#Articles — 26.10.2022

Chine : En attente de signaux de réouverture après le Congrès du Parti

Prashant Bhayani, Chief Investement Officer, Asia, Grace Tam, Chief Investment Advisor, Hong Kong & Dannel Low, Investment Specialist, Asia

city

Quelques points clés

  • Le marché boursier chinois offshore a connu de fortes ventes malgré les résultats du congrès du parti et l'absence d'indication lors de la réouverture.
  • Le marché chinois des actifs pourrait rester très volatil à court terme. La réouverture (même progressive) et un basculement sur le marché immobilier seraient les principaux catalyseurs positifs pour susciter un changement de sentiment des investisseurs.

Ventes importantes sur le marché chinois offshore

Depuis la crise financière mondiale de 2008, le marché chinois offshore a souffert de sa pire vente sur une journée, l'indice Hang Seng et l'indice Hang Seng China Enterprise ayant respectivement chuté de 6,4 % et 7,3 % lundi. Bien que nous ayons été prudents quant à toute réouverture "big bang", le marché a fait part de sa déception et reste préoccupé par la hausse de la prime de risque politique au vu des résultats du Congrès du parti, associée à un manque de visibilité dans la réouverture post-Covid.

 

Principaux points à retenir du Congrès du Parti

1)La position centrale du président Xi a été davantage renforcée, comme en témoigne l'amendement à la constitution du parti qui met l'accent sur la « Pensée sur le Socialisme et les caractéristiques chinoises pour une ère nouvelle », ainsi que la composition de la nouvelle équipe dirigeante (certains membres ont enfreint la règle implicite de l'âge de la retraite de 68 ans).

2)Li Qiang remplacera probablement Li Kequiang en tant que nouveau premier ministre (en violation de la pratique conventionnelle du Parti de nommer une personne qui a servi en tant que vice-premier ministre). En outre, il y aura un remaniement complet des membres clés qui décident des politiques économiques et financières, qui sera probablement annoncé lors de la réunion de l'APN en mars de l'année prochaine.

3)La politique est passée de « l'équilibre du développement et de la stabilité » lors du 19e Congrès du Parti à « l'équilibre du développement et de la sécurité » avec la position explicite de durcissement du Parti sur la garantie de la souveraineté nationale sur le principe de la Chine unique, le « Un pays, deux systèmes » de Hong Kong et la modernisation militaire par le biais de l'amélioration de la technologie.

4)Le congrès du parti a souligné la continuité des politiques avec des objectifs clés pour faire de la Chine un pays socialiste fort et moderne d'ici 2050, pour promouvoir la modernisation du style chinois et pour réaliser le rajeunissement de la nation.

Principales questions de politique économique qui ont été réitérées lors du congrès du parti :

Un développement de qualité : l'ouverture, l'innovation technologique et le développement vert sont les principaux moteurs.

Double circulation : la circulation intérieure doit être plus autonome et suffisamment souple pour assurer une circulation extérieure/internationale.

Réformes structurelles : mettre l'accent sur l'amélioration de la productivité du travail, l'accélération des réformes de l'offre et le renforcement de la résilience et de la sécurité des chaînes d'approvisionnement.

Structure de propriété : élargissement des marchés financiers et des réformes des entreprises publiques, soutien aux entreprises privées et protection de leurs droits de propriété.

 

Conséquences sur l'économie et le marché

Une direction supérieure plus unifiée – cela pourrait signifier des orientations politiques plus cohérentes et une exécution plus forte des politiques.

§Politiques d'assouplissement monétaire et budgétaire – Malgré une croissance du PIB plus forte que prévu au troisième trimestre de 3,9 %, l'économie justifie encore des politiques plus accommodantes. Nous nous attendons à ce que l'expansion budgétaire, le soutien au crédit et la liquidité se poursuivent afin d'aider la reprise économique à poursuivre l'objectif d'une société « modérément prospère » d'ici 2035. Nous verrons plus de clarté dans l'orientation de la politique économique lors de la Conférence annuelle du travail économique central en décembre.

Les tensions géopolitiques – Les événements clés pour mesurer tout changement dans les tensions sino-américaines :

i.Les États-Unis ont récemment annoncé des restrictions à l'exportation de semi-conducteurs et d'équipements de fabrication de puces de pointe vers la Chine. La réponse de la Chine, qu'il s'agisse de désescalade ou de représailles, est essentielle à surveiller.

ii.Le président Xi assistera à la réunion du G20 en novembre et rencontrera le président américain Biden. Il y aura-t-il une surprise à la hausse étant donné que le marché n'a aucune attente ?

iii.Les conclusions préliminaires sur l'audit ADR en Chine seront probablement annoncées au début du mois de décembre. 

Focus sur les bénéficiaires de la politique

Comme nous le pensions, le marché des actifs chinois pourrait rester très volatil à court terme, étant donné les inquiétudes des investisseurs étrangers concernant les politiques hostiles au marché pendant le troisième mandat du président Xi. Cela dit, pour les investisseurs qui ont une exposition d'investissement sur la Chine, ce n'est pas le moment de vendre. Nous pensons que beaucoup de faits négatifs ont déjà été pris en compte et que d'autres baisses significatives peuvent être limitées car les valorisations sont déjà très déprimées.

Les signes de réouverture (même progressive) ainsi qu'un creux sur le marché immobilier seraient les principaux catalyseurs positifs d'un revirement du sentiment des investisseurs et d'un net rebond des marchés actions.

En outre, la Chine reste attachée à son « agenda vert » avec de nombreuses politiques favorables pour soutenir les plans de réduction des émissions de carbone. Les secteurs connexes, tels que les chaînes d'approvisionnement des véhicules électriques, la transition énergétique et les matériaux de construction écologiques, sont les bénéficiaires potentiels des politiques que les investisseurs à long terme peuvent envisager d'acheter sur repli.