#Articles — 21.03.2022

Flash : Le rebond des actions chinoises est-il durable ?

Grace TAM & Dannel LOW

city

Résumé

  • Le marché actions chinois a salué l'engagement pris par Pékin de stabiliser les marchés financiers et la croissance économique avec une approche claire et coordonnée.
  •  Il ne fait aucun doute que la déclaration de politique générale du Conseil d'État a soulagé le fragile marché chinois des actifs.
  • Nous voyons de très bonnes opportunités de revalorisation des actions chinoises et du marché du crédit chinois, dans le courant de l'année, si tous ces signaux politiques positifs se traduisent par la mise en œuvre de mesures spécifiques et relancent effectivement les conditions de marché, la confiance des investisseurs, des consommateurs et des entreprises.

Les actions chinoises s’emballent.

Les actions chinoises flambent depuis l'après-midi du 16 mars 2022 (heure asiatique), applaudissant l'engagement de Pékin à soutenir les marchés financiers et la croissance économique. Après un « sell-off » panique/forcé (par appels de marge) qui s'est traduit par une « capitulation » des investisseurs étrangers en début de semaine, les autorités chinoises ont cette fois adopté une approche claire et coordonnée: avec les annonces de quatre autres ministères, suivies de la déclaration de politique générale du Conseil d'État.

Quelles sont les principales inquiétudes des investisseurs et quels sont les engagements des autorités chinoises ?

1. Inquiétude : la reprise de l'épidémie de Covid et les derniers confinements/restrictions de mobilité dans les grandes villes chinoises dont Shenzhen (le hub technologique), Guangdong et Shanghai (qui représentent collectivement près de ¼ du PIB chinois et 40 % des exportations) présentent des risques pour les chaînes d'approvisionnement mondiales et l'objectif de croissance du PIB chinois de 5,5 %.
Réponse : le gouvernement cherche à relancer efficacement l'économie au T1 avec une politique monétaire plus proactive et à maintenir une croissance modérée des nouveaux emprunts.

2. Inquiétude : montée des tensions géopolitiques et retombées potentielles sur les entreprises chinoises.
Réponse : l'ambassadeur de Chine aux États-Unis a rédigé un article pour le Washington Post visant à clarifier la position de la Chine sur la Russie et l'Ukraine.

3. Inquiétude : le risque de décote des AD chinois cotés aux Etats-Unis (la réaction des investisseurs semble exagérée car cette crainte existe depuis plus de deux ans.  Nombre des AD chinois sont déjà secondaires à Hong Kong et d'autres suivront probablement).

Réponse : la Chine et les Etats-Unis collaborent. Des discussions d'audit sont en cours et marquent des progrès positifs. Le gouvernement Chinois reste favorable à l'inscription des entreprises chinoises à l'étranger.  De plus les régulateurs de Chine continentale vont intensifier leur communication et leur coordination avec les régulateurs de Hong Kong sur la stabilité des marchés financiers. Les autorités encouragent les sociétés cotées à accélérer les rachats d'actions et guident les sociétés de gestion de fonds à acheter des actions pour soutenir les prix.

4. Inquiétude : l'incertitude réglementaire persiste sans un assouplissement significatif et même un durcissement dans certains domaines.
Réponse : l'environnement réglementaire doit être transparent et prévisible. Les régulateurs inciteront régulièrement et compléteront les évolutions réglementaires des grandes sociétés « plateformes » dès que possible. Ils amélioreront leur compétitivité mondiale (en indiquant que les actions réglementaires sur les grandes sociétés technologiques seront bientôt achevées ?). Les agences gouvernementales devraient coordonner à l'avance avec les régulateurs financiers les politiques ayant un impact substantiel sur les marchés de capitaux, lancer activement des politiques de soutien des marchés et faire preuve de prudence lorsqu'il s'agit de durcir les mesures.

5. Inquiétude : le marché immobilier n'a montré aucun signe de rebond malgré un certain assouplissement des politiques.
Réponse : le gouvernement va prendre rapidement des mesures énergiques et efficaces pour prévenir et résoudre les risques dans le secteur immobilier. Il proposera des mesures de soutien pour la transition vers un nouveau modèle de développement. Le ministère des Finances a également déclaré suspendre cette année son procès en matière d'impôt foncier afin d'atténuer les problèmes de marché.          

Les valeurs technologiques chinoises ont enregistré les plus fortes hausses historiques avec l'indice Hang Seng Tech en hausse de 30 % par rapport au plus bas historique de mardi (au moment de la rédaction). Nous pensons que les flux ont été dominés par les couvertures à découvert, compte tenu des intérêts à découvert élevés sur les valeurs technologiques chinoises. Avec un rebond aussi fort des actions chinoises, la question est de savoir si le rebond est durable.  

Quels sont les critères pour que le rallye devienne plus durable ?

  • Assouplissement complet avec un assouplissement significatif des politiques monétaires, y compris de nouvelles réductions du RRR, des taux directeurs ainsi que d'importantes injections de liquidités. La mise en œuvre également de mesures de relance budgétaire qui ont déjà annoncé, voire augmenté, les dépenses budgétaires.
  •  Les régulateurs américano-chinois parviennent à un accord sur la réglementation de l'audit transfrontalier et sur la relance des introductions en bourse sur les marchés offshores.
  • Montée en puissance confirmée de la réglementation sur les secteurs technologiques. Les autorités lancent activement des politiques favorables au marché, ce qui conduira à la baisse de la prime de risque pour le marché chinois.
  • Le secteur immobilier souffre toujours de l'absence de canal de refinancement. Un soutien et un accès au financement beaucoup plus importants pour le secteur immobilier sont nécessaires.
  • Plus de détente voire une stratégie de sortie plus claire de la politique « dynamique zéro » Covid.
  • De meilleurs signes d'amélioration de la coordination entre les différents organismes gouvernementaux pour la mise en œuvre des politiques.
  •  Désescalade des tensions géopolitiques.

CONCLUSION

  • Il ne fait aucun doute que la déclaration de politique générale du Conseil d'État a soulagé le fragile marché chinois des actifs.
  • Nous voyons de très bonnes opportunités de revalorisation des actions chinoises et du marché du crédit chinois dans le courant de l'année, si tous ces signaux politiques positifs devaient se traduire par le lancement et la mise en œuvre de mesures spécifiques et relancer efficacement les conditions financières ainsi que la confiance des investisseurs, des consommateurs et des entreprises.