BNP Paribas utilise des cookies sur ce site internet. En poursuivant la navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de ces cookies. Vous pouvez consulter notre Politique Cookies pour de plus amples informations et pour savoir comment les bloquer sur votre ordinateur. Le fait d’empêcher le dépôt de cookie sur votre terminal peut induire une expérience réduite des fonctionnalités de ce site.

#Investissements — 28.03.2017

L’Obamacare n’est pas mort, quel impact pour les marchés actions ?

Guillaume Duchesne

5 raisons pour lesquelles le secteur des soins de santé reste solide malgré l’échec de la réforme des soins de santé.

Le Président D. Trump n’aura finalement pas réussi à abroger les mesures de soin de santé – l’Affordable Care Act, dit Obamacare – mises en place par son prédécesseur. Vendredi 24 mars, le Congrès n’a pas voté le projet Au sein même de leur parti, les républicains n’ont pas pu trouver de compromis, tiraillés entre les modérés et les conservateurs du Freedom Caucus.  La déception est grande pour D. Trump. L’impact dépasse le secteur des soins de santé puisque cet échec souligne la division du camp républicain et l’absence de majorité claire. Il est d’autant plus préoccupant qu’il pourrait remettre en question l’agenda des autres réformes annoncées par le nouveau président.
 

Qu’en conclure pour le secteur des soins de santé ? Celui-ci reste solide à plusieurs égards :

1. La Maison Blanche abandonne son texte sur l’assurance santé pour le moment et devrait se concentrer sur d’autres aspects de son programme. Ce statu quo réduit le risque politique pour le secteur des soins de santé.  Les valeurs qui avaient souffert de la possible perte de couverture pour environ 15 millions d’Américains (organes d’assurance santé et hôpitaux, notamment) pourraient en profiter à court terme. Notons que la performance des groupes pharmaceutiques avait été très solide pendant les débats autour du projet de D. Trump. Les effets de la réforme sur leurs revenus étaient jugés limités. Dans ces conditions, leur rebond ne sera probablement pas spectaculaire.

2. L’industrie pourrait profiter des réformes fiscales futures (à condition qu’elles soient votées). La réduction d’impôts ainsi que le rapatriement de liquidités en provenance de l’étranger – autre projet important de D. Trump –  pourraient bénéficier à ce secteur. Les entreprises du secteur pourraient utiliser le cash disponible pour des fusions et acquisitions ciblées.  

3. La visibilité des perspectives de long-terme du secteur (innovations, vieillissement de la population) est un atout dans un environnement d’incertitudes. Selon le consensus des analystes, la croissance bénéficiaire est attendue à 8% pour les douze prochains mois aux Etats-Unis.   

4. Avec les doutes actuels sur la poursuite de la reflation, les investisseurs pourraient se détourner temporairement des secteurs pro-cycliques et s’intéresser à nouveau aux industries plus défensives.

5. Les valorisations du secteur ne sont pas trop élevées : 14,3 fois les bénéfices aux Etats-Unis, c’est-à-dire sous sa moyenne de deux ans.

Toutefois, bien qu’aujourd’hui plus réduit, le risque politique n’est pas entièrement écarté. Le Président Trump a également évoqué sa volonté de mieux maitriser le prix des médicaments qu’il juge trop élevé. Bien que la baisse des prix et la réduction des marges des entreprises soient des inquiétudes récurrentes pour l’industrie,  les investisseurs pourraient de nouveau s’inquiéter d’éventuelles annonces du Président Trump sur ce plan. Celui-ci pourrait préciser son projet de négociation directe dans le cadre de Medicaid (Part D), mais de nouveau avec le risque de ne pas trouver d’appui parmi sa majorité républicaine. Une réglementation plus flexible, également souhaitée par D. Trump (approbation des médicaments plus aisée par le Food and Drugs Administration - FDA), pourrait par ailleurs impliquer une plus grande concurrence dans l’industrie (notamment des génériques).   

En conclusion, le secteur des soins de santé devrait profiter des difficultés politiques du Président Trump à court terme et devrait surperformer dans un contexte de regain d’aversion au risque.

 

Retrouvez plus de détail sur notre stratégie d’investissement sur notre application Voice of Wealth disponible sur l’App Store et Google Play