Back to Top
#STRATÉGIE D'INVESTISSEMENT — 17.11.2023

Focus devises : novembre 2023

article-banner

Résumé

1.Nous n'avons apporté aucun changement majeur à nos objectifs ce mois-ci. L'indice dollar américain (DXY) et l'indice euro (EXY) sont restés inchangés en octobre, aux alentours de 106,8 et 105,8 respectivement.

2.Les monnaies scandinaves restent faibles et ont atteint des niveaux historiquement bas. Les banques centrales suédoise et norvégienne n'ont pas encore atteint leurs taux terminaux. A terme, le différentiel de rendement contribuera à renforcer la SEK et la NOK.

3.Nous pensons que la FED a atteint son taux terminal à 5,5% et prévoit des baisses de taux à partir de juin 2024. De même, nous pensons que le taux terminal de la BCE a été atteint à 4% pour le taux de dépôt et nous prévoyons des baisses de taux à partir de septembre 2024. Le dollar américain devrait rester fort en fin d'année puis se déprécier progressivement en 2024. Nous maintenons notre objectif EURUSD 3 mois à 1,06 et notre objectif 12 mois à 1,15.  

4.Depuis le début de l'année, le yen japonais s'est déprécié de près de 20% par rapport au dollar américain. C'est la devise la plus sous-évaluée au regard de sa parité de pouvoir d'achat (PPA). L'écart avec cette valeur PPA se creuse. Récemment, les interventions de la Banque du Japon ont limité la chute du JPY. Nous anticipons la fin du contrôle de la courbe des taux (YCC) au deuxième trimestre 2024, avec des taux potentiellement plus élevés. Le JPY devrait également bénéficier des baisses de taux de la plupart des autres banques centrales en 2024. Nous maintenons notre objectif USDJPY 3 mois à 145 et notre objectif 12 mois à 134.

 

Vue USD >>  CIBLE 12M VS EUR: 1.15

le dollar devrait rester surévalué

Le dollar américain est resté stable tout au long du mois d'octobre et se négociait à près de 1,07 (valeur d'un euro) au 7 novembre. Le 2 novembre, conformément aux attentes, la Fed a maintenu son taux directeur inchangé à 5,5%. La Fed semble confiante d’avoir atteint son taux final. Le président Jérôme Powell a déclaré: « Les indicateurs récents suggèrent que l'activité économique s'est développée à un rythme soutenu - bien supérieur aux attentes. »

Bien que le FOMC reste ouvert à de nouvelles mesures, nos prévisions de poursuite de la modération de l'inflation, de ralentissement de la croissance pour le trimestre en cours et de ralentissement consécutif de la création d'emplois renforcent notre prévision selon laquelle la Fed maintiendra son taux directeur entre 5,5% et la mi-2024. Au 7 novembre, le marché anticipe une nouvelle hausse de 25pb de 10% le 13 décembre. La Fed devrait baisser ses taux d'environ 200pb mi-2025.  En Europe, la BCE a maintenu ses taux à 4% le 26 octobre, faisant une pause après une série de 10 augmentation, comme attendu. Christine Lagarde a qualifié l'économie de la zone euro de « faible » et a suggéré qu'elle le resterait «pour le reste de l'année ». L'inflation sous-jacente est revenue à 4,2% (estimée pour octobre) mais reste supérieure à l'objectif de 2% de la banque.

Nos perspectives suggèrent que la BCE n'ajustera pas ses taux avant juin 2024. Nous prévoyons ensuite une baisse des taux de 100pb à la mi-2025. Le différentiel de taux d'intérêt devrait donc diminuer progressivement. Cela exercera une pression négative sur l'USD. Le dollar américain devrait toutefois rester fort à la fin de l'année. Nous maintenons notre objectif EURUSD 3 mois à 1,06 et notre objectif 12 mois à 1,15 (valeur d'un euro).

 

Vue GBP >>   CIBLE 12M VS EUR: 0.86

Aucun moteur majeur à court terme

La livre sterling s'est encore dépréciée de 0,5% par rapport à l'euro en octobre et s'échangeait autour de 0,86 (valeur d'un euro) le 7 novembre. Le 2 novembre, la Banque d'Angleterre (BoE) a choisi de maintenir son taux bancaire à 5,25%, en ligne avec les prévisions du marché. Cette stratégie de taux d'intérêt «plus élevés pour plus longtemps » vise à contenir l'inflation qui reste persistante. Au 7 novembre, les marchés tablent sur une probabilité de 10% pour une nouvelle hausse de 25pb le 14 décembre.

