BNP Paribas utilise des cookies sur ce site internet. En poursuivant la navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de ces cookies. Vous pouvez consulter notre Politique Cookies pour de plus amples informations et pour savoir comment les bloquer sur votre ordinateur. Le fait d’empêcher le dépôt de cookie sur votre terminal peut induire une expérience réduite des fonctionnalités de ce site.

#Entrepreneurs — 01.03.2018

WBAF Impact Investment Summit 2018 : à la recherche d’un impact positif

A l’occasion du World Business Angels Investment Forum 2018 (WBAF), Nilufer Aktas, Responsable du Développement Commercial chez TEB Banque Privée a interrogé Tasha Vashisht, Directrice chez Scorpio Partneship sur la 4è édition du «Global Entrepreneur Report»

      

Au cours de vos recherches, avez-vous noté des différences selon l'âge et la région ?

T.V. Nous constatons une tendance similaire dans les économies émergentes où les entrepreneurs en Chine, à Taiwan, en Indonésie et en Inde se sentent davantage concernés par le concept d’impact positif – qui consiste à s’assurer que les entreprises, les investissements et les agissements personnels contribuent à rendre le monde meilleur. La croissance économique rapide de ces pays leur offre des opportunités et des défis. Par exemple, favoriser la création d’emploi est une importante source de motivation ; leurs entreprises sont généralement plus grandes que dans les autres pays.
Leur définition du succès intègre une dimension humaine forte en offrant aux personnes la perspective de prendre leur carrière en main. Les Entrepreneurs Elite ont une conscience sociale qu’ils déploient au travers de leurs investissements et de leurs engagements personnels. Ils s’engagent à investir de manière responsable pour protéger l'environnement, créer de l’emploi et soutenir le développement des énergies renouvelables.

 

Les Millennipreneurs (entrepreneurs de moins de 36 ans) se distinguent des autres profils des Entrepreneurs Elite, par leur engagement en faveur de l’impact positif et la taille de leur chiffre d’affaires.

Quelles sont les tendances croissantes concernant les investissements ?

T.V. Notre recherche montre que 40% des entrepreneurs dans le monde utilisent les fonds d'investissement comme vecteur d’impact social. Le Private Equity se positionne à la seconde place avec 29%. Au cours des dernières années, la demande pour le Private Equity n’a cessé de croître au Moyen-Orient et aux Etats-Unis (où il est désormais le moyen le plus utilisé). Nous constatons une tendance similaire en Pologne, en Turquie, et en Espagne. De même, les capitaux de risque ont augmenté sensiblement aux États-Unis ces dernières années et sont maintenant très populaires en Asie, particulièrement à Taiwan et à Hong-Kong. 


A l’avenir, les Entrepreneurs Elite prévoient d'intensifier leur implication dans le financement de start-up, le Private Equity et les investissements à impact social qui devraient voir leur demande augmenter significativement.

Téléchargez le rapport complet (en anglais) pour une analyse détaillée,
ou l'infographie pour un aperçu rapide.

A propos du « Global Entrepreneur Report » de BNP Paribas Wealth Management : basé sur une enquête menée par Scorpio Partnership, cette étude examine les caractéristiques et motivations de 2 706 entrepreneurs à succès dans 22 pays. Les Entrepreneurs « Elite » emploient 450 000 personnes dans le monde, ont lancé trois entreprises en moyenne et leur patrimoine a une valeur nette moyenne de 13.4 millions de $US. Au cours des trois dernières éditions, cette étude a analysé les origines, les motivations, les investissements et les caractéristiques des Entrepreneurs Elite.Cette quatrième édition révèle l’engagement croissant des Entrepreneurs Elite en faveur de l’impact positif. 

 

A propos du Forum World business angel investment (WBAF) : organisation internationale visant à faciliter l’accès au financement pour les entreprises allant de la start-up à la scale-up, avec pour objectif de créer de l’emploi et de favoriser la justice sociale à travers le monde. Elle s’engage à collaborer globalement pour contribuer au développement économique mondial en créant des instruments financiers innovants à destination des start-up et des PME. Ce congrès interagit avec les leaders de toutes les classes de la société pour analyser les besoins et fixer les objectifs, en gardant à l'esprit que l'intérêt public prime.