BNP Paribas utilise des cookies sur ce site internet. En poursuivant la navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de ces cookies. Vous pouvez consulter notre Politique Cookies pour de plus amples informations et pour savoir comment les bloquer sur votre ordinateur. Le fait d’empêcher le dépôt de cookie sur votre terminal peut induire une expérience réduite des fonctionnalités de ce site.

#Stratégie d'investissement — 15.03.2014

Stratégie d'investissement mars 2014

Roger Keller


Les actions restent la classe d’actifs la plus prometteuse. En effet, les marches devraient poursuivre leur hausse au fur et à mesure que l’économie mondiale se raffermit. Pourquoi ? Nous reviendrons également sur les marchés émergents : contrairement aux pays développés, leur conjoncture n’est pas en voie d’amélioration. Il est donc trop tôt pour redevenir positif. Explications. Concernant les marchés obligataires, même si le ciel conjoncturel s’éclaircit dans les pays développés, la dynamique de fond restera fragile, et les risques inflationnistes resteront faibles encore longtemps. Quelles en sont les conséquences ? Enfin, les placements alternatifs (hedge funds, dollar américain et or) restent une bonne alternative. Pourquoi ?