En août, le taux de chômage de l’ILO est tombé à 4,2%, soit un niveau inférieur aux attentes, ce qui suggère un marché du travail résilient. Toutefois, l'inflation continue de poser des problèmes, l'inflation globale atteignant 6,7% et l'inflation sous-jacente 6,1%, dépassant les prévisions et indiquant des tensions persistantes sur les prix. L'indice PMI manufacturier est tombé en dessous des projections à 44,8, ce qui, associé à la baisse des prix de l'immobilier, indique un ralentissement plus marqué de l'activité économique.

Les opinions du marché sur le différentiel de taux d'intérêt sont tout à fait conformes à nos attentes. La BoE devrait baisser ses taux de 125pb en 2024 à partir du mois de mai. A court terme, nous ne voyons pas l'environnement macroéconomique ni les perspectives de croissance relative créer une nouvelle tendance en EUR/GBP (valeur d'un euro).

Nous maintenons nos objectifs à 3 mois et 12 mois à 0,86 (valeur d'un euro). Cela suggère une livre sterling stable.

 

Vue CHF >>  CIBLE 12M VS EUR: 0.98

Le CHF reste solide

En octobre, le CHF s'est apprécié de près de 1% par rapport à l'euro. Au 7 novembre, l'EURCHF se négociait autour de 0,96 (valeur d'un euro). La Banque nationale suisse (BNS) a maintenu son taux directeur à 1,75%, niveau considéré comme le taux terminal compte tenu des conditions actuelles. Au 7 novembre, les marchés intègrent une probabilité de 99% d'absence de changement de taux le 14 décembre.

Parmi les indicateurs économiques, le baromètre du KOF reste robuste à 95,8. L'IPC annuel est resté stable à 1,7%. Toutefois, les tensions inflationnistes d'origine interne devraient s'accentuer. Il s'agit notamment d'une combinaison de loyers en hausse, d'une augmentation de la TVA prévue en janvier 2024 et d'une augmentation probable des coûts d'électricité et de transport. L'activité manufacturière a ralenti, l'indice PMI passant à 40,6, signe d'une contraction.

Les résultats électoraux récents ont indiqué une évolution vers une orientation plus conservatrice et moins écologique, portée par les avancées du Parti populaire suisse (UDC).

Nous maintenons nos objectifs à 3 et 12 mois à 0,98 (valeur d'un euro). Cela suggère un franc suisse fort au cours des prochains mois.

 

Vue JPY >>    CIBLE 12M VS USD: 134

Recherche d’une stabilisation

Le yen japonais (JPY) s'est encore déprécié de 1,2% face au dollar américain en octobre. Au 7 novembre, le JPY se négociait autour de 150 (valeur d'un dollar) Il s'agit de la devise la plus sous-évaluée au regard de sa parité de pouvoir d'achat (PPA). L'écart avec son estimation de juste valeur (PPA) se creuse. Lors de la réunion de politique monétaire d'octobre, la Banque du Japon (BoJ) a décidé d'autoriser le contrôle de la courbe des taux (YCC) à passer au-dessus de 1%, ce qui indique un retrait progressif de sa politique de YCC ultra-accommodante sur sept ans. La dépréciation du yen a été liée à cette politique au cours des dernières années. La hausse de l'inflation a toutefois accentué la pression sur le gouverneur de la BoJ, Kazuo Ueda, pour qu'il supprime progressivement le YCC.

Les tensions inflationnistes se sont intensifiées à Tokyo, l'indice des prix à la consommation (IPC) atteignant 3,3%. En outre, la balance commerciale du Japon a dépassé les attentes à 72,1 milliard de JPY.

Pour l'instant, le différentiel de rendement est de plus en plus favorable au dollar américain. A l'avenir, nous anticipons la fin du YCC au deuxième trimestre 2024, entraînant une hausse des taux et une baisse du différentiel de taux d'intérêt renforcée par les baisses de taux attendues par la Fed en 2024.

Nous maintenons notre objectif USDJPY 3 mois à 145 et notre objectif 12 mois à 134 (valeur d'un USD). Cela suggère un potentiel d'appréciation important pour la devise japonaise.

