BNP Paribas utilise des cookies sur ce site internet. En poursuivant la navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de ces cookies. Vous pouvez consulter notre Politique Cookies pour de plus amples informations et pour savoir comment les bloquer sur votre ordinateur. Le fait d’empêcher le dépôt de cookie sur votre terminal peut induire une expérience réduite des fonctionnalités de ce site.

#Foncier Rural — 16.05.2018

Etude Agrifrance 2018: Entretien avec Olivier Maffrand

Président et fondateur de HAWK

Etude Agrifance 2018


« Notre objectif est de faire en sorte que le recours au drone et l’exploitation des données qu’il produit soient le plus automatisés possible, afin que le client puisse se concentrer sur l’essentiel, c’est-à-dire piloter les indicateurs de son activité. »

En assurant des missions d’inspection dans des environnements inaccessibles, ou bien en substitution de tâches répétitives pour l’homme, le drone a franchi le palier expérimental et se développe dans les secteurs agricoles et industriels. Par sa capacité à capter de la donnée rapidement et à moindre coût, le drone s’inscrit dans la digitalisation de processus et d’assets.

Qu’apportent les drones en viticulture ?

O.M. Les drones concourent au développement de la viticulture de précision. Rappelons que les trois bénéfices de la viticulture de précision sont l’augmentation de la qualité et du rendement, la réduction des coûts et la diminution du recours aux produits phytosanitaires. L’observation par imagerie aérienne permet d’acquérir une connaissance à la fois fine et géolocalisée d’un large éventail de paramètres. Ces paramètres (parcelle, sol ou plante) sont analysés au cours de différents stades phénologiques (débourrement, floraison, nouaison, véraison, vendange). Par sa maniabilité et sa capacité à s’adapter à toutes les configurations parcellaires, le drone se distingue par un survol à basse altitude offrant une meilleure résolution d’image. La rapidité de mise en oeuvre permet une observation régulière et, au final, un coût maîtrisé d’acquisition des données.

A quels services un viticulteur peut-il pretendre ?

O.M. Le drone est un outil qui va pouvoir accompagner le viticulteur tout au long des stades phénologiques. Il peut tout d’abord compter les pieds manquants. Selon l’observatoire des maladies du bois, environ 13 % des ceps sont improductifs au plan national ; ce qui peut représenter un manque à gagner significatif pour une filière qui génère 16 milliards d’euros. Afin de retrouver la rentabilité de la parcelle tout en respectant la densité requise pour chaque appellation, les plans de renouvellement se préparent en début de végétation et en fin de campagne. La recherche de manquants consiste à identifier l’emplacement et la quantité de pieds morts, afin de préparer la complantation sur les parcelles prioritaires. La prospection à pied étant longue et fastidieuse, le recours au drone s’avère particulièrement adapté. Le drone s’avère également être un outil précieux dans l’analyse de la vigueur des plantations. Cette technique vise à identifier les facteurs qui affectent la maturité de la plante. En évaluant la teneur en chlorophylle au moyen de capteurs multi‑spectraux embarqués sur un drone, nous sommes capables d’interpréter les causes susceptibles d’altérer le stade végétatif. Par exemple, le stress hydrique (insuffisance ou excès d’apport en eau), soit pour des raisons topographiques, soit du fait de conditions météo exceptionnelles. Une autre cause porte sur un défaut de matière organique. Dans ce cas, l’objectif est de mettre en place une fertilisation organique différenciée en adaptant les apports.

Quels sont vos atouts ?

O.M. Hawk porte la vision du « Drone-As-A-Service ». Nous préconisons la consommation à la demande plutôt que la détention d’appareils qui deviennent rapidement obsolètes et dont la manipulation requiert des compétences spécifiques. Notre objectif est de faire en sorte que le recours au drone et l’exploitation des données qu’il produit soient le plus automatisés possible, afin que le client puisse se concentrer sur l’essentiel, c’est-à-dire piloter les indicateurs de son activité. Pour cela, nous avons conçu la première plateforme de gestion des inspections de propriétés viticoles par drone. Par exemple, notre service couvre la sélection des parcelles à inspecter, le choix du type d’inspection correspondant à l’information recherchée, puis la commande d’une mission drone.

Celle-ci se fait auprès d’une communauté d’opérateurs de drones que nous avons soigneusement sélectionnés.

Nous procédons ensuite à l’analyse des données collectées, qui viennent alimenter le tableau de bord personnalisé de l’exploitation. Il s’agit, en quelque sorte, de contrôler la qualité de la production, de la terre au verre. Le chef de culture peut ainsi croiser des données de topographie, de capteurs météo, avec des indicateurs végétatifs afin, par exemple, de mieux planifier ses travaux de culture ou d’organiser la sélection parcellaire pour les vendanges.

Enfin, la traçabilité des données de notre plateforme apporte une garantie supplémentaire dans le cadre d’opérations de cessions-acquisitions de propriétés viticoles. L’acquéreur pourra par exemple avoir accès à une due diligence complète pour l’expertise et la valorisation d’un vignoble. Parmi la palette d’indicateurs, nous proposons pour chaque parcelle le calcul des surfaces encépagées réelles, la densité réelle de plantation, la topographie complète du vignoble (pentes, exposition, courbes/teintes de niveau), l’âge des vignes et le type de cépage. Ce type d’information est d’autant plus important lorsqu’une exploitation vient de subir un aléa climatique, comme l’épisode de gel que nous avons connu au printemps 2017.

POUR EN SAVOIR PLUS ∨

À propos d’Agrifrance

 

Au sein de BNP Paribas Wealth Management, Agrifrance est le département spécialisé sur le marché du foncier rural : propriétés viticoles, belles demeures de prestige, domaines agricoles, massifs forestiers. Avec une expérience dans ce domaine acquise depuis plus de 40 ans, Agrifrance accompagne ses clients dans leur démarche patrimoniale. Grâce à un réseau de professionnels reconnus, Agrifrance est en mesure de fournir des services complémentaires, tels que l’expertise ou la gestion de propriétés rurales.

Depuis plus de 18 ans, Agrifrance publie sa note de conjoncture annuelle et apporte un éclairage précis sur l’investissement en foncier rural. Cette année, l’étude fait un focus sur l’impact du numérique sur le marché du vin.

Agrifrance s’inscrit dans l’offre différenciante « Private and Alternative Investments » de BNP Paribas Wealth Management au même titre que le Private Equity, l'Immobilier, Le Conseil en Art