Nouveaux modes de consommation dans un monde post-confinement
#Articles — 14.12.2020

Nouveaux modes de consommation dans un monde post-confinement

THEME 6

Investment Theme 2 | BNP PARIBAS WEALTH MANAGEMENT

Aujourd’hui, les jeunes générations consomment différemment : elles consomment sur des sites de vente en ligne. Elles sont d’ailleurs bien souvent plus intéressées par l’expérience d’achat que par la possession d'un bien tangible. Ce phénomène joue également en faveur de l'économie de partage.

La crise de la Covid-19 a accéléré ces nouvelles tendances de consommation « domestique », caractérisée par plus de commerce électronique, de cocooning, de « fait maison » (bricolage, jardinage), de vie saine, d’animaux de compagnie, etc. La demande latente est importante, car les ménages ont été privé de certaines dépenses durant le confinement, sur le point d’être libérée avec l’arrivée des vaccins comme puissant catalyseur. 

NOS RECOMMANDATIONS



Cette thématique actions s'adresse aux investisseurs dynamiques qui souhaitent miser sur ces nouveaux modes de consommation à l'échelle mondiale.

Ce thème peut se jouer avec des valeurs individuelles, dont beaucoup sont des grandes capitalisations, très liquides. Certaines de ces nouvelles tendances en sont encore à leurs balbutiements et nécessiteront une diversification et/ou plus de temps pour atteindre tout leur potentiel. Pour cette raison, les fonds, trackers et produits structurés peuvent aussi être utilisés comme alternatives d'investissement possible pour jouer ce thème.

Enfin, n'oubliez pas que certaines nouvelles tendances telles que le streaming, la musique, les jeux, les achats et le paiement en ligne, sont plus matures et rentables en Asie. Ils promettent un potentiel supérieur à celui de l'Occident. Nous recommandons donc, avant tout, une diversification mondiale. 

 

La clé du succès réside dans la présence en ligne

Amazon et d'autres marchands en ligne bien établis connaissent un succès sans précédent. Les détaillants traditionnels se sont rendus compte que pour attirer (et retenir) les consommateurs, ils devaient proposer une offre en ligne attrayante. Le marché du commerce électronique continue de se développer à un rythme rapide, sous l'impulsion des nouvelles générations hyper-connectées. Un grand nombre de détaillants traditionnels se réinventent. Par exemple, Wal-Mart, un distributeur américain de produits grand public, a lancé une offre en ligne attrayante, tandis que Marks & Spencer, un une chaîne britannique de produits alimentaires et d'habillement, a pris du retard par rapport à ses concurrents.

 

Bienvenue au cocooning à la maison !

La crise de la Covid-19 a motivé les gens à trouver de nouveaux moyens de s'amuser chez eux. La fermeture massive des magasins, des restaurants, des cinémas, des parcs d'attractions et d'autres centres de loisirs extérieurs ont poussé les consommateurs à découvrir une nouvelle gamme de produits et de services sur le web. Les individus qui hésitaient à acheter en ligne pour des raisons de sécurité (ou autres) sont maintenant convaincus par le Web. Cette tendance à l'achat en ligne s'est accélérée et devrait se poursuivre. Le commerce électronique, le streaming, les jeux vidéo et l’e-sport touchent un public de plus en plus large. Tout comme pour les produits traditionnels, les entreprises les plus futées participant à ces nouvelles tendances de consommation proposent régulièrement de nouveaux produits, actualisés pour les consommateurs qui veulent rester à la pointe. Dans le domaine des jeux en ligne, Sony a récemment lancé sa PlayStation 5 (PS5) et Microsoft a déployé sa toute nouvelle console Xbox Series X. Les développeurs de jeux généralisent les suites de leurs plus grandes franchises et multiplient les succès.

La distribution en ligne et le streaming nécessitent d’importants investissements dans les infrastructures et les services, y compris les systèmes de paiement en ligne. Il faut également offrir une logistique efficace pour la livraison physique et en ligne.

Dans le monde réel, le contexte de pandémie a poussé les consommateurs à améliorer leurs « habitats ». Certains ont décidé que leur appartements en centre-ville étaient trop petits et se sont installés dans les banlieues à la recherche d'un plus grand espace de vie ou d'un jardin. En conséquence, les magasins de bricolage, de jardinage, de meubles et de décoration intérieure ont tous connu un afflux important de clients. D'autres consommateurs cherchent plutôt la compagnie et s’achètent un animal domestique. Outre l'amélioration de leur bien-être mental, les propriétaires de chiens, par exemple, ont découvert que promener leur nouvel ami est aussi un bon exercice, leur permettant de mener une vie plus saine.

 

 

Une vie saine

Cette frénésie des citadins à dépenser une part croissante de leur argent pour le bien-être de leurs animaux n’est pas nouvelle. A ceci s’ajoutent des dépenses dans les clubs de fitness ou d’équipement pour d’autres sports. La plupart des cols blancs ont en effet des emplois sédentaires. Lorsqu'ils sortent pour prendre part à des activités de loisirs, l'accent est de plus en plus mis sur leur santé.

 

L'essor de la classe moyenne asiatique

En Chine, on estime que la classe moyenne dépasse aujourd'hui l'ensemble de la population américaine ! En Inde et dans d'autres pays émergents, la classe moyenne croît rapidement grâce à des salaires plus élevés. Cela signifie qu'après avoir subvenu à leurs besoins de consommation courante, les acheteurs disposent de suffisamment d'argent pour des achats d’articles moins indispensables, c’est à dire les produits de luxe, les équipements sportifs, les voitures (électriques) ou encore les boissons de marque. 

PRINCIPAUX RISQUES

Les détaillants traditionnels sont confrontés à une forte concurrence des « pure players » dans l'univers en ligne. Même les plus grandes marques de luxe ont dû prendre des mesures pour vendre leurs produits via Internet. Certains d'entre eux ont mis du temps à s'adapter.

Alors que certains fournisseurs/prestataires de services en ligne jouissent d'une activité en plein essor, beaucoup d'autres disparaissent rapidement de la scène.

Car même dans le commerce électronique, la concurrence est féroce et les nouveaux entrants mettent plus de temps à devenir rentables et/ou ne trouvent pas les ressources qualifiées pour soutenir leur expansion. Ils peuvent également ne pas être disposés à payer les coûts nécessaires aux développements demandés.