International Finance Corp. aidera à l'achat et à l'exploitation des nouveaux véhicules et à l'élaboration de normes environnementales, sociales et de sécurité, ont déclaré les deux entités dans un communiqué commun.

L'électrification de la flotte de bateaux de la ville est devenue une priorité ces dernières années, la Thaïlande cherchant à la fois à développer son industrie des véhicules électriques et à progresser vers ses objectifs de réduction des émissions. Energy Absolute PLC, la plus grande entreprise thaïlandaise de véhicules électriques, a lancé des services de ferry électrique l'année dernière, et en avril, la société a annoncé un accord de prêt avec la Banque asiatique de développement pour financer partiellement 27 véhicules supplémentaires. Ce projet permettra de réduire les émissions de gaz à effet de serre d'environ 18 900 tonnes d'équivalent dioxyde de carbone par an, selon la BAD.

Sources : Bloomberg, Business Times

sep

Finance durable

Le Conseil de l'UE accepte d'aller de l'avant avec la création de règles européennes sur les obligations vertes

Le Conseil de l'Union européenne a annoncé en avril que ses membres avaient donné leur feu vert à une proposition visant à créer des obligations vertes européennes, en fixant des exigences et un cadre de surveillance pour les émetteurs qui souhaitent utiliser la désignation "obligation verte européenne" ou "EuGB" pour leurs émissions d'obligations vertes.

Les règles proposées en matière d'obligations vertes ont été conçues pour faciliter le financement des investissements durables en créant un "étalon-or" sur la manière dont les entreprises et les pouvoirs publics peuvent utiliser les obligations vertes pour lever des fonds sur les marchés des capitaux, tout en respectant des exigences rigoureuses en matière de durabilité et en protégeant les investisseurs contre l'écoblanchiment. Les éléments clés du cadre proposé par la Commission comprennent l'obligation pour les obligations désignées par l'EuGB d'allouer entièrement les fonds à des projets alignés sur la taxonomie de l'UE, de fournir une transparence totale sur la manière dont les recettes des obligations sont allouées et d'être contrôlées par un examinateur externe supervisé par l'UE pour garantir la conformité avec le règlement.

Après l'accord du Conseil de l'UE, les négociations commenceront avec le Parlement européen pour rédiger une version finale du texte sur les obligations vertes européennes.

Source : ESG Today

sep

Planète et Société

En Antarctique, la banquise a atteint son plus bas niveau depuis le début des relevés

C’est un nouveau triste record. Au mois de février, date de la fin de l’été austral, la banquise antarctique a atteint son plus bas niveau depuis 44 ans, selon un groupe de chercheurs principalement issus de l'Université Sun Yat-sen à Canton, dans un article publié dans la revue Advances in Atmospheric Sciences. Habituellement, le cycle naturel de la banquise-la glace qui flotte sur l'océan- est qu'elle fond l'été et se reforme l'hiver, des satellites enregistrant très précisément depuis 1978 les surfaces couvertes à chaque saison, d'année en année.

Jusqu’ici, l’Antarctique semblait mieux résister au changement climatique que l’Arctique. Mais cette année la banquise antarctique a donc plongé et a été mesurée à 1,9 million de kilomètres carrés le 25 février, un record à la baisse depuis le début des relevés en 1978, rapportent les chercheurs. Cinq ans après un précédent record à la baisse d'un peu plus de 2 millions de km2 en 2017, la surface couverte par la banquise est passée pour la première fois sous la barre des 2 millions de km2. Soit 30% moindre que la moyenne sur trois décennies entre 1981 et 2010.

Sources : Novethic, The Guardian

 

L'Asie du sud subit une vague de chaleur extrême, signe du changement climatique

+44°C en Inde, +50°C au Pakistan... l'Asie du Sud connait une vague de chaleur extrême alors que l'Inde a enregistré son mois de mars le plus chaud depuis 122 ans. Ces températures sont un signe manifeste des impacts du changement climatique. Selon la NASA, cette zone pourrait devenir inhabitable dès 2050 en raison de la chaleur mêlée à l'humidité qui empêche au corps de suer et donc de se refroidir. Un risque que les experts du climat, le GIEC, avaient déjà identifié dans l'un de leurs rapports, et qui commence à se matérialiser.

Alors qu’au début du mois d’avril, certaines régions ont bénéficié des pluies de pré-mousson, les conditions caniculaires se poursuivent dans d’autres États indiens. Selon l’IMD, des "hots dust storms", des "tempêtes de poussières chaudes" devraient affecter le Punjab, l’Haryana, ou encore Dehli dans les prochaines 24 heures. Alors que la capitale indienne n’a connu qu’une journée en dessous de 40°C la semaine dernière, le 21 avril précisément, le thermomètre devrait dépasser les 44°C cette semaine.

