Le Brexit : Un accord est enfin conclu
#Articles — 28.12.2020

Le Brexit : Un accord est enfin conclu

Edmund Shing, Global Chief Investment Officer

La menace d'un « No-Deal » sur le Brexit a finalement été écartée, avec un accord conclu entre le Royaume-Uni et l'Union européenne.

BNP Paribas Wealth Management

Un Brexit Deal - à la 11ème heure

Le 24 décembre 2020, le Royaume-Uni est finalement parvenu à un accord commercial sur le Brexit avec l'Union européenne. Cet accord couvre le commerce des marchandises, mais il est moins étendu sur le commerce des services.

Cet accord doit maintenant être ratifié à la fois par le parlement britannique (qui devrait avoir lieu d'ici le 31 décembre 2020) et par les 27 pays qui composent l'Union européenne. Cette deuxième étape se fera au début de l’année 2021.

La bonne nouvelle pour l'économie britannique est la suppression du risque de sortie de l'UE, ce qui dissipe beaucoup d'incertitudes sur la trajectoire à court terme de l'économie britannique.

Le commerce britannique de 2021 avec l'UE ne se fera pas dans les mêmes conditions qu'en 2020

N'oublions pas que l'économie britannique ne bénéficiera pas encore de la même facilité d'accès au marché de l'Union européenne, même avec des droits de douane nuls sur les marchandises, étant donné les importants obstacles non commerciaux (par exemple, une paperasserie supplémentaire pour les importations et les exportations) qui seront en place à compter du 1er janvier 2021.

De plus, compte tenu de la forte pondération de l'économie britannique, particulièrement dans les services financiers, il subsiste une certaine incertitude quant au poids du secteur des services dans l'économie britannique. La question de l'équivalence de la capacité des sociétés britanniques de services financiers à vendre des produits financiers dans l'Union européenne reste une question en suspens très importante pour le Royaume-Uni, que le Chancelier de l'Echiquier (ministre des Finances) espère voir résolue au cours des prochains mois.

Conclusions

Sur le plan des devises, la livre sterling a commencé à se renforcer du fait de la plus grande certitude pour l'économie britannique à court terme. La livre sterling s'est renforcée à 1,356 USD/1 pound par rapport au dollar américain (à compter du 28 décembre 2020) et à 0,90 GBP/1 euro par rapport à l'euro.

Les actions britanniques sont un second actif financier qui devrait enfin bénéficier de cette plus grande certitude économique, étant donné que de nombreux investisseurs non britanniques ont évité les actions britanniques en raison des incertitudes liées au Brexit. Les valeurs davantage tournées vers le marché intérieur (comme les moyennes capitalisations britanniques) devraient bénéficier de la plus grande certitude économique en 2021, tandis que l'indice FTSE 100 pourrait être à la traîne à cause de la livre sterling plus forte.