BNP Paribas utilise des cookies sur ce site internet. En poursuivant la navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de ces cookies. Vous pouvez consulter notre Politique Cookies pour de plus amples informations et pour savoir comment les bloquer sur votre ordinateur. Le fait d’empêcher le dépôt de cookie sur votre terminal peut induire une expérience réduite des fonctionnalités de ce site.

#Stratégie d'investissement — 12.09.2018

Vidéo de Florent Bronès sur nos recommandations d'investissement pour septembre

Florent Brones

La hausse des bourses sur le moyen terme n’est pas terminée.

La volatilité est restée faible durant l’été. Le marché américain a fortement surperformé, grâce aux bonnes nouvelles fondamentales sur la croissance, l’inflation et les bénéfices des entreprises. L’Europe n’a pas suivi, à cause des risques du Brexit, de l’Italie et de la Turquie. Les marchés émergents sont sous pression.

Un regain de volatilité sur les prochaines semaines/mois est tout à fait possible tant les risques à digérer sont présents : tensions commerciales entre les États-Unis et ses partenaires, la Chine en particulier, risque de Brexit sans accord entre RU et UE, risque de dérive du premier budget du nouveau gouvernement italien, risque de contagion des pays émergents, risque de ralentissement économique en Chine.

Selon nous, la hausse des bourses sur le moyen terme n’est pas terminée. Trois raisons fondamentales inchangées fondent notre optimisme : la hausse des profits des entreprises en 2018 et 2019, les faibles hausses des taux attendues et, enfin, les valorisations modérées des bourses. Le marché américain est cher par rapport aux standards historiques mais sa valorisation est moins tendue qu’il y a un an grâce à la hausse des profits. Rien à ce jour ne remet en cause ces trois arguments lourds.

Florent Bronès

Chief Investment Officer
BNP Paribas Wealth Management