Si vous voulez de l'or, vous devriez aimer l'argent également
#Articles — 06.08.2020

Si vous voulez de l'or, vous devriez aimer l'argent egalement

Philippe GIJSELS, Chief Investment advisor

Les marchés des métaux précieux se sont récemment réveillés. Sous l'effet des inquiétudes géopolitiques, des taux d'intérêt réels négatifs et de l'affaiblissement de l'USD, l'or et l'argent (le metal argent) ont fortement progressé ces derniers jours et ces dernières semaines.

Investment theme 7 | BNP PARIBAS WEALTH MANAGEMENT

Les marchés des métaux précieux se sont récemment réveillés. Sous l'effet des inquiétudes géopolitiques, des taux d'intérêt réels négatifs et de l'affaiblissement de l'USD, l'or et l'argent (le metal argent) ont fortement progressé ces derniers jours et ces dernières semaines. Bien que nous soyons techniquement surachetés et qu'un repli à court terme soit probable, nous continuons de penser que les étoiles sont alignées pour de nouveaux gains. Nous relevons notre objectif de cours pour l'or à 1900-2100 Usd et restons acheteurs d'argent sur repli.

 

Relèvement de notre objectif de cours pour l'or

Nous avons relevé notre objectif de cours (sur l'or) il y a deux semaines. Toutefois, les marchés avancent rapidement et nous avons déjà atteint 2050 USD.

Bien que nous soyons techniquement surachetés et qu'un repli soit devenu très probable, nous restons convaincus que les catalyseurs positifs en faveur d'une hausse des prix restent bien en place.

Il y a trois catalyseurs majeurs actuellement pour pousser le métal jaune à la hausse.

-          Les taux d'intérêt réels sont bas, voire négatifs, partout dans le monde. L'histoire montre que les actifs réels, en particulier les métaux précieux, ont tendance à bien se comporter dans un tel environnement. Comme les banques centrales se sont engagées à maintenir les taux d'intérêt à un niveau bas pendant une longue période et que l'on peut espérer que la reprise économique conduira à une hausse des anticipations d'inflation, cela ne changera pas à court terme.

-          Nous vivons encore dans un monde où les inquiétudes géopolitiques sont malheureusement très vives. Il y a non seulement le risque économique de la pandémie, mais les tensions entre les Etats-Unis et la Chine continuent de s'aggraver. Nous ne devons pas non plus oublier que les prochaines élections américaines pourraient créer une incertitude supplémentaire. L'or se porte généralement bien lorsque les périodes sont incertaines. Et c'est clairement le cas aujourd'hui.

-          Enfin, le dollar s'est déprécié par rapport à la plupart des grandes devises. Même si le billet vert est à court terme survendu, un déficit commercial important, un déficit budgétaire toujours croissant et des écarts de croissance et de taux d'intérêt moins favorables avec le reste du monde et notamment l'Europe pourraient encore affaiblir la monnaie américaine. L'or, comme la plupart des grandes matières premières, est généralement inversement corrélé à l'USD.

Nous relevons donc notre fourchette de prix de l'or à 1900-2100 Usd et restons acheteurs sur baisses de prix.

L'argent se réveille enfin.

Le prix de l'argent est récemment reparti à la hausse, fortement à partir de niveaux très déprimés et a pratiquement doublé par rapport à ses plus bas de mars.

Enfin, l'argent semble suivre la hausse de l'or. Le ratio or/argent s’est contracté légèrement, mais il reste à des niveaux historiquement élevés. (Voir graphique ci-dessous)

Jusqu'à une date récente, l'argent n'avait pas bénéficié des flux de valeur refuges comme l'or. Ces derniers mois, les marchés semblent comprendre que l'argent est aussi un bien réel précieux et bon marché. (Le prix de l'argent est à environ la moitié de son plus haut historique tandis que l'or est à son plus haut historique).

Contrairement à l'or, l'argent est non seulement un métal précieux mais aussi un métal industriel. Par conséquent, elle bénéficiera également d'une éventuelle reprise économique.

D'un point de vue technique, nous sommes actuellement très surachetés, mais la tendance générale est résolument à la hausse.

Le vieil adage : « Si vous préférez l'or, vous devriez aimer l'argent », qui n'a pas très bien fonctionné au cours des dernières années, va probablement être restauré à son ancienne gloire.

En résumé, nous pensons que le potentiel de hausse est important et nous sommes acheteurs sur repli.