Le potentiel des investissements responsables
#Stratégie d'investissement — 11.01.2017

Le potentiel des investissements responsables

Marc Eeckhout

L’Investissement Responsable entend conjuguer performance financière et impact social et/ou environnemental.

file

Une gamme complète de solutions adaptées à chaque profil d’investissement existe. Énergie : énergies renouvelables ; gestion, distribution et efficience énergétiques; Eau : infrastructures et traitement; Déchets : gestion, équipements; Contrôle de la pollution; Villes intelligentes. Les fonds ISR affichent à long terme des performances conformes (voire supérieures) à celles des fonds traditionnels.

Un cadre réglementaire en plein essor

L’Investissement Responsable  prend en compte des critères environnementaux, sociaux et de gouvernance d’entreprise (ESG) pour produire des rendements financiers compétitifs à long terme, tout en exerçant un impact positif sur la société.

La réglementation de l’économie, la hausse des dépenses d’investissement, la croissance démographique, l’augmentation des niveaux de vie, le manque d’infrastructures, les ressources naturelles limitées et la pollution sont autant de moteurs puissants. Ainsi  un nombre croissant de secteurs rejoignent l’investissement responsable.

L’Investissement responsable bénéficie de l’appui  d’un cadre réglementaire croissant. Par exemple, les conférences sur le changement climatique dans le cadre de la COP21 organisée à Paris en décembre 2015 et de la COP22 organisée à Marrakech en novembre 2016 sont des étapes majeures pour sceller l’accord sur la limitation moyenne du réchauffement dans le monde à l’horizon 2100 à 2°C au-dessus des niveaux de l’ère préindustrielle. Cet accord sera un solide moteur de croissance à long terme.
 

Principaux objectifs durables
 

  • Réduction des émissions de gaz à effet de serre de 40 % d’ici 2030

  • Augmentation de l’électricité issue de sources renouvelables à 20 % d’ici 2030

  • Réduction des émissions de carbone de 26 à 28 % d’ici 2025 et hausse de l’électricité issue de sources renouvelables à 28 % d’ici 2030

  • Diminution de la consommation d’énergie de 20 % et hausse de la part de l’électricité issue de sources renouvelables à 22-24 %

  • Augmentation des sources d’énergie d’origine non fossile à 40 % et réduction des émissions de 33 à 35 % d’ici 2030
     

Les sociétés qui ont adopté des pratiques ESG appropriées sont en souvent  efficaces et possèdent généralement de solides fondamentaux. Elles sont capables de créer des produits et des services de valeur et ont tendance à surperformer sur le long terme. Les tendances relatives au développement durable ne sont pas encore pleinement appréciées à leur juste valeur par les marchés boursiers.
 

Thèmes ISR les plus prisés

Énergie -  la consommation d’énergie mondiale a plus que triplé au cours des 50 dernières années et augmentera encore de 37 % d’ici 2040. Il est donc nécessaire d’investir dans :

  • les énergies renouvelables : éolien (fabrication d’éoliennes et de boîtes d’engrenages) ; solaire, la demande dans le solaire devrait croître en raison de la baisse du prix des modules solaires en USD par watt produit ; producteurs d’électricité renouvelable
  • la gestion et la distribution d’énergie : fournisseurs de réseau, batteries ion-lithium : forte demande pour les véhicules électriques et les systèmes de stockage d’énergie
  • Efficience énergétique : pour les bâtiments équipés de systèmes d’éclairage, d’isolation, de fenêtres, de systèmes de gestion énergétique et d’installations domotiques.
  • Carburants de substitution, tels que propane, gaz naturel, électricité et hydrogène
     

Eau -  à  peine 3 % de l’eau disponible sur Terre est de l’eau douce, dont seuls 7,5 % sont utilisables. Le volume d’eau utilisé pour l’agriculture et la consommation urbaine devrait tripler et être multiplié par deux dans l’industrie. Sans eau, aucune croissance économique n’est possible. Dans le monde, les pouvoirs publics reconnaissent de plus en plus l’importance de l’eau utilisable. Les sociétés qui proposent des solutions dans ce domaine devraient connaître une formidable croissance dans des secteurs tels que :

  • Infrastructures pour l’eau : pompes, canalisations, vannes d’irrigation et applications intelligentes
  • Traitement de l’eau : traitement chimique, filtration, surveillance et réutilisation de l’eau
     

Déchets - l’augmentation régulière des déchets généraux vient soutenir la croissance des sociétés qui interviennent dans la gestion des déchets, la prise en charge des déchets dangereux, les équipements technologiques pour les déchets, le recyclage et le traitement des déchets à valeur ajoutée, etc.
 

Contrôle de pollution - les efforts en matière de prévention de la pollution et de développement durable doivent passer à la vitesse supérieure. Il est indispensable de résoudre les problèmes de pollution pour garantir une production manufacturière efficiente et économiquement viable, par la fourniture de services et la prise en charge des nombreux problèmes environnementaux.
 

Villes intelligentes - le changement climatique est un facteur majeur de la promotion des villes intelligentes dans l’espoir que l’amélioration de nos zones urbaines densément peuplées réduise les risques environnementaux, tels que les émissions de gaz et la production de déchets, et renforce parallèlement l’efficience de la gestion des ressources naturelles (distribution de l’eau et de l’énergie).

 

Risques pesant sur notre hypothèse centrale
 

  • Changements inattendus des politiques favorables à la transition énergétique

  • Doutes des investisseurs liés à ce type d’investissement à long terme

  • Nette détérioration du sentiment sur les marchés boursiers, avec des investisseurs qui se détournent des actions en faveur d’actifs moins risqués

  • Effondrement des cours du pétrole qui pourrait avoir des conséquences préjudiciables sur les investissements dans les solutions liées à l’environnement et les énergies renouvelables.