BNP Paribas utilise des cookies sur ce site internet. En poursuivant la navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de ces cookies. Vous pouvez consulter notre Politique Cookies pour de plus amples informations et pour savoir comment les bloquer sur votre ordinateur. Le fait d’empêcher le dépôt de cookie sur votre terminal peut induire une expérience réduite des fonctionnalités de ce site.

#Stratégie d'investissement — 17.12.2015

La Fed augmente les taux comme attendu

Guy Ertz

Aux Etats-Unis, les données économiques se sont améliorées à un rythme rapide. Comme attendu, la Réserve Fédérale a modifié sa politique monétaire en augmentant son taux directeur de 25 bps. C’est la première augmentation de taux depuis 2006.

Les faits avant la réunion de la Fed

Avec des signes encourageants sur l’environnement économique ces derniers mois, la Fed a adopté une position plus agressive afin de préparer les marchés financiers à la première hausse des taux cette année. La croissance des salaires s’est accélérée et les effets de base liés aux prix du pétrole devraient pousser l’inflation à la hausse dans les prochains mois. Le niveau stable des attentes d’inflation est aussi encourageant. Après les déclarations de la BCE le 3 Décembre, le dollar a reculé et est maintenant moins sur-évalué. Par conséquent, cette hausse des taux était déjà anticipée par la plupart des acteurs du marché. Une incertitude restait cependant sur le rythme de hausse des taux d’intérêt.


La politique annoncée aujourd’hui

Comme attendu, la Fed a initié la normalisation de sa politique monétaire en augmentant son taux directeur de 25 pb à 0.50%. Les prévisions économiques concernant le PIB réel, les chiffres du chômage et l’inflation restent globalement inchangées (cf tableau ci-dessous). Alors que les membres du comité de la Fed estiment qu’à long terme les taux seront approximativement plus hauts de 3%, le rythme du resserrement monétaire ne fait pas l’unanimité. En effet, selon l’impact économique, la Fed pourrait procéder à 3 voire 4 hausses de 25 pb pour l’année à venir. Si les variables économiques (inflation, dollar, prix des matières premières et emploi) affichent des résultats plus faibles qu’attendu, alors le rythme de hausse des taux pourrait être revu à la baisse. En résumé, la banque centrale américaine a réitéré un message de hausse « graduelle » en fonction des données économiques. Les prévisions de taux de la part des membres de la Fed (les « dots ») n’ont que peu évolué. Le taux médian de long terme est toujours de 3.50%.




Les réactions du marché

Les marchés attendaient cette annonce de la Fed depuis plusieurs mois. Leur réaction a été globalement positive et suggère un certain soulagement.

- Sur le marché action, l’indice S&P500 affichait une progression de +1.45% à la fermeture hier soir.  Ce matin, la majorité des marchés actions asiatiques enregistrent une hausse. L’indice des futurs européens suggère un même mouvement.

- L’Euro est retombé en dessous de 1.09 contre le dollar américain.

- Le taux 10 ans américains a très légèrement baissé. Le taux obligataire à 2 ans reste globalement stable.