#Stratégie d'investissement — 12.02.2019

Mobilités responsables et innovantes : transformer la façon de nous déplacer

THEME 5

Dans des villes souvent saturées et polluées, les acteurs économiques sont confrontés au défi de la mobilité et développent de nouvelles solutions pour faciliter leurs déplacements.

L’enjeu d’une mobilité plus efficace offre des opportunités d’investissement à tous les niveaux de la chaîne de valeur.  Le thème aborde toutes les solutions de mobilité responsable : les transports urbains, logistiques, individuels et partagés

Theme d'investissement 5 | BNP PARIBAS WEALTH MANAGEMENT

NOS RECOMMANDATIONS

Zone géographique : il s’agit d’un thème mondial. Les économies émergentes comme développées sont concernées.

Classe d’actifs : Il s’agit d’un investissement sur les marchés boursiers via des fonds et des titres individuels. De nombreux secteurs d’activité sont impliqués : matériaux, industrie, technologie et consommation.

Profil de risque : investir autour du thème de la mobilité innovante nécessite l’acceptation d’un risque supérieur à la moyenne. La plupart des secteurs dans lesquels la thématique investit, ont un caractère cyclique.

Horizon de placement: Il s’agit d’un placement à long terme

 

Les difficultés croissantes de déplacement appellent à une nouvelle réflexion sur la mobilité. La lutte contre la pollution et l’accès des villes de plus en plus difficile incitent les acteurs économiques, privés et publics, à réinventer leurs modes de transport.  Ces réflexions sont aujourd’hui rendues possibles grâce aux innovations technologiques réalisées

Des innovations dans la mobilité

L’industrie automobile, poussée par des exigences écologiques croissantes, est en cours de transformation. Les voitures électriques ont pris de l’essor, elles progressent dans la part des revenus des constructeurs. L’électrique est en train de devenir un enjeu central pour eux, et ce d'autant plus que de nouveaux acteurs se font une place sur ce segment. Le taux de pénétration des véhicules électriques sera de plus de 15% sur le marché européen en 2025 (source Exane, septembre 2018).  Des moyens de transport individuels plus modestes profitent également d’une nouvelle dynamique de vente grâce à leur électrification (vélos, trottinettes, …).
Autre enjeu, dans un futur devenu proche : le développement des véhicules autonomes. Pour de nombreuses entreprises technologiques, il constitue déjà un investissement stratégique avec le déploiement de capteurs, caméras, logiciels et composantes électroniques nécessaires à leur construction. Dans le monde de l’entreprise, les camions électriques et la livraison par des drones constituent également des exemples intéressants d’innovation.

Une volonté de construire des « villes intelligentes »

Les villes risquent de devenir toujours plus tentaculaires, polluées et engorgées. L’investissement dans une meilleure qualité de services urbains est devenu nécessaire. Les autorités publiques devront développer des transports publics plus propres et moins bruyants (tramway, métro, trains à grande vitesse), mais aussi dits « intelligents » (gestion du trafic), c’est-à-dire susceptibles d’améliorer leur efficacité. Elles doivent par ailleurs offrir des infrastructures pour faciliter l’adoption de véhicules électriques par les particuliers. De plus, avec ou sans le soutien des autorités publiques, des sociétés privées innovent également en proposant de nouvelles solutions de mobilité (services de partage d’automobiles,…)

Comment investir dans la mobilité ?

Nous proposons d’investir dans le thème de la mobilité via des valeurs individuelles et des fonds d’investissement. Nos solutions se positionnent sur l’ensemble de la chaîne de valeur de la mobilité. En amont, la demande de matériaux spécifiques pour la fabrication des nouveaux véhicules (lithium, nickel et cobalt pour les batteries électriques, notamment), puis les pourvoyeurs d’électricité et d’infrastructures de recharge, les fournisseurs de matériels électriques, de composants électroniques et de logiciels seront concernés. Enfin, au bout de la chaîne de valeur, les constructeurs des véhicules innovants, mais aussi les services finaux proposés aux consommateurs (partage de voitures, …) participeront aux nouvelles tendances dans la mobilité.
D’un point de vue géographique, la mobilité est une problématique mondiale. Aussi bien les pays développés qu’émergents sont confrontés à des enjeux de pollution et de congestion des villes.

 

Conclusion

En conclusion, malgré les aléas conjoncturels, le thème de la mobilité est, selon nous, une tendance de long terme sur les marchés. Les investisseurs pourront bénéficier d’opportunités dans un nombre très large d’activités, souvent cycliques (automobile, semi-conducteurs, software, hardware, industrie), mais aussi défensives (producteurs d’électricité, notamment). Avec la consolidation des marchés boursiers en octobre 2018, la thématique est par ailleurs devenue plus attrayante sur le plan de sa valorisation. Le ratio cours sur bénéfices de l’indice Kensho transportation (indice boursier de valeurs américaines liées à la mobilité innovante) a ainsi chuté à 14 contre 16 en septembre 2018

PRINCIPAUX RISQUES

Les secteurs d’activité concernés sont cycliques. Un fort ralentissement économique pourrait altérer le potentiel du thème.

Certaines composantes du thème peuvent dépendre d’initiatives publiques (incitations fiscales...), elles-mêmes  tributaires  de la capacité budgétaire des  autorités publiques.

Un retour du prix pétrole à des niveaux extrêmement faibles pourrait modifier l'arbitrage en faveur de certains moyens de transport innovants.

Une partie de la chaine de valeur n'est pas à l'abri d'un scandale écologique, notamment sur le plan de l'extraction des matières premières utilisées dans les batteries.