Conserver une société familiale ou quitter la scène
#Familles — 07.01.2021

Conserver une société familiale ou quitter la scène

Family Governance

 

S’il existe une caractéristique partagée par tous les entrepreneurs couronnés de succès, c’est leur degré de passion : ils investissent toute leur passion et leur énergie dans leur entreprise. Mais un autre secret de leur réussite est leur profond attachement à leurs employés, leurs clients et leurs partenaires professionnels.

Pour fonder et mener une société au succès au fil des cycles économiques, il faut être attentif en permanence et s’investir personnellement, y compris au niveau émotionnel. Et ce, aussi bien durant les années d’abondance que pendant les crises périodiques. C’est pour cette raison que de nombreux entrepreneurs ont pour objectif de préserver l’implication de leur famille dans l’entreprise et de faire en sorte que leurs enfants puissent reprendre l’activité et transmettre la culture familiale au fil des générations.

De nombreuses familles renommées illustrent des passations parfaitement réussies. De la même manière, d’innombrables sociétés plus petites sont transmises par leur fondateur à ses héritiers, qui s’attachent à perpétuer la culture de la famille qui se trouve au cœur de l’entreprise. De telles passations peuvent s’organiser de diverses manières, en fonction des revenus de l’entreprise familiale et selon qu’elle est privée ou publique.

Mais par-dessus tout, elles dépendent des héritiers et de leur volonté ou non de reprendre le rôle de leurs parents à la tête de la société. Si certains entrepreneurs ont la chance de se voir ainsi ouvrir précocement des perspectives de transmission, nombreux sont ceux dont les enfants désirent arpenter un chemin différent de l’activité familiale. Dans les cas où la transmission de l’entreprise ne peut pas se faire dans la famille, il convient de mettre en place un Plan de Relève. Celui-ci vise à identifier une équipe de gestion appropriée, à préserver la culture propre à l’entreprise et à bâtir l’avenir en s’appuyant sur l’héritage du fondateur.

Pour les entreprises plus petites, de tels plans peuvent inclure une vente à une autre société ou à un fonds d’investissement. Cette solution permet à la famille fondatrice de concrétiser la valeur monétaire de l’entreprise familiale. Dans ce cas de figure, la question de la transmission se résume à maximiser les bénéfices et à mettre en place un plan de transmission pour la fortune générée.

Il existe un grand nombre de situations intermédiaires, dans lesquelles la famille a la possibilité de perpétuer l’héritage des fondateurs en demeurant impliquée dans la supervision de l’activité sans toutefois être aux commandes directement.

Elle peut par exemple créer une fondation en faveur d’une cause donnée : la fondation peut alors hériter de l’activité et la famille continuer à être impliquée dans le conseil d’administration de la fondation.

Une autre solution consiste à vendre une part, majoritaire ou minoritaire, à des investisseurs tiers, ou encore à transférer les parts restantes des fondateurs à un holding ou un trust, tout en mettant en place une nouvelle équipe dirigeante. Dans ce cas de figure, les enfants peuvent recevoir la société de holding et en intégrer le conseil d’administration ou de surveillance pour sauvegarder la culture de l’entreprise familiale.

Quel que soit le contexte, un tel transfert nécessite dans tous les cas une grande préparation. En tant que dirigeant d’une entreprise, le passage du flambeau est en effet un processus long et difficile. Que les successeurs soient de la famille ou non, ils doivent être formés. Il leur faut également assimiler la culture et le savoir-faire de la famille et de l’entreprise familiale. Si des gérants issus d’autres sociétés peuvent s’appuyer sur leurs expériences passées pour endosser leur nouveau rôle, la formation de membres de la famille nécessite des outils tout à fait différents, ainsi qu’un parcours de formation personnalisé et centré sur leurs besoins. À cet effet, les banques privées parfaitement accordées sur les besoins de leurs clients ont développé des programmes de formation dédiés. Dans ces programmes, les héritiers, formés dans divers domaines par des experts, universitaires et spécialistes financiers à travers le monde, acquièrent l’expérience qui leur sera nécessaire s’ils décident un jour de reprendre l’activité familiale.

De manière générale, la stratégie de transmission d’une entreprise familiale est une décision complexe ne pouvant pas simplement être prise sur les conseils de l’équipe Ingénierie Patrimoniale d’une banque privée. Elle dépend notamment du fondateur, des ambitions et centres d’intérêt des enfants, ainsi que des conditions de marché. Une stratégie optimale prenant en compte l’ensemble des facteurs doit s’appuyer sur une évaluation objective des différentes parties impliquées, de la dynamique du marché ainsi que de la nature et de la culture de l’entreprise familiale. L’élaboration d’un tel plan de transmission doit s’appuyer sur des conseils d’experts et doit surtout être préparée bien avant la fenêtre de transmission prévue. Les banquiers privés peuvent faire appel aux services d’ingénieurs patrimoniaux spécialisés, qui peuvent guider leurs clients à travers le processus et les aider à faire un choix parmi les multiples options possibles.

 

EN SAVOIR PLUS ∨

Wealth Side Stories video sur la gouvernance familiale

En savoir plus

Gouvernance familiale : comment assurer l’avenir de votre famille ?

En savoir plus

Planifier votre avenir : mise en place d’une stratégie de sortie

En savoir plus