BNP Paribas utilise des cookies sur ce site internet. En poursuivant la navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de ces cookies. Vous pouvez consulter notre Politique Cookies pour de plus amples informations et pour savoir comment les bloquer sur votre ordinateur. Le fait d’empêcher le dépôt de cookie sur votre terminal peut induire une expérience réduite des fonctionnalités de ce site.

#Stratégie d'investissement — 29.01.2018

Des modes de production et de consommation plus sains

Guillaume DUCHESNE & Xavier TIMMERMANS

Série sur les thèmes d'investissement 2018: Tendances de long terme #4
 

Mener une vie plus saine dans un environnement plus propre devient un objectif essentiel pour une population de plus en plus large. En conséquence, notre comportement de consommation évolue. Nous sommes ainsi plus attentifs à notre santé. Nos aspirations pour la planète évoluent elles-aussi. La fixation d’objectifs durables est devenue une préoccupation centrale. Le thème cherche à capter ces tendances et s’inscrit pleinement dans le cadre de l’investissement responsable.

Notre environnement a un impact sur notre vie. Au quotidien, nous subissons des externalités négatives (1)  qui, par les nuisances engendrées, peuvent entrainer une perte de bien-être. La détérioration de la qualité du milieu écologique et les habitudes de consommation de l’ère post-industrielle peuvent conduire à des effets indésirables : pollution, baisse de la qualité de vie, émergence de nouvelles maladies, scandales agroalimentaires,...

Des externalités négatives nous poussent à changer de comportement…

En conséquence, le souhait de vivre plus sainement devient une préoccupation pour une part grandissante de la population. Conscients des méfaits de certaines habitudes, de plus en plus d’acteurs économiques cherchent à adapter leur mode de vie afin de préserver leur santé. De ces changements émergeront de nouvelles tendances de consommation. Ainsi, les personnes sensibles à cette problématique pratiqueront des activités jugées bénéfiques à leur santé comme le sport, modifieront leur habitudes alimentaires (alimentation bio, régime alimentaire plus sain,…), seront plus sélectifs dans leur consommation de soins personnels (cosmétiques naturels) et consommeront plus de soins de santé (services de bien-être, innovations dans la santé). Bref, nous cherchons à sélectionner toutes solutions favorisant la prévention plutôt que les traitements curatifs.

… et le changement climatique reste un enjeu collectif décisif

Pour mieux vivre, de nombreux acteurs économiques aspirent également à une meilleure préservation de la planète. Le changement climatique est en effet un enjeu économique et financier, mais aussi sanitaire. La réduction des émissions de gaz à effet de serre et de carbone, le développement des énergies renouvelables et la réduction des énergies d’origine fossile sont dès lors des objectifs durables impératifs. La transition énergétique mondiale a déjà été amorcée. Le nombre d’installations de nouvelles capacités d’énergie renouvelable continue à progresser. Aujourd’hui, de nombreuses entreprises proposent des solutions pour un environnement plus propre dans le domaine de l’énergie, de la gestion des déchets, du contrôle de la pollution, du traitement de l’eau, etc.

Investir dans une sélection d’actions, d’obligations (green bonds) et de fonds d’investissement actifs dans le développement d’un cadre de vie plus sain

Ce thème concerne l’ensemble des zones géographiques (pays émergents et développés). Il s’inscrit pleinement dans le cadre de l’investissement responsable. Pour rappel, celui-ci prend en compte des critères environnementaux, sociaux et de gouvernance d’entreprise (ESG) pour produire des rendements financiers compétitifs à long terme, tout en exerçant un impact positif sur la société. Il s’intègre aussi pleinement dans le cadre des 17 Objectifs du Développement Durable des Nations-Unies établis par et pour les gouvernements, la société civile et les entreprises d’ici 2030, afin de les guider dans leurs actions et développements futurs.

On y retrouve les thèmes tels que les villes et communautés durables (Objectif n°11), la consommation et la production responsable (Objectif n°12), la vie aquatique (Objectif n°14) et la vie terrestre (Objectif n°15). Ces objectifs guident donc également les investissements responsables, en faisant écho aux critères ESG existants et en en développant de nouveaux.

En conclusion, ce thème profitera de la prise de conscience des acteurs économiques de la nécessité de vivre dans un environnement plus sain et d’adopter de nouvelles habitudes plus favorables à leur santé.

RISQUES PRINCIPAUX

Des changements inattendus des politiques favorables à la transition énergétique auraient un effet négatif.

Le désintérêt de la population pour les problématiques environnementales et/ou des doutes sur l’efficacité de certaines solutions préventives seraient défavorables.

Même si nous jugeons que ce thème bénéficie d’une tendance de long terme, il n’est pas insensible aux aléas de marché. Une nette détérioration du sentiment sur les marchés boursiers, avec des investisseurs qui se détournent des actifs risqués pourraient le pénaliser. Certaines  de nos solutions ont en effet un caractère cyclique et sont donc à assez risquées.

Un effondrement durable des cours du pétrole pourrait avoir des conséquences préjudiciables sur les investissements liés à l’environnement (arbitrage défavorable).

 

Retrouvez nos 10 Thèmes d'investissement.


Retrouvez notre stratégie d'investissement sur notre app Voice of Wealth, disponible sur l'App Store et Google Play.

Ne manquez pas nos prochains articles sur les autres thèmes d'investissement pour 2018, à retrouver ici sur notre site.

(1) Une externalité négative est une activité de consommation ou de production d’un agent économique ayant un effet négatif sur le bien-être d’un autre agent. L’exemple-type est la pollution.