Sources : Novethic, India Times

sep

News entreprises

Mastercard va lier toutes les primes des employés aux objectifs ESG

-       Entreprise : MASTERCARD INC

-       Secteur : INTERNET, CONTENT, SOFTWARE & SERVICES

-       Note trèfle : 7/10

Le processeur de paiement Mastercard Inc. va lier toutes les primes des employés à des initiatives environnementales, sociales et de gouvernance d'entreprise (ESG), étendant ainsi un programme antérieur qui était limité à ses cadres supérieurs, a déclaré le directeur général Michael Miebach en avril. Cette initiative aidera Mastercard à atteindre ses objectifs de réduction de la consommation de carbone, d'amélioration de l'inclusion financière et de parité salariale entre les sexes. En novembre, Mastercard a avancé d'une décennie son objectif de zéro émission nette, passant de 2050 à 2040.

"Nous lions la rémunération aux émissions, à l'inclusion financière et à l'écart salarial entre les hommes et les femmes parce que nous avons un impact considérable dans ces domaines et parce qu'ils correspondent étroitement à notre vision", a écrit M. Miebach dans une note publiée sur le site Web de l'entreprise. Dans un contexte de préoccupations publiques et politiques croissantes concernant le changement climatique et les inégalités économiques, les entreprises sont soumises à une pression croissante pour montrer qu'elles assument une plus grande responsabilité dans la manière dont elles gèrent leurs opérations et génèrent leurs bénéfices.

En mars dernier, Mastercard a déclaré qu'elle allait lier les rémunérations des vice-présidents exécutifs et des personnes de rang supérieur aux initiatives ESG.

Sources : Reuters, Bloomberg

 

Des groupes exhortent les investisseurs et les épiciers à abandonner l'entreprise brésilienne JBS en raison de ses émissions croissantes

-       Entreprise : JBS SA

-       Secteur : FOOD, BEVERAGE & TOBACCO

-       Note trèfle : 0/10

Les émissions de la société basée à Sao Paulo ont augmenté de 51 % au cours des cinq dernières années, parallèlement à une forte hausse du nombre d'animaux abattus, selon les estimations de l'Institute for Agriculture and Trade Policy (IATP) publiées jeudi, ainsi que de Mighty Earth, qui se décrivent tous deux comme des organisations à but non lucratif.

Bien que JBS se soit engagé à réduire et compenser ses émissions d'ici à 2040, cet engagement est peu détaillé et ne tient pas compte des émissions provenant des fermes et des parcs d'engraissement qui n'appartiennent pas à l'entreprise mais font partie de sa chaîne d'approvisionnement, ni de la pollution liée à la déforestation, selon le rapport. Ces émissions, qui sont classées dans le scope 3, représentent jusqu'à 97 % de l'empreinte de l'entreprise, selon la même étude.

Sources : Bloomberg, BankTrack

 

TotalEnergies et Shell font une nouvelle offre d'exploration pétrolière en Afrique du Sud

-       Entreprises :           TOTALENERGIES SE           ROYAL DUTCH SHELL PLC

-       Secteur :                     Energy                                        Energy

-       Notes trèfles :        6/10                                              4/10

TotalEnergies SE et Shell PLC cherchent à forer des puits d'exploration pétrolière au large de la côte sud-ouest de l'Afrique du Sud, plusieurs mois après que deux tentatives de réaliser des études sismiques dans les eaux du pays aient été contrecarrées par des contestations juridiques.

Shell a été empêchée de réaliser une étude sismique au large de la côte sud du pays en décembre, après que des communautés locales ont intenté une action en justice contre elle, affirmant qu'elles n'avaient pas été consultées et que le programme pouvait nuire à la vie marine et perturber la pêche. Le mois dernier, Searcher Seismic a abandonné l'exploration au large de la côte ouest après qu'un tribunal lui a ordonné de cesser ses activités.

TotalEnergies n'a pas répondu aux demandes de commentaires depuis avril. Sur son site internet, elle a indiqué qu'elle prévoyait de forer un puits d'exploration dans la zone et, en cas de succès, jusqu'à quatre autres puits.

Sources : Bloomberg, FAR

 

La poursuite d'Elon Musk sur Twitter accentue le risque d'homme-clé de Tesla

-       Entreprise : TESLA INC

-       Secteur : AUTOMOBILES

-       Note trèfle : 4/10

Elon Musk semble se racheter quelques années après l'échec de sa tentative de privatisation de Tesla. Twitter lui offre une nouvelle chance, cette fois avec la société de médias sociaux.

Le constructeur de voitures électriques a depuis longtemps fait savoir qu'il était très dépendant de son "technicien" et président-directeur général. M. Musk revendique ce titre ironique depuis un peu plus d'un an et est PDG depuis 2008, soit plus longtemps que les patrons de tous les constructeurs automobiles américains, allemands et japonais. Mais il n'a jamais été entièrement concentré sur Tesla.

