Le cycle de la technologie qui s'accélère
#Innovation — 10.09.2020

Le cycle de la technologie qui s'accélère

Family Offices

En examinant les 30 dernières années, nous nous rendons compte de la rapidité avec laquelle des changements se sont produits dans notre société. L'humble démarrage d'Internet tel que nous le connaissons peut-être daté avec le premier navigateur web en 1993. La bulle Internet de l’an 2000 n'a que 20 ans et l'introduction de l'iPhone ne s'est produite qu'en 2007. Aujourd'hui, la plupart des personnes dans le monde ont un smartphone et lisent régulièrement des nouvelles, échangent avec leur famille et leurs amis, regardent des films ou achètent tout objet ou service sur Internet sur leur téléphone ou leur ordinateur.

Avant même la pandémie de Covid-19, le marché évoluait en grande partie en fonction du développement des plus grandes entreprises technologiques. En 2019, les plus grandes sociétés en termes de capitalisation boursière étaient Microsoft, Amazon, Alphabet/Google, Apple et Facebook (source : Visual Capitalist), avec une valorisation proche ou supérieure à un seuil de mille milliard de dollars jamais entendu auparavant.

La transformation numérique de la société a été un élément essentiel de notre vie au cours des 20 dernières années. Alors que les entreprises évoluent rapidement, les individus se sont adaptés encore plus rapidement, adoptant de nouvelles façons de communiquer, d'échanger ou de transiger. Cette transformation s'est accélérée au cours des 10 dernières années avec la disponibilité et la prévalence de plateformes cloud, d'appareils mobiles, de réseaux sociaux et de nouveaux algorithmes utilisant l'analyse des données et l'intelligence artificielle.

La pandémie de Covid-19 a forcé les individus et les entreprises à adopter de nouveaux comportements comme la distanciation sociale, le travail à domicile ou le commerce électronique. Si la technologie est disponible depuis longtemps, l'usage - tout en progressant rapidement - était resté atone, les utilisateurs n'ayant pas voulu changer les habitudes passées.

Toutefois, dans les quelques semaines qui ont suivi le début de la pandémie, alors que les politiques de confinement commençaient à être mises en œuvre, les entreprises ont adopté d'urgence de nouvelles façons de travailler, en s'appuyant sur les réunions de groupes en ligne pour remplacer les voyages et en permettant à leurs employés de travailler depuis leur domicile. Plus prosaïquement encore, ils ont dû s'appuyer sur la technologie pour s’assurer que leurs opérations quotidiennes puissent être réalisées, de la logistique à la clôture de leurs livres financiers.

De même, les personnes confinées chez elles ont commencé à augmenter leur consommation de médias en ligne, de films à la demande/en streaming, de jeux vidéo, ont utilisé des plateformes en ligne pour acheter de la nourriture ou des vêtements, et ont même conservé des relations sociales via les mêmes plateformes en ligne utilisées dans le cadre de leur travail.

En quelques semaines seulement, le schéma d'adoption de cette technologie s'est accéléré drastiquement sans que l'alternative disponible ne puisse s'appuyer sur les vieilles habitudes. Les marchés financiers n'ont pas manqué cette tendance, les entreprises des technologies de l'information ayant enregistré une hausse significative de leur valorisation depuis le début de l'année, en dépit de l'économie confrontée à l'une des récessions les plus dures depuis des décennies, tandis que des secteurs comme l'énergie ou la finance ont été affectés négativement.

Toutefois, au sein même du secteur, la performance est également fortement différenciée. Les segments bénéficiant d'une dynamique structurelle favorable suite à la crise ont connu une explosion du cours de leur action, tandis que les sociétés de logiciels plus cycliques ont sous-performé le secteur.

En juin 2020, BNP Paribas Wealth Management a publié ses cinq thèmes d'investissement post-Covid-19. Sans surprise, outre la santé, l'un des thèmes clés était lié à l'investissement pour bénéficier de la disruption, notamment en relation avec la 5G et l'intelligence artificielle. Un autre thème central concerne l'investissement dans des entreprises de qualité.

Ces thèmes résonnent fortement avec l'accélération en cours de la transformation numérique de la société. L'un des facteurs clés définissant une entreprise de qualité est sa capacité à tirer parti des possibilités offertes par les nouvelles technologies tout en étant capable de faire évoluer les anciens modèles économiques pour établir et préserver des positions de marché solides et résilientes. Il est intéressant de noter que si l’on continue de penser que les entreprises technologiques sont volatiles, pour nombre d’entre elles, leur rôle au cœur de l'économie mondiale est indéniable. Il serait difficile pour de nombreuses entreprises dans le monde aujourd'hui d'opérer sans les plateformes cloud d'Amazon, Google ou Microsoft par exemple, ou de gérer leur activité sans Salesforce, SAP ou Workday. À l'inverse, un certain nombre de solutions technologiques, bien que perturbatrices et utiles, sont beaucoup moins essentielles au fonctionnement de l'économie et ne sont pas considérées par le marché comme des gagnants évidents du prochain cycle économique.

La technologie a changé notre société et notre économie assez rapidement au cours des 20 dernières années. La situation actuelle sans précédent liée à la pandémie a accentué l'importance des entreprises technologiques dans notre vie quotidienne. La technologie est devenue un déterminant clé de la qualité, mais pas le seul. Dans cet écosystème complexe et en pleine mutation, les investisseurs désireux de jouer sur cette tendance dans le cadre de leurs stratégies d'investissement doivent rester rationnels et travailler avec leur conseiller pour établir des portefeuilles d'investissement positionnés de manière à bénéficier à la fois des tendances claires de l'avenir tout en gardant une perspective discernante sur des actifs de qualité.

Pour en savoir plus ∨