BNP Paribas utilise des cookies sur ce site internet. En poursuivant la navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de ces cookies. Vous pouvez consulter notre Politique Cookies pour de plus amples informations et pour savoir comment les bloquer sur votre ordinateur. Le fait d’empêcher le dépôt de cookie sur votre terminal peut induire une expérience réduite des fonctionnalités de ce site.

#Investissements — 07.09.2017

4 idées reçues sur les produits structurés

Jose Carracedo

Les produits structurés constituent une alternative attractive aux placements traditionnels, notamment grâce à leur grande flexibilité qui leur permet d’apporter, dans toutes les configurations de marché, des solutions sur mesure et en accord avec une stratégie précise.

Pourtant, les idées reçues entretiennent l’image d’investissements techniques réservés aux plus avertis. 


1.       Les produits structurés sont  risqués.

Les investissements structurés ne sont globalement pas plus risqués que les autres instruments financiers. Une large gamme de produits structurés est d’ailleurs à capital garanti. Si certains produits induisent un risque de perte en capital, celui-ci peut être modulé en fonction du degré d’aversion au risque de chaque investisseur.
 

2.       Les produits structurés sont opaques.

Pour chaque produit structuré muni d’un véhicule d’investissement du type EMTN et Certificat, une fiche récapitulant ses termes et conditions (ou « termsheet » en anglais) est remise à l’investisseur. Elle expose son fonctionnement et l’ensemble de ses caractéristiques. Son mécanisme y est expliqué par une formule mathématique aussi appelée formule de remboursement.  Pour la majorité des produits structurés, l’émetteur a l’obligation de mettre en place un prospectus d’émission détaillant la structure du produit.
 

3.       Les produits structurés sont techniques.

La technicité de chaque produit structuré, du plus simple au plus sophistiqué, est adaptée au profil de ses investisseurs.  Cette technicité « ajustable » est à l’origine de la grande flexibilité des investissements structurés car elle permet d’adapter leurs caractéristiques principales (profil de rendement et de risque, montant, maturité, stratégie…) aux différentes attentes des investisseurs.
 

4.       Les produits structurés sont illiquides.

Une valorisation quotidienne, en fonction de différents facteurs (temps, comportement du produit, évolutions de marché), est réalisée pour la grande majorité des investissements structurés. Il existe un marché secondaire qui permet, sous certaines conditions, aux investisseurs d’acheter ou de revendre, en cours de vie, des produits structurés à un prix déterminé en fonction des conditions de marché.

Pour plus d’information sur les Produits Structurés, consultez notre brochure pédagogique disponible sur notre application  Voice of Wealth.