Bénéficier de la disruption : les innovations de la 5G et de l'Intelligence Artificielle

THEME 8

Theme d'investissement 8 | BNP PARIBAS WEALTH MANAGEMENT

L’innovation s’accélère et prend des formes tellement variées qu’elle débouche sur l’émergence d’une énorme force disruptive pour les entreprises. Parmi les technologies les plus disruptives figurent la 5G et l’Intelligence Artificielle. La 5G constitue un énorme bond en avant et un catalyseur puissant pour la transformation digitale. Quant à l’Intelligence Artificielle, elle s’insinue dans quasiment toutes les étapes de la création de valeur d’une entreprise.

NOS RECOMMANDATIONS

Cette thématique concerne les marchés actions. Elle n’épargne aucune région du globe : les sociétés qui y jouent un rôle clé se retrouvent aussi bien aux Etats-Unis, en Europe qu’en Asie.

L’innovation évolue à une telle vitesse que les risques idiosyncratiques sont très élevés. Une diversification importante est nécessaire pour réduire ces risques.

Par définition, un niveau de risque élevé s’accompagne d’une volatilité supérieure à la moyenne. Autrement dit, toute participation à cette thématique requiert l’acceptation d’un risque de perte significatif sur le capital mobilisé. Il s’agit d’un placement agressif.

Comme l’innovation est devenue une constante dans nos sociétés un horizon de placement long est requis.

Investir dans les tendances les plus disruptives

Les progrès technologiques sont tels qu’ils ouvrent une multitude de nouvelles perspectives et de nouveaux marchés. Certaines innovations sont particulièrement disruptives. Nous pensons en particulier à la 5G et à l’Intelligence Artificielle, qui font l’objet de cette thématique d’investissement. Un des gérants de hedge funds les plus talentueux - Stan Druckenmiller - pense que nous sommes dans la période la plus disruptive d’un point de vue économique depuis les années 1880.

 

La 5G : une porte vers de nouveaux univers

La 5G représente la cinquième génération de technologie sans fil. La 1G a autorisé les appels téléphoniques. La 2G a apporté la possibilité d’envoyer et recevoir des textes. La 3G a offert la connexion à internet et aux vidéos. La 4G a ouvert l’accès à l’abondance de transfert de données, entre autres au visionnement de films ou l’écoute de musique en streaming. La 5G n’est pas un simple pas supplémentaire. Il s’agit d’un énorme bond en avant, vers de nouvelles dimensions telles que la chirurgie à distance, la réalité virtuelle ou les véhicules autonomes.

Elle décuple les possibilités de l’intelligence artificielle, de l’internet des objets, de l’industrie 4.0 ou de l’informatique en nuages. Elle représente un nouveau catalyseur puissant pour la transformation digitale. Comment le fait-elle ? En étant beaucoup plus rapide, offrant un débit largement supérieur et des temps de latence minimes. Cerise sur le gâteau, cette technologie consomme beaucoup moins d’énergie.

 

Des énormes opportunités

Le marché de la technologie 5G va vraiment connaître son envol en 2020. Il recouvre entre autres les équipementiers et opérateurs de réseaux mobiles, les fabricants de semi-conducteurs, d’antennes, de tours ou des entreprises fournissant les logiciels. D’ici 2021, le nombre de connexions pourrait atteindre entre 50 et 100 millions. Accenture (entreprise internationale de conseil et de technologies) estime que les opérateurs télécoms américains investiront environ USD 500 milliards dans l’infrastructure au cours des prochaines années, créant jusqu’à 3 millions de nouveaux emplois. Selon Qualcomm – un fabricant d’équipements de communication sans fil - la 5G rendra possible une production économique de l’ordre de USD 12,3 trillions à l’horizon de 2035, soit l’équivalent des dépenses totales des consommateurs américains en 2016.

 

L’Intelligence Artificielle : une force disruptive aussi importante que l’invention de l‘imprimerie ou la révolution industrielle ?

L’Intelligence Artificielle est selon Wikipédia « l’ensemble des théories et des techniques mises en œuvre en vue de réaliser des machines capables de simuler l’intelligence ». Elle est considérée comme une technologie pouvant s’insinuer dans quasiment toutes les étapes de la création de valeur d’une entreprise et qui peut toucher quasiment tous les domaines. Elle est étroitement associée à l’industrie 4.0 et est caractérisée par la combinaison du Big Data avec la puissance de calcul. Il ressort d’une étude menée par MIT Sloan (école de management) et Boston Consulting (cabinet international de conseil en stratégie) auprès de 3'000 entreprises réparties dans 17 pays que 60% d’entre elles s’attendent à ce que l’Intelligence Artificielle ait un impact élevé sur leurs processus et produits.

Les industries les plus affectées seraient la technologie, les médias, les opérateurs télécoms, la consommation de base, les services financiers et la santé. Le secteur qui se sent (qui serait) le moins concerné est le secteur public. Parmi les effets principaux de l’utilisations de l’Intelligence Artificielle nous retrouvons l’amélioration de la productivité, les baisses de coûts et la collaboration humains-machines. Selon PricewaterhouseCoopers (société de conseil et d’audit) l’Intelligence Artificielle contribuera jusqu’à USD 15,7 trillions à l’économie mondiale d’ici 15 ans.

RISQUES PRINCIPAUX

Le risque principal concerne le rythme auquel les investissements dans les technologies disruptives sont effectués. Les investissements ont généralement une relation étroite avec le niveau des profits générés et ceux-ci ont atteint un niveau très élevé globalement après 10 ans de croissance économique ininterrompue.

Divers services ou applications ne vont pas remplir leurs promesses, au gré de l’arrivée de nouvelles innovations.

Le prix de vente des smartphones aura un rôle important dans leur adoption par les consommateurs. Il en est de même des fonctionnalités disponibles ou de la couverture géographique du réseau.

Graphique - Les promesses de la 5G commencent à se refléter dans les cours boursiers - Thème 8