Le feu d'artifice de ces dernières semaines sur Twitter met à nouveau en évidence la valeur que les investisseurs accordent au rôle à temps partiel de M. Musk et l'importance de son investissement dans l'entreprise, au sens propre comme au sens figuré. L'action Tesla a plongé de 12 % mardi, apparemment en raison de la crainte persistante que Musk doive vendre une partie substantielle des 172,6 millions d'actions qu'il possède pour couvrir près de la moitié du financement de Twitter. Nous savons déjà qu'il prend un risque important de prêt sur marge.

Sources : Bloomberg, Yahoo

sep

Etude

Un quart des émissions américaines depuis 2005 provient des combustibles fossiles sur les terres publiques

Selon une analyse récente, les émissions équivalant à près d'un quart du total des émissions américaines depuis 2005 proviennent des combustibles fossiles extraits sur les terres et les eaux publiques du pays. L'étude, publiée dans Climatic Change, évalue les volumes de gaz à effet de serre générés par l'extraction et la combustion de charbon, de pétrole et de gaz naturel dans les régions appartenant au gouvernement fédéral.

En moyenne, ces émissions s'élèvent à 1 408 millions de tonnes d'équivalent CO2 (MtCO2e) par an, soit environ 23 % des émissions nationales américaines entre 2005 et 2019. La modélisation de l'étude prévoit "des réductions supplémentaires minimes des émissions provenant des carburants produits sur les terres et les eaux fédérales". Les résultats suggèrent qu'elles ne diminueront que de 6 % entre 2019 et 2030.

Les chercheurs concluent qu'étant donné "l'agressivité" du prochain objectif climatique de l'administration Biden - une réduction de 50 à 52 % des émissions nationales d'ici 2030, par rapport à 2005 - le gouvernement "devrait examiner comment les politiques visant les terres et les eaux fédérales s'inscrivent dans sa stratégie climatique plus large".

Sources : Carbon Brief, Red green and blue

sep

Infographie

info

Cycle de l'eau : une sixième limite planétaire vient d’être franchie, la deuxième cette année

Six sur neuf. Le monde vient de franchir une nouvelle limite planétaire, et ce pour la deuxième fois de l’année. Cette sixième limite planétaire concerne le cycle de l’eau, et plus particulièrement l’eau verte, celle qui est absorbée par les végétaux. Elle comprend les précipitations mais aussi l’humidité du sol et l'évaporation. Jusqu’ici elle n’était pas suffisamment étudiée. Or, selon une nouvelle évaluation réalisée par des chercheurs du Stockholm Resilience Center, en collaboration avec d’autres scientifiques du monde entier, il apparaît que l’eau verte est en dehors de la zone de sécurité.

L'eau est l'un des neuf régulateurs de l'état du système terrestre et la sixième limite que les scientifiques ont évaluée comme étant transgressée. "L'eau est le sang de la biosphère. Mais nous modifions profondément le cycle de l'eau. Cela affecte maintenant la santé de la planète entière", a commenté Lan Wang-Erlandsson, auteur principal. Les autres frontières transgressées sont : le changement climatique, l'intégrité de la biosphère, les cycles biogéochimiques, le changement du système terrestre et, en janvier 2022, la pollution chimique.

Sources : Novethic, Stockholm Resilience Centre

sep

Do not hesitate to contact your dedicated Relationship Manager should you need any more requirements.

 

 

This material was produced by BNP Paribas (Suisse) SA. The information and opinions expressed in this document are entirely those of the author hereof, but are not to be relied upon as authoritative or taken in substitution for the exercise of judgement by any recipient, and are subject to change without notice. No representation or warranty, express or implied, is made that such information, opinions and projections are accurate or complete and they should not be relied upon as such. Neither BNP Paribas (Suisse) SA nor any person connected with it accepts any liability whatsoever for any direct or consequential loss arising from any use of material contained in this document. This document does not constitute or form part of an offer document or any offer or invitation to finance. This material shall not constitute an offer or solicitation in any state or jurisdiction in which such an offer or solicitation is not authorized or to any other person to whom it is unlawful to make such offer, solicitation or sale. It is not, and under no circumstances is it to be construed as, a prospectus or advertisement, and the information contained in this material is not, and under no circumstances is it to be construed as, a public offering of any type. In making an investment decision, individuals must rely on their own examination of the terms of any potential financing proposal, including the merits and risks involved.

The Bank or the group to which it belongs, or its employees/directors may hold or have held positions or an interest in the products mentioned, or have acted as a “market maker” for these products and may be connected with the companies involved and/or their directors and furnish them with various services.

No representations or warranties of any kind are intended or should be inferred with respect to the economic return from any investment in any, financial product and/or services described herein. Nothing contained herein should be construed as constituting legal, tax or any financial advice. Individuals should consult their own professional advisors as to the legal, tax, financial or other matters relevant to the suitability of any of the financial products and services described herein.