BNP Paribas utilise des cookies sur ce site internet. En poursuivant la navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de ces cookies. Vous pouvez consulter notre Politique Cookies pour de plus amples informations et pour savoir comment les bloquer sur votre ordinateur. Le fait d’empêcher le dépôt de cookie sur votre terminal peut induire une expérience réduite des fonctionnalités de ce site.

#Entrepreneurs — 27.11.2017

Entrepreneurs : priorité à la planète

La protection de l’environnement constitue une priorité pour les Entrepreneurs Elite qui sont déterminés à ce que leurs stratégies, notamment en matière d’investissement, aient un impact positif.

Près de 9 Entrepreneurs Elite sur 10 estiment que les dégâts causés à l’environnement sont préoccupants et que le changement climatique représente une menace à très court terme, selon le Rapport Entrepreneur BNP Paribas 2018.

L’étude, réalisée en collaboration avec Scorpio Partnership, a révélé un intérêt grandissant des Entrepreneurs Elite pour créer de l’impact positif de leurs activités et le développement durable : 39 % d’entre eux estiment désormais ces facteurs comme essentiels à l’évaluation des performances de leurs entreprises, contre 10 % il y a deux ans seulement.

L’accord de Paris sur le climat, entré en vigueur en 2016, mais aussi les Objectifs de développement durable des Nations Unies ont fait de la protection environnementale, du changement climatique et de la consommation d’énergie des enjeux politiques prioritaires.

“Les Objectifs de développement durable offrent aux États, certes, mais surtout au secteur privé et à la société civile des pistes pour relever les défis auxquels notre planète doit faire face aux plans social et écologique.”

Eléonore Bedel

Responsable des Investissements Responsables chez BNP Paribas Wealth Management

Un appel entendu par la communauté des Entrepreneurs Elite, déterminée à intégrer la recherche d’impact positif à ses stratégies, notamment en matière d’investissement.

55 % des entrepreneurs qui ont pris part cette année à l’étude ont investi une partie de leur patrimoine dans des actifs responsables. Interrogés sur les domaines dans lesquels ils souhaitent avoir un impact positif, 38 % ont cité la protection de l’environnement, à égalité avec la création d’emplois, faisant de ces deux objectifs les plus populaires. D’autres préoccupations écologiques ont également obtenu des scores élevés, en particulier le développement des énergies propres (36 %), l’accès à l’eau potable (24 %) et la lutte contre la famine (24 %).

Motivés par l’action environnementale

Une analyse des résultats par zones géographiques montre que près de la moitié des personnes interrogées en Asie souhaitent mettre l’accent sur la protection de l’environnement, dans une approche plus locale. « La pollution nuit gravement à la qualité de l’air dans de nombreuses villes chinoises. C’est pourquoi les entrepreneurs chinois ont conscience que l’environnement est un problème crucial et une opportunité économique s’ils trouvent des solutions, explique Éléonore Bedel. Ils veulent aussi améliorer leur santé, celle de leur famille et de la population en général. C’est pour cette raison que l’environnement est si essentiel aux yeux des entrepreneurs chinois. »

2 700 Entrepreneurs Elite ont été interrogés dans le cadre du rapport de BNP Paribas Wealth Management et divisés en cinq catégories : les Millennipreneurs – nés à partir de 1982 ; les Ultrapreneurs – les créateurs d’entreprises dont le patrimoine net pouvant être investi est égal ou supérieur à 25 millions de dollars ; les Entrepreneurs en série – les fondateurs d’au moins quatre entreprises ; et les Boomerpreneurs – nés avant 1962, à l’époque du baby-boom. Les Femmes entrepreneures, qui représentent 40 % de l’échantillon, font également l’objet d’une catégorie distincte, outre leur comptabilisation dans les autres catégories.

Les Millennipreneurs montrent un intérêt plus marqué que les autres catégories pour l’impact positif. Ils sont 46 % à s'en servir comme mesure du succès, contre une moyenne de 39 % pour l’ensemble des Entrepreneurs Elite.

Sur 67 % d’Ultrapreneurs pouvant être qualifiés d’investisseurs responsables, 38 % souhaitent investir dans des projets visant à protéger l’environnement. De leur côté, les