Les solutions flexibles : une alternative à envisager
#Stratégie d'investissement — 19.01.2018

Les solutions flexibles : une alternative à envisager

Guy ERTZ

Série sur les thèmes d'investissement 2018: Thème lié au cycle avancé #3
 

L’environnement obligataire n’offre que peu d’opportunités. En 2018, les taux d'intérêt et les rendements obligataires devraient rester faibles malgré une hausse modérée attendue ces prochains mois. D’un autre côté, certains marchés actions sont assez chers et certains investisseurs ne tolèrent pas le niveau de risque sous-jacent. Ainsi, les stratégies alternatives, fonds flexibles et certains produits structurés offrent des solutions intéressantes.

Fonds alternatifs UCITS – Stratégies « Long/Short Equity » et « Macro »

Les stratégies « Long/Short Equity » tirent profit des anomalies de prix sur les marchés actions. Les gérants peuvent ouvrir simultanément des positions longues et courtes (stratégie qui consiste à miser en même temps sur la baisse de cours d’une action et sur la hausse de cours d’une autre action ou d’un autre groupe d’actions). Cela permet de limiter la sensibilité de leur portefeuille à une baisse généralisée des marchés actions ou à une hausse des taux d’intérêt par exemple. Nous avons sélectionné plusieurs fonds, en fonction de leur risque et de leur exposition au marché des actions. Les gérants « Macro » devraient profiter d'une meilleure visibilité sur les interventions des banques centrales en matière de politique monétaire, ainsi que des disparités induites, par exemple, par les variations de cours des matières premières. Les stratégies « Macro» cherchent principalement à profiter de l'évolution des indices boursiers, des mouvements de taux et des  variations des cours des matières premières ou de devises. Il peut s'agir de tendances positives ou négatives et ces stratégies requièrent une certaine stabilité de ces tendances pour que les gérants puissent créer de la valeur.
 

Les fonds obligataires flexibles

Nous pensons que les rendements obligataires devraient augmenter progressivement, aussi bien aux Etats-Unis qu’en zone euro, notamment du fait de la normalisation graduelle des politiques monétaires dans les grandes zones économiques mondiales (à l’exception du Japon). Les obligations traditionnelles  risquent donc de connaître des corrections de prix. La gestion active de ce risque de taux d’intérêt est importante. Ainsi, les fonds dits flexibles, qui s’affranchissent des contraintes indicielles et peuvent investir sur toutes les sous classes d’actifs, devraient réussir à dégager davantage de rendement que les fonds traditionnels.
 

Produits structurés

Les produits structurés impliquent en général  l’utilisation d’instruments plus complexes (contrats à terme, options ou « credit default swaps ») auxquels les investisseurs particuliers ont généralement un accès limité. Ces instruments peuvent être utilisés pour optimiser le rendement ou limiter les pertes tout en réduisant la sensibilité par rapport à la remontée des taux d’intérêt. Nous recommandons aux investisseurs de privilégier les produits défensifs à maturité courte (généralement comprise entre un et trois ans). En d’autres termes, il convient de privilégier les produits offrant une protection totale ou partielle du capital investi. Les actifs sous-jacents peuvent être de natures diverses (pétrole, or, indices actions, taux d’intérêt…).

L’environnement obligataire reste difficile. De plus, certains marchés actions sont déjà assez chers et certains investisseurs ne tolèrent pas le niveau de risque sous-jacent à ces marchés. Nous avons détaillé plusieurs stratégies de fonds alternatifs (« Long-Short Equity » et « macro »)  qui permettent de générer de la valeur tout en limitant le risque encouru. Les fonds « flexibles » et produits structurés permettent d’ajouter des opportunités dans un même esprit de gestion du risque/rendement. 

RISQUES PRINCIPAUX

La liquidité des fonds alternatifs peut varier d’un fonds à l’autre. Il convient donc de mettre en perspective la taille du fonds par rapport à celle du marché sous-jacent, en prenant en compte la liquidité quotidienne ou hebdomadaire des fonds alternatifs UCITS. Dans la mesure où ces fonds font l’objet d’une gestion souple et non contrainte par un indice, il est important de veiller à ce que le gérant de fonds respecte sa stratégie d’investissement et de volatilité. Ceci est également vrai pour les fonds « flexibles ».

 

 

Retrouvez nos 10 Thèmes d'investissement.


Retrouvez notre stratégie d'investissement sur notre app Voice of Wealth, disponible sur l'App Store et Google Play.

Ne manquez pas nos prochains articles sur les autres thèmes d'investissement pour 2018, à retrouver ici sur notre site.