Le plein d’opportunités sur les petites et moyennes capitalisations (SMID CAPS)

HC

La sous performance des petites et moyennes capitalisations depuis mi-2018 est devenue excessive.

graph

Nous pensons que l’univers des petites et moyennes capitalisations devrait dégager de meilleurs rendements dans les prochains trimestres.

Au moins trois catalyseurs plaident pour ce scénario :

Des craintes macro-économiques exagérées

Sur le long terme, les petites et moyennes capitalisations surperforment leurs homologues de plus grande taille. Comme c’est le cas depuis juin 2018, ce n’est que lorsque les craintes de croissances s’accumulent ou que la récession prend le dessus qu’elles sont moins performantes.             

Plusieurs indicateurs avancés indiquent une stabilisation de la situation économique et anticipent une amélioration pour les trimestres à venir. Les craintes de récession sont, à notre avis, prématurées et des opportunités de surperformance disponibles. Il s’agit de la première raison qui nous incite à positivement revoir notre exposition aux SMIDS.

Les valorisations sont devenues attractives

Les multiples révisions à la baisse des prévisions de bénéfices ont sensiblement impactés les SMIDS. Désormais, les attentes sont devenues plus réalistes. Nous observons que les valorisations sont devenues plus attrayantes et soutiennent des perspectives plus favorables.

Une configuration technique favorable

La situation s’est améliorée. Au cours des derniers mois, la tendance baissière a cédé la place à une stabilisation, condition préalable à une phase de surperformance.

 

En résumé, l’environnement est moins désastreux que généralement redouté. Cela crée une opportunité sur les marchés actions, notamment au profit des SMID qui ont fortement souffert depuis mi-2018.