 

Vue SEK >>  CIBLE 12M VS EUR: 11

Recherche une stabilisation après la récente hausse

La couronne suédoise (SEK) s'est dépréciée de 2,4% par rapport à l'euro en septembre. Au 7 novembre, il se négociait autour de 11,7 (valeur d'un euro). Le 21 septembre, la Banque Centrale de Suède (Riksbank) a relevé son taux directeur de 25pb à 4%, comme prévu. C'est la huitième hausse consécutive. Au 7 novembre, les marchés tablaient sur une probabilité de 30% pour une nouvelle hausse de 25pb le 22 novembre. Les prix de l'immobilier suédois ont poursuivi leur baisse en octobre, les taux d'intérêt élevés exerçant une pression sur les propriétaires hypothécaires à taux variable. On estime que les prix de l'immobilier ont baissé de près de 14% depuis qu'ils ont atteint un sommet au printemps 2022.

L'inflation en Suède a été plus forte que prévu, l'IPC s'établissant à 6,5% et l'inflation sous-jacente à 6,9%. Ces chiffres indiquent un environnement inflationniste plus prononcé que prévu. Le prix de l'immobilier résidentiel SEB s’est établi  à 4 en octobre, soit un niveau bien inférieur à sa moyenne historique de 32, ce qui indique qu'un plus grand nombre de personnes croient en une baisse des prix de l'immobilier. L'indice PMI manufacturier a montré des signes de reprise, passant à 45,7, mais suggère toujours une contraction du secteur.

Les perspectives de l'EURSEK dépendront de l'interaction entre la trajectoire d'inflation de la Suède et la politique monétaire de la Riksbank. Nous continuons de penser que la Riksbank relèvera une fois de plus ses taux d'intérêt avant de les baisser après la BCE au troisième trimestre 2024.

Nous maintenons nos objectifs à 3 et 12 mois à 11 (valeur d'un euro), indiquant une appréciation de la couronne suédoise.

 

Vue NOK  >>  CIBLE 12M VS EUR: 10.80

Perspectives positives

La couronne norvégienne (NOK) s'est dépréciée de 4,4% face à l'euro en octobre. Le 7 novembre, il se négociait autour de 11,9 (valeur d'un euro). Le 3 novembre, la Norges Bank a décidé de maintenir son taux directeur à 4,25%, comme prévu. Cela devrait donner du temps à l'économie pour absorber l'impact des hausses de taux précédentes.

La Norges Bank a signalé la possibilité d'une hausse supplémentaire des taux avant la fin de l'année. Ce dernier contribuerait à renforcer la NOK. Dans le même temps, l'économie norvégienne a été quelque peu protégée par les prix élevés du pétrole, compte tenu de son rôle de fournisseur d'énergie crucial pour l'Europe occidentale, en particulier dans le contexte géopolitique actuel. Selon nous, les prix du pétrole devraient remonter dans une fourchette de 85-95 dollars.

L'inflation sous-jacente ayant reculé plus que prévu en octobre à 5,7%, les perspectives financières semblent s'orienter vers un environnement inflationniste moins agressif. La NOK reste relativement faible en comparaison historique. On peut s'attendre à une appréciation progressive si la zone euro prévoit de nouvelles baisses de taux en 2024 par rapport à la Norvège et si les prix du pétrole restent élevés. Tel est notre scénario.

Nous maintenons notre objectif à 3 mois pour la NOK à 11,3, et notre objectif à 12 mois à 10,8 (valeur d'un euro). Cela suggère une appréciation de la NOK. 


  

Vue AUD >>   CIBLE 12M VS USD: 0.70

Recherche d’une reprise progressive

Le dollar australien (AUD) s'est déprécié de 1,5% par rapport au dollar américain en octobre. Le 7 novembre, il se négociait autour de 0,64 (valeur 1 AUD).

Le 4 octobre, la Reserve Bank of Australia (RBA) a maintenu son taux directeur à 4,10% pour la quatrième fois consécutive. Au 7 novembre, les marchés tablaient sur une probabilité de 30% pour une hausse de 25pb le 5 décembre. L'inflation de l'IPC au troisième trimestre a été légèrement supérieure aux attentes (5,4%) et le taux de chômage a été inférieur aux attentes (3,6%). La balance commerciale de l'Australie est ressortie inférieure aux attentes à 6,786 million d'AUD, tandis que les permis de construire ont également fortement diminué, enregistrant une variation de -4,6%, un chiffre bien inférieur aux attentes.

