Investissements et innovations à fort potentiel
#Articles — 01.12.2021

Investissements et innovations à fort potentiel

THÈME 2

Investment Theme 2 | BNP PARIBAS WEALTH MANAGEMENT

La pandémie de COVID-19 a contraint les entreprises à revoir radicalement leur mode de fonctionnement et celui de leurs employés ce qui pourrait déclencher une vague d'amélioration de la productivité.

Les investissements des entreprises du secteur technologique se sont naturellement accélérés lorsque les confinements ont conduit à une généralisation du télétravail, soutenu par l’amélioration des infrastructures technologiques.

La croissance plus rapide des salaires incite les entreprises à investir : la main-d'œuvre représente le principal coût pour de nombreuses industries, notamment les services.

La destruction créatrice ouvre la voie à l’accélération de l'innovation et à la croissance de la productivité

La COVID-19 a déclenché une vague colossale de destruction créatrice darwinienne : nous avons assisté à une énorme vague de destruction créatrice suite à la pandémie et aux différents confinements.

Les dépenses publiques ont fortement augmenté par rapport à leurs niveaux d'avant la pandémie et se concentrent désormais sur les investissements dans les infrastructures essentielles, notamment les énergies renouvelables, les transports et la santé. Le coût extrêmement bas des emprunts pour les gouvernements abaisse le seuil des dépenses d’investissement dans les infrastructures, après des années de sous-investissement suite à la grande crise financière de 2007-09.

Les investissements des entreprises sont restés inférieurs à la croissance des bénéfices : aux États-Unis, les sociétés non financières ont globalement augmenté leurs actifs de 46 % et leurs bénéfices avant impôts de 53 % entre le T2 2015 et le T2 2021 alors que, sur la même période de six ans, les investissements des entreprises n'ont pas du tout progressé.

La pandémie a accéléré l'adoption des nouvelles technologies : en juillet 2020, plus de 60 % des entreprises britanniques interrogées avaient adopté de nouvelles technologies numériques (par exemple, des technologies de télétravail ou l’informatique en cloud) ou de nouvelles pratiques de gestion depuis le début de la pandémie. Près de 40 % d’entre elles avaient investi dans de nouvelles capacités numériques. Selon Be the Business, une organisation à but non lucratif, et McKinsey, un cabinet de conseil en gestion (2020), les PME britanniques ont réalisé « 3 ans d'innovation en seulement 3 mois de confinement ».

Pour la première fois depuis une dizaine d’années, les entreprises doivent investir davantage pour les raisons suivantes :

  • Les perturbations de la chaîne d'approvisionnement, causées par la pandémie, incitent les entreprises à délocaliser à proximité (nearshoring) une part plus importante de leurs approvisionnements et de leur production afin de renforcer les chaînes d'approvisionnement ;
  • Les investissements dans la technologie, pour permettre une généralisation du télétravail, sont un deuxième domaine d'investissement important ;
  • De nombreuses industries (restauration rapide, dockers, conducteurs de poids lourds) sont confrontées à une forte hausse des salaires en raison de la pénurie de main d'œuvre, ce qui oblige les entreprises à investir pour compenser, dans la mesure du possible, ces pressions salariales par une productivité et une automatisation accrues.

La situation financière de la majeure partie des sociétés cotées est bien meilleure à l’heure actuelle, ces dernières ayant renforcé leurs bilans suite aux dommages subis (à divers degrés) au cours de la pandémie. Elles prévoient donc d'accélérer leur croissance par l’intermédiaire d’acquisitions. L'environnement actuel est très favorable aux fusions et acquisitions, aux petites entreprises, au capital-investissement et donc aux banques d'investissement en général. Les rachats de capital investissement ont déjà fortement augmenté au Royaume-Uni, et nous prévoyons que cette tendance se poursuivra ou s’accélérera dans les mois à venir.Les gains de productivité exigent de la patience.

Les gains de productivité exigent de la patience

  • Les entreprises réévaluent, après la pandémie, leurs méthodes de travail Lean « Juste-à-Temps » afin que leurs chaînes d'approvisionnement résistent mieux, ce qui nécessite bien évidemment, des investissements.
  • Tirer profit des nouvelles technologies prend plus de temps que l’on ne pourrait le penser.
  • La santé est un secteur clé qui voit les innovations s’accélérer avec les agents thérapeutiques messagers (ARN messager), l’intelligence artificielle (IA) dans les diagnostics et dans l'identification de médicaments potentiels et la télémédecine.
  • L’accélération des innovations entrepreneuriales et des startups devrait profiter à la croissance économique à long terme mais également aux fonds de capital-investissement de croissance.

Priorité à l'innovation dans la technologie et la santé

Les transformations technologiques en sont encore à leurs balbutiements et continuent de générer d'énormes gains de productivité. Nous vivons une révolution industrielle sous la forme de la numérisation. L'adoption de nouvelles technologies s'est accélérée au cours de la pandémie, avec un énorme potentiel pour l’avenir. La 5G est encore en cours de déploiement et n'est pas totalement opérationnelle. Certaines applications haut de gamme de l’Intelligence Artificielle et d'autres applications informatiques puissantes (par exemple, la robotique, la blockchain, l’internet des objets) ne sont pas encore arrivées à maturité. Nous ne connaissons pas encore toutes les applications potentielles de ces technologies.

Un domaine où les progrès sont toutefois très visibles est celui de la santé. En chirurgie, les robots aident les chirurgiens à opérer, leur conférant une plus grande stabilité et précision. Toute une nouvelle gamme d'autres équipements, techniques de recherche et dispositifs médicaux intelligents ont été lancés et deviennent de plus en plus puissants et précis. Pensez par exemple à la qualité exceptionnelle des vaccins à ARN messager. La génomique permet de comprendre et de traiter de nombreuses maladies comme jamais auparavant.

La télémédecine a également fait d'énormes progrès, compte-tenu du besoin de distanciation sociale, qui rend les gens hésitants à se rendre dans une clinique ou à aller voir un médecin. Les progrès rapides des technologies de streaming et d'appels vidéo ont soutenu ces applications à distance, améliorant ainsi la productivité des médecins. 

Les entreprises sont à nouveau prêtes à investir - comment en tirer profit ?

Le chômage et le chômage technique ont accéléré la création de startups : la formation de nouvelles entreprises s'est fortement accélérée suite aux confinements, les employés ayant réévalué leurs objectifs de vie. Cette vague de nouvelles entreprises devrait globalement stimuler la croissance à long terme, en particulier l'innovation, en tirant parti de toutes les opportunités offertes par l’internet haut débit, en abaissant les barrières à l'entrée et en permettant un accès direct aux consommateurs.

Les mesures proposées comprennent :

  • Les obligations vertes, pour financer les dépenses d’infrastructure et les investissements durables des entreprises ;
  • L'immobilier commercial, pour fournir des services de logistique et d'entreposage de premier plan, des tours de téléphonie mobile 5G et des centres de données ;
  • Les fonds de capital-investissement de croissance et de rachat avec effet de levier qui bénéficient de périodes de forte croissance ;
  • Des solutions en actions (actions directes, fonds, ETFs) exposées à l'Infrastructure, à la croissance des investissements, à la transition énergétique, à l'efficacité et au stockage, aux batteries, à l'isolation, aux mines vertes et à la compensation carbone ;
  • Des solutions actions (actions directes, fonds, ETFs) exposées à l'Innovation, notamment dans la technologie (tels que l’IA, la robotique, la blockchain) mais aussi dans la santé (Med/Health tech et télémédecine).