#1 Sustainable Development Goals
Episode 1

Les Objectifs de Développement Durable

Épisode 1/7

La recherche de la durabilité

La définition la plus largement acceptée du concept de durabilité provient du rapport « Notre avenir à tous » préparé par la Commission mondiale sur l'environnement et le développement des Nations Unies en 1987. Ce rapport indique que "l'humanité a la capacité de rendre le développement durable pour s'assurer qu'il répond aux besoins du présent sans compromettre la capacité des générations futures à répondre à leurs propres besoins. Le concept de développement durable implique effectivement des limites - non pas des limites absolues, mais des limites imposées par l'état actuel de la technologie et de l'organisation sociale sur les ressources environnementales et par la capacité de la biosphère à absorber les effets des activités humaines."

Pour parvenir à une croissance économique durable qui accroît le bien-être des populations et assure un avenir aux générations suivantes, il faut générer une croissance économique équitable, améliorer l'inclusion sociale et protéger l'environnement afin que les ressources naturelles restent durables.

Les Objectifs de Développement Durable

En septembre 2015, la communauté mondiale, représentée par 193 pays membres des Nations Unies, a convenu d'un ensemble d'objectifs mondiaux, appelés Objectifs de Développement Durable (ODD). Ces objectifs visent à mettre fin à la pauvreté, à protéger la planète, à mettre le monde sur la voie de la paix et à assurer la prospérité et la croissance économique. Ces objectifs ont été approuvés dans le cadre de l'Agenda 2030 pour le développement durable, à réaliser dans les 15 années suivantes, à horizon 2030.

Sustainable development goal

Faits et chiffres clés

Selon le rapport 2020 sur les objectifs de développement durable des Nations Unies, des progrès importants ont été réalisés au cours des cinq premières années. Cependant, la pandémie de COVID-19 en 2020 a généré des effets négatifs évidents. Il est maintenant nécessaire de redoubler d’efforts pour atteindre les objectifs d'ici 2030. Voici quelques jalons pertinents :

8.7%

La population mondiale vivant dans l'extrême pauvreté (personnes vivant avec moins de 1,90 USD par jour) était de 15,7 % en 2010, de 10,0 % en 2015, et estimée à 8,2 % en 2019. Cependant, la crise pandémique a généré la première augmentation de la pauvreté depuis 1998 avec une augmentation d'environ 71 millions de personnes en situation d'extrême pauvreté, et un taux estimé à 8,7% pour 2021.

raw material icon

La quantité de matière première, faisant référence à l'empreinte au sol, nécessaire pour répondre aux besoins fondamentaux en matière de nourriture, de vêtements, d'eau ou de logement a augmenté de 17 % entre 2010 et 2017. La consommation de ressources naturelles reste non durable.

Pictogram greenhouse

Pour respecter l'Accord de Paris visant à limiter l'augmentation de la température mondiale, les émissions de gaz à effet de serre devraient être réduites à un taux de 7,6 % par an à partir de 2020. Malgré le ralentissement économique dû à la crise pandémique, la réduction estimée n'a été que de 6 % au cours de l'année 2020.

71% of water accessibility

La population mondiale ayant accès à l'eau potable est passée de 61% en 2000 à 71% en 2017. 785 millions de personnes n'ont toujours pas accès à l'eau potable.Concernant l'accès à l'énergie électrique, le pourcentage s'est amélioré, passant de 83% en 2010 à 90% en 2018.

Comment le secteur financier relève-t-il ce défi ?

La croissance économique dépend de plus en plus de la santé de la planète et de la stabilité de l'économie mondiale. En ce sens, la réalisation des ODD est un moteur de croissance économique évident, qui permet de développer un modèle viable pour l'avenir et une meilleure gestion des risques concernant les économies internationales.

Dans son rapport 2014, la Conférence des Nations Unies sur le Commerce et le Développement (CNUCED) a estimé un déficit d'investissement pour les ODD de 2 500 milliards de dollars par an. Dans son rapport 2020 sur les investissements mondiaux, elle estime que les fonds axés sur la durabilité, investissant dans des domaines liés aux ODD, atteindront 1,2 à 1,3 trillion d'USD par an (fonds communs de placement liés à des thèmes de durabilité, obligations vertes et obligations sociales). L'industrie financière est de facto pleinement impliquée dans le processus visant à obtenir les fonds nécessaires.

Depuis l'approbation des ODD, 55 pays ont approuvé 200 politiques sectorielles, la majorité pour faciliter les investissements dans l'agriculture, l'alimentation ou la santé. Selon l'ODD 17, "Partenariat pour les objectifs", la participation du secteur privé et une grande coopération internationale sont essentielles afin d'atteindre tous les objectifs définis d'ici 2030.

 

Comment BNP Paribas aborde-t-il cette question ?

La stratégie du Groupe en matière de responsabilité sociale est totalement en phase avec les ambitions des ODD. Elle couvre les priorités de croissance économique, l'inclusion des populations vulnérables et la préservation des ressources. BNP Paribas développe en permanence de nouveaux produits et services pour favoriser la réalisation de ces objectifs. Par conséquent, à titre d'exemple :

  • BNP Paribas a agi en tant que chef de file conjoint dans l'émission de l'obligation d'un milliard d'euros en réponse à la pandémie de Covid-19 ;
  • En 2019, le capital total investi par BNP Paribas en obligations vertes s'est élevé à 9,8 milliards de dollars et à 12,2 milliards d'euros en obligations durables ;
  • BNP Paribas s'engage à respecter et à promouvoir la non-discrimination à l'égard de chaque droit humain défini par la loi (origine, coutumes, orientation sexuelle, opinions politiques, croyances religieuses...).
  • En soutenant la microfinance, le Groupe s'engage activement dans la réduction de la pauvreté par l'inclusion financière. 30 ans d'action dans ce domaine ont vu plus de 2 millions de personnes bénéficier de microcrédits, financés indirectement par BNP Paribas via des Institutions de Microfinance (IMF).
  • BNP Paribas a mis en place une stratégie proactive de financement des énergies renouvelables avec le financement de 15,9 milliards d'euros en 2019 et s'est fixé comme objectif d'atteindre 18 milliards d'euros d'ici fin 2021.

Retrouvez nos autres épisodes tout au long de l’été. Autour du thème de la durabilité, ils aborderont le rôle du secteur financier dans d’autres Objectifs de développement durable, et vous permettront d’identifier, comment vous, en tant qu’investisseur, pouvez agir pour un avenir plus juste et plus durable.