Le ralentissement économique de la Chine a un impact sur la croissance australienne, comme en témoignent l'indice PMI manufacturier à 48,2 et l'indice PMI des services à 47,9, tous deux révélateurs d'une contraction (inférieure à 50). Dans l'ensemble, la récente hausse des prix des matières premières a soutenu les termes de l'échange australiens. En outre, les mesures de relance attendues par la Chine devraient également favoriser l'AUD. Le différentiel de taux d'intérêt avec les États-Unis devrait donc devenir moins favorable à l'USD.

Nous maintenons notre objectif 3 mois à 0,68 et notre objectif 12 mois à 0,7 (valeur d'un dollar). Cela suggère une appréciation progressive de l'AUD par rapport au dollar américain.

de l'AUD par rapport au dollar américain.

 

Vue NZD  >>   CIBLE 12M VS  USD: 0.63

Faible potential haussier à court terme

Le dollar néo-zélandais (NZD) s'est déprécié de 3% par rapport au dollar américain en octobre. Au 7 novembre, il se négociait autour de 0,59. Le 4 octobre, la banque de réserve de Nouvelle-Zélande (RBNZ) a maintenu son taux directeur à 5,5% pour la 4ème fois consécutive. Au 7 novembre, les marchés tablaient sur une probabilité de 6% pour une nouvelle hausse de 25pb le 29 novembre. 

L'inflation de l'IPC au troisième trimestre est ressortie inférieure aux attentes à 5,6%. Les exportations et les importations ont diminué en octobre et l'indice PMI manufacturier a publié 45,3. Ce sont des effets directs de la faible dynamique chinoise. Le déficit commercial de la Nouvelle-Zélande s'est creusé, le solde revenant à -2,239 millions de dollars néo-zélandais.

Dans l'ensemble, nous nous attendons à ce que l'économie néo-zélandaise continue de s'affaiblir et à ce que la banque centrale réduise ses taux d'intérêt en 2024. Pour l'année prochaine, le marché prévoit des baisses de taux d'environ 90bp en Nouvelle-Zélande contre moins de 50bp en Australie et 150bp aux Etats-Unis. Par conséquent, le différentiel de taux d'intérêt avec les États-Unis devrait devenir moins favorable à l'USD.

Nous maintenons notre objectif 3 mois pour le NZD/USD à 0,60 et notre objectif 12 mois à 0,63. Cela suggère une appréciation progressive de l'AUD par rapport au dollar américain.

 

Vue CAD    >>  CIBLE 12M VS  USD: 1.30

Un certain potentiel haussier par rapport aux niveaux actuels

Le dollar canadien (CAD) s'est déprécié de 2,2% par rapport au dollar américain en octobre. Au 7 novembre, il se négociait autour de 1,37 (valeur d'un dollar). La Banque du Canada (BoC) a décidé de maintenir son taux directeur à 5% lors de sa réunion du 25 octobre, une décision largement anticipée par le marché. Le sentiment actuel du marché prévoit le début des baisses de taux au T2 2024.

L'IPC au Canada a affiché une inflation de 3,8% en glissement annuel en octobre, inférieure aux projections. Cette baisse de l'inflation était « généralisée » et résultait de la baisse des prix de divers biens et services, notamment les voyages, les biens durables et certains produits alimentaires. Cet assouplissement généralisé des tensions sur les prix a permis à la BoC de s'abstenir d'imposer une hausse supplémentaire de 25pb lors de sa réunion d'octobre. L'indice PMI manufacturier s'est établi à 48,6 en octobre, en hausse par rapport à précédemment, mais suggérant toujours une contraction.

Dans l'ensemble, l'avantage en terme de rendement américain par rapport au Canada s'est récemment élargi, soutenant l'USD. Nous nous attendons à ce que cette tendance s'inverse, car il devient évident que les États-Unis commenceront à baisser leurs taux à la fin du deuxième trimestre 2024 et que la Banque du Canada devrait réduire ses taux d'intérêt.

Nous maintenons notre objectif à 3 mois pour le CAD à 1,32, et notre objectif à 12 mois à 1,30 (valeur d'un USD), indiquant une appréciation modérée du CAD par rapport aux niveaux actuels.

modérée du CAD par rapport aux niveaux actuels.

 

Vue CNY   >>  CIBLE 12M VS  USD: 6.80

Renforcement du CNY

Le yuan chinois (CNY) est resté stable autour de 7,3 (valeur d'un dollar).  En octobre, la Banque populaire de Chine (PBoC) a maintenu les taux prime de prêt stables, le taux à 1 an s'établissant à 3,45% et le taux à 5 ans à 4,2%. Ces taux sont essentiels pour la banque centrale afin de gérer la stabilité économique. En outre, la PBoC utilise des fixations quotidiennes pour maintenir le yuan chinois stable autour d'un ensemble de taux de référence, avec une marge de fluctuation admissible de 2%.

