Innovations dans les soins de santé : les découvertes et nouvelles applications

#theme 10

Le secteur de la santé connait une croissance plus rapide que le reste de l’économie. Grâce au développement d’Internet, des moyens de communications, du « Big Data », de la sauvegarde des données, et de l’intelligence artificielle, la façon de soigner évolue considérablement et à tous les niveaux. Il y a ainsi de nouvelles méthodes de recherche et de développement, des nouveaux (types de) traitements, outils et services. La gestion des thérapies et centres de soins est aussi devenue beaucoup plus efficiente grâce à une plus grande quantité de données de qualité et à leur utilisation plus optimale.

Cette thématique est destinée aux investisseurs plus dynamiques, prêts à prendre un certain risque, car l’innovation ne produit pas toujours les résultats escomptés.

Les entreprises les plus dynamiques dans ce domaine - ou qui ont la croissance la plus rapide - sont souvent des petites et moyennes entreprises. Mais le risque y est souvent plus élevé car elles sont moins matures, moins diversifiées et possèdent moins de moyens que les grandes sociétés actives dans cette industrie innovatrice.

Dès lors, à côté des actions de quelques grands leaders, il vaut sans doute mieux pour les segments les plus risqués investir via des fonds diversifiés, eux-mêmes gérés par des professionnels hyper-spécialisés.

Un horizon de long terme est bien sûr recommandé pour ce segment relativement risqué de la cote.

Grâce au développement d’Internet, des moyens de communications, du ‘Big Data’, de la sauvegarde des données et de l’intelligence artificielle, la façon de soigner évolue considérablement et à tous les niveaux.

Par exemple, on constate que les coûts de séquençage du génome ont fortement diminué ces dernières années grâce à des ordinateurs et à des puces toujours plus puissants. Ceci a permis de développer de nouvelles recherches et des nouveaux traitements utilisant l’analyse du génome. De manière générale, des progrès significatifs ont été faits dans la façon de concevoir et de développer :

•Les équipements et appareils médicaux ainsi que les services liés, par exemple le vaste domaine de l’imagerie médicale

•Les laboratoires (avec une certaine automatisation)

•Les diagnostics

•Les traitements

Des révolutions ont lieu dans la manière de soigner. Les chirurgiens commencent à être assistés par des robots qui leur fournissent une meilleure image/ vision, avec un focus ou un zoom plus élevé, une manipulation plus stable du patient, davantage de flexibilité et une certaine facilité à opérer (par exemple à distance). Le patient devrait ainsi être mieux soigné et récupérer plus vite avec moins de complications pendant et après l’opération. Mais il y a aussi des progrès dans :

Les biotechnologies : Les entreprises du secteur deviennent plus matures et certaines sont très profitables.  Par exemple, de nouvelles thérapies liées à l’analyse du génome sont en plein essor. Une recherche prometteuse est la thérapie ‘CAR-T’ (pour Chimeric Antigen Receptor en anglais) qui consiste à réparer ou remplacer des cellules défectueuses et à stimuler ensuite les cellules saines implantées par immunothérapie. Les débouchés sont nombreux dans l’oncologie, le traitement des maladies rares, etc.

La personnalisation du traitement vu les nombreuses données que l’on peut auJourd’hui stocker sur le patient.

En matière  mécanique, outre les robots, on observe de nouvelles générations d’implants, de produits bioniques, plus perfectionnés, avec des matériaux de pointe qui sont de mieux en mieux acceptés par le corps.

Beaucoup d’autres appareils, de plus en plus perfectionnés, permettent de mieux détecter et plus rapidement des pathologies par exemple cardiaques, diabétiques, etc.

L’explosion des données, l’Internet des Objets, le Cloud et le développement des moyens de communication de manière générale ont permis une plus grande efficience et davantage d’échanges.

•Au niveau des hôpitaux et des cliniques, les données digitales ont sans doute moins de risque de ‘se perdre’ lors d’un transfert (il est aisé aujourd’hui de transférer des rayons-X ou d’autres gros fichiers). Et on peut plus aisément stocker électroniquement des milliers de données sur un patient.

•Analyse plus précise et plus pointue des données.

•Certains diagnostics peuvent maintenant se faire à distance par vidéo/ diagnostic en ligne. Des médecins et des sociétés se spécialisent dans ce secteur.

•Bien sûr, on peut concevoir qu’aujourd’hui plus que jamais il faut bien protéger les données et la vie privée du patient. De nouveau, des sociétés sont expertes en la matière.

Alors que le secteur des Soins de santé est un des plus rentables structurellement, il comporte des risques :

Les élections américaines amènent en ce moment de la volatilité. Des candidat(e)s de gauche veulent par exemple rendre publics certains services exercés par le secteur privé. Ils veulent aller très loin dans la diminution des coûts pour le patient. Ceci comprimerait les ventes et les bénéfices des entreprises du secteur.

De manière générale, le Président et le Congrès américains cherchent à diminuer les coûts de la santé. Les entreprises établies sont plus à risque vu leur portefeuille de produits en moyenne plus anciens et le souhait des régulateurs de favoriser l’innovation.

Les coûts et les taux d’échecs sont élevés dans les stades initiaux de la recherche. A côté de belles réussites, beaucoup de jeunes entreprises doivent rapidement mettre la clef sous le paillasson.