La banque centrale américaine n’est pas prête à utiliser des taux directeurs négatifs