Perspectives mensuelles des devises Février 2020
#Articles — 12.02.2020

Perspectives mensuelles des devises Février 2020

Guy Ertz, Chief Investment Advisor, Luxembourg

La résilience du dollar continue

Perspectives mensuelles des devises Décembre 2019 I BNP Paribas Wealth Management

Le début d'année a été marqué par une baisse de l'appétit pour le risque, provoquée d'abord par l'intensification des tensions géopolitiques au Moyen-Orient puis par la propagation rapide de l'épidémie de coronavirus.

Grâce à son statut de valeur refuge, le dollar américain a bénéficié de l'aversion au risque qui a réduit les performances des devises plus risquées. Le DXY a progressé de 2% depuis le début de l'année, tandis que toutes les devises du G10 se sont dépréciées face au billet vert. Le franc suisse a continué de se renforcer contre l'euro, l'environnement mondial et la décision américaine d'inclure le franc suisse dans sa liste des manipulateurs de devises ont soutenu le franc. La NOK a enregistré la plus forte baisse avec des pertes avoisinant les 3 %. Le contexte extérieur défavorable et les données économiques décevantes ont pesé sur la couronne. En revanche, la SEK s'est montrée plus résistante. Les devises « Aussie » et « Kiwi » ont le moins bien performé face au dollar parmi les devises G10. Les catastrophes naturelles et les craintes d'impact dommageable de l'épidémie de coronavirus sur l’économie locale a affaibli les deux devises. Le CAD a suivi la même tendance puisque certains signes de ralentissement économique se sont accentués et ont poussé la banque centrale à être plus accommodante.

Sur le plan monétaire, nous avons revu nos anticipations de taux directeurs de la Fed le mois passé. Les dernières statistiques économiques américaines ont surpris à la hausse, mettant en évidence la résistance de l'économie américaine. Nous voyons donc la Fed maintenir ses taux d'intérêt inchangés cette année. Alors que la banque centrale australienne a laissé son taux directeur inchangé malgré les risques à la baisse qui pèsent sur l'économie, la banque centrale du Canada s'est montrée plus accommodante car les derniers indicateurs ont suggéré un ralentissement économique.

Synthèse de nos prévisions

Nous maintenons nos anticipations d'un euro plus fort cette année. Nous prévoyons un EUR/USD de l'ordre de 1,12 sur les 3 prochains mois et de 1,14 sur les 12 prochains mois. La livre sterling devrait être sujette à certaines fluctuations à court terme dans la mesure où une période de négociation difficile se profile. Nous maintenons nos attentes à 0,85 à 3 mois et 0,88 à 12 mois. La tendance positive du franc suisse devrait s'inverser au cours des prochains mois. Nous maintenons nos objectifs à 1,10 et 1,12 respectivement à 3 et 12 mois. L'AUD et le NZD se sont affaiblis parallèlement à la vague d'aversion au risque. Toutefois, nous maintenons notre opinion à l'égard d’une appréciation car nous prévoyons un rebond alimenté par la reprise attendue en Chine. Si la SEK devrait rester stable, nous anticipons un rebond de la NOK à 9,80 après la forte baisse récente. Plus important encore, nous avons révisé notre objectif pour l'USDCAD à 1,30 (contre 1,28) à 12 mois étant donné le discours plus accommodant de la banque centrale, dépendant des indicateurs économiques qui ont suggéré récemment un ralentissement.

 

Guy Ertz

Chief Investment Advisor
BNP Paribas Wealth Management

Connect : Linkedin