BNP Paribas utilise des cookies sur ce site internet. En poursuivant la navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de ces cookies. Vous pouvez consulter notre Politique Cookies pour de plus amples informations et pour savoir comment les bloquer sur votre ordinateur. Le fait d’empêcher le dépôt de cookie sur votre terminal peut induire une expérience réduite des fonctionnalités de ce site.

#Immobilier — 10.07.2019

Notre Stratégie D'investissement Immobilier

Pol Robert Tansens

BNP Paribas real Estate

À QUOI DOIT RESSEMBLER UN PORTEFEUILLE IMMOBILIER GÉRÉ PROFESSIONNELLEMENT ? 

Nous pensons qu'un portefeuille immobilier géré de manière professionnelle devrait inclure une part significative de biens immobiliers « alternatifs » ou à « valeur ajoutée ». Ainsi, au sein du portefeuille immobilier, il peut y avoir à la fois des composantes « core » et « non core », ces dernières pouvant être des véhicules d'investissement, tels que des fonds à valeur ajoutée ou opportunistes. Ces véhicules privés sont relativement illiquides, ou totalement illiquides tout au long de la période de détention. Et ils peuvent inclure des investissements nationaux et/ou internationaux. 

Les TRI détenus par les investissements immobiliers se répartissent généralement en trois composantes : I) le rendement initial des flux de trésorerie, ii) les variations ultérieures des flux de trésorerie et iii) la variation du rendement ou la variation de la « valorisation ». Le gérant d'actifs devrait jouer un rôle significatif en : 

  • améliorant les flux de trésorerie (par repositionnement des actifs, gestion active des biens, recherche d'un meilleur mix locatif pour obtenir des loyers plus élevés, etc.) ; ou
  • créant de la valeur (acheter des actifs à rendement secondaire, les rénover et les repositionner en actifs plus « core », permettant à l'investisseur de sortir à un rendement plus faible, etc). Bien entendu, il existe un lien de corrélation entre la croissance des flux de trésorerie et l'effet de variation des rendements.

C'est pourquoi il est si important que le gérant d'actifs ait un historique de performance impeccable (pour convaincre les investisseurs). Les biens immobiliers alternatifs (logistique, hôtels, etc…) devraient générer des rendements à deux chiffres (après un effet de levier raisonnable) pour compenser l'illiquidité durant la période de détention et, bien entendu, le risque supplémentaire supporté du fait de la détention de biens immobiliers core. 

En revanche, l'immobilier « core » comprend des biens immobiliers de qualité, « stabilisés » et générateurs de revenus. Même si les revenus attendus d'actifs stabilisés sont susceptibles d'évoluer, les conditions de l'immobilier devraient continuer à s’appliquer pendant la durée de vie économique du bien. Par conséquent, le TRI « requis » par les investisseurs est inférieur à 10%, compte tenu du risque relativement faible encouru. 

 

Notre Stratégie D'investissement Immobilier 

Notre stratégie pour les investisseurs immobiliers reste cohérente, même si les conditions de marché ne sont pas simples. Les investisseurs ont les options suivantes. 

  • Acheter des biens immobiliers sur les marchés immobiliers de premier plan. C'est certainement le cas pour l'immobilier de premier rang en Europe (y compris le Royaume-Uni à un stade ultérieur), mais les États-Unis et l'Asie ne doivent pas être exclus. Cette stratégie peut être utilisée par des investisseurs ayant une préférence pour des actifs moins risqués et un objectif de génération de revenus et qui acceptent une croissance du capital en ligne avec l'inflation attendue. De ce fait, les marchés secondaires (de moindre qualité) devraient être évités, mais les investisseurs pourraient se tourner vers les actifs secondaires des emplacements de premier plan. Pour rappel, un emplacement secondaire se trouve à proximité ou adjacent à un emplacement principal ou prime;
  • Acquérir des parts d’un « fonds de capital-investissement immobilier », qui a un gérant d'actifs créateur de valeur (acquisitions meilleur marché grâce à une solide plateforme d’origination des biens, identification des transactions « hors marché », conversion ou repositionnement des bâtiments existants afin de permettre une compression des rendements, etc.). Cette stratégie convient aux investisseurs qui visent un objectif d'investissement de croissance, ce qui implique un horizon d'investissement relativement long sans qu'il soit immédiatement nécessaire d'utiliser les liquidités investies.

Dans certains cas, le même investisseur peut définir ces deux objectifs pour différentes parties d'un portefeuille d'investissement. 

Nous sommes convaincus que les investisseurs devraient inclure des investissements immobiliers cotés dans leurs portefeuilles immobiliers, même si la valeur des actions de REIT peut refléter les caractéristiques et la valorisation du marché boursier plutôt que celle du marché immobilier physique, du moins à court terme. Cela dit, les investisseurs perçoivent une part plus élevée de la valeur des REIT en revenus récurrents (dividendes) que dans d'autres classes d'actifs, et les REIT offrent un certain degré de liquidité au sein d'un portefeuille immobilier.

 

RECOMMANDATIONS RELATIVES À L'IMMOBILIER 

Comme nous l'avons mentionné, nous sommes positifs sur le segment de l'immobilier à valeur ajoutée en Europe. Nous conservons une position négative sur les REIT britanniques en raison de la détérioration des conditions sur les marchés de bureaux du pays (en particulier à Londres) et nous sommes également négatifs sur un certain nombre de marchés émergents d'Amérique latine.

 

BNP Paribas real Estate