Le nouvel accord européen laisse beaucoup de questions ouvertes
#Articles — 24.04.2020

Le nouvel accord européen laisse beaucoup de questions ouvertes

Guy ERTZ, Chief Investment Advisor

Les dirigeants de l'UE se sont réunis hier pour trouver un accord sur un fonds de relance de l'UE.

Investment theme 7 | BNP PARIBAS WEALTH MANAGEMENT

Ce qui a été convenu

Les dirigeants de l'UE se sont réunis hier pour trouver un accord sur un fonds de relance de l'UE. Les attentes étaient faibles car la complexité de la source de financement alternative est élevée.

Les dirigeants ont approuvé le précédent accord de l'Eurogroupe sur trois mesures importantes pour un montant total de 540 milliards d'euros. Ces mesures couvrent le financement du MES (Mécanisme Européen de Stabilité) pour soutenir les pays dans la lutte contre le coronavirus, les garanties de crédit de la BEI (Banque Européenne d'Investissement) et un fonds européen d'assurance-chômage. Ces outils devraient être opérationnels d'ici au 1er juin.

Concernant le fonds de relance destiné à financer les programmes de relance, ils se sont mis d'accord « en principe » mais avec peu de détails sur des questions clés telles que la taille dans le temps ?, la structure du fonds et l'horizon temporel. La négociation s'est éloignée des euro-obligations ou des corona bonds pour savoir si le soutien financier se fera sous forme de subventions ou de prêts. La commission européenne est censée revenir avec une proposition précise dans les 3-4 prochaines semaines. Une question clé sera le lien entre ce fonds de relance et le budget de l'UE. Le budget de l'UE pour 2021-2027 doit encore faire l'objet d'un accord. D'éventuelles solutions à court terme pour 2020 seront également nécessaires.

Qu'est-ce qui va suivre ?

Comme mentionné, les outils liés au précédent accord de l'Eurogroupe sur le MES, la BEI et le fonds d'assurance de l'UE devraient être opérationnels d'ici le 1er juin. Sur le fonds de relance et le lien avec le budget de l'UE, la commission européenne est censée revenir avec une proposition précise dans les 3-4 prochaines semaines. L'absence de percée ajoute à l'incertitude sur la rapidité et l'amplitude de la reprise et les dommages causés aux revenus et à la confiance.  Nous restons confiant qu'une solution sera trouvée. L'agence de notation S & P annoncera la conclusion de sa revue de notation sur l'Italie plus tard dans la journée. Cela vaut la peine de garder un œil là-dessus.

Réactions des marchés

Hier, après la déception suscitée par la réunion du chef de file de l'UE et les chiffres très faibles de l'enquête PMI auprès des entreprises, les marchés actions américains se sont repliés en cours de séance avant de clôturer globalement stables. Les marchés asiatiques ont reculé d'environ -1% ce matin sur la plupart des marchés. L'Europe a entamé la session aujourd'hui autour de -1%. L'euro a encore reculé, se rapprochant de 1,07. Les spreads des pays périphériques se sont de nouveau élargis après la récente baisse. Le rendement de l'emprunt d'État à 10 ans oscille autour de -0,43% en Allemagne et de 0,61% aux États-Unis.