BNP Paribas utilise des cookies sur ce site internet. En poursuivant la navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de ces cookies. Vous pouvez consulter notre Politique Cookies pour de plus amples informations et pour savoir comment les bloquer sur votre ordinateur. Le fait d’empêcher le dépôt de cookie sur votre terminal peut induire une expérience réduite des fonctionnalités de ce site.

#Stratégie d'investissement — 10.06.2015

Stratègie d'investissement juin 2015

Florent Bronès


Bien que le mois dernier ait été marqué par de nombreuses évolutions positives sur les marchés matures, une série d'événements inattendus, notamment météorologiques, a eu une incidence négative sur la croissance américaine. L'un de ces événements a été l'appréciation soudaine du dollar américain, qui s'est répercutée non seulement sur l'économie des États-Unis mais aussi sur celles des pays qui ont accumulé des dettes libellées en billet vert. L'horizon ne s'est toutefois pas complètement assombri pour les États-Unis : l'amélioration marquée des tendances du crédit et d'autres indicateurs avancés laisse en effet augurer un redémarrage de la croissance au cours des prochains mois.

En Europe également les signes de reprise ne manquent pas : baisse des prix du pétrole, dépréciation de l'euro et la baisse des taux d'intérêt. Et grâce au programme d'achat d'obligations de la BCE lancé en janvier dernier en vue de a) lutter contre le risque de déflation, et b) réduire l'écart de taux d'intérêt payés par les entreprises allemandes et celles des pays de la périphérie, l'Europe bénéficie déjà d'une embellie de la confiance des investisseurs et d'une appétence accrue au risque.

S'agissant des matières premières, la baisse des prix du pétrole a sensiblement renforcé d'une part le pouvoir d'achat des pays importateurs et, d'autre part, les anticipations déflationnistes.

Pour obtenir des informations et des analyses approfondies sur les tendances actuelles des marchés, regardez la vidéo Stratégie de marché de ce mois


1. Les données économiques s’améliorent dans les économies matures
2. Premiers signes de succès de la BCE
3. Le dollar et les prix du pétrole
4. Nos conclusions