La croissance du PIB chinois pour le troisième trimestre a dépassé les prévisions, enregistrant une hausse de 4,9% en glissement annuel. Toutefois, la croissance de la masse monétaire (M2 YY) a ralenti à 10,3 %, reflétant des conditions de liquidité plus restrictives que prévu. L'inflation est restée modérée, l'IPC ressortant à 0 %, ce qui pourrait indiquer une baisse de la demande des consommateurs. L'indice PMI manufacturier Caixin s'établit à 49,5 et celui des services à 50,4. La production industrielle a enregistré une solide progression de 5,5% en glissement annuel, laissant entrevoir un rebond de l'activité industrielle.

Compte tenu de la trajectoire économique et de l'orientation politique actuelles, la PBoC devrait continuer d'utiliser sa politique monétaire pour soutenir la croissance. Le différentiel de taux d'intérêt avec les États-Unis devrait davantage favoriser le CNY compte tenu des baisses de taux attendues de la Fed.

Nous maintenons notre objectif 3 mois à 7,2 et notre objectif 12 mois à 6,8. Cela suggère un  renforcement du CNY.

 

Vue MXN   >>CIBLE 12M VS  USD: 18.50

Inversion de tendance

Le peso mexicain (MXN) s'est déprécié de 3,7 % face au dollar américain en octobre. Au 7 novembre, il se négociait autour de 17,4 (valeur d'un dollar). Le MXN et d'autres devises latino-américaines se sont dépréciés depuis la fin de l'été. 

La banque centrale mexicaine (Banxico) a maintenu son taux directeur à 11,25 % depuis mars, avec une prudence à l'égard du lancement d'un cycle de baisse des taux. Nous anticipons une première baisse des taux en mai 2024 avec une première baisse de 25bp, portant le taux de référence à 9,25 % vers la fin de l'année.

Les niveaux d'inflation sous-jacente restent élevés à 5,76 % et la persistance des prix des services doit faire l'objet d'un suivi attentif. L'indice PMI manufacturier a fait état d'une expansion robuste avec un chiffre de 52,1, indiquant une production industrielle plus saine d'une année sur l'autre a surpris positivement avec une hausse de 5,2 %, dépassant les attentes et consolidant le scénario de nearshoring.

Le MXN corrige et reste en baisse de 10 % depuis le début de l'année. Nous anticipons un différentiel de rendement favorable au dollar américain au cours des prochains mois.

Nous maintenons notre objectif à 3 mois à 18 (valeur d'un dollar) et notre objectif à 12 mois à 18,5. Ces objectifs suggèrent une dépréciation du MXN dans les prochains mois.

 

Vue BRL    >>  CIBLE 12M VS  USD: 5.0

Rebond probable

Le real brésilien (BRL) s'est maintenu à 5 contre le dollar américain en octobre (valeur d'un dollar). Au 7 novembre, il se négociait autour de 4,9. Le 1er novembre, la banque centrale brésilienne (BCB) a réduit le taux Selic de 12,75% à 12,25% par une décision unanime, comme prévu.

Les facteurs mondiaux ont gagné en importance dans la détermination de la politique monétaire à l'avenir et la banque centrale a révisé à la hausse ses projections d'inflation pour 2024 et 2025. Le BCB est passé à un cycle d'assouplissement plus prudent, il devrait mettre en œuvre une baisse de 50pb suivie d'une dernière baisse de 25pb en juillet 2024, clôturant le cycle à un taux Selic de 9,5 %. Cette approche prudente tient compte de l'évolution des taux mondiaux et des perspectives d'inflation recalibrées, indiquant un rythme d'assouplissement plus lent que prévu. En octobre, la balance commerciale a affiché un excédent inférieur aux attentes, à 8,959 milliards USD, indiquant un ralentissement potentiel des flux commerciaux. L'indice PMI manufacturier a souligné ce scénario, enregistrant une contraction à 48,6 tandis que l'indice PMI des services enregistrait 51.

Dans l'ensemble, les rendements réels devraient rester élevés et limiter la baisse de la devise malgré les baisses de taux attendues.

Nous maintenons notre objectif à 3 mois à 5 (valeur d'un dollar) et notre objectif à 12 mois à 5. Cela suggère un rebond modéré au cours des prochains mois.

 

 

 

 

CONTACTEZ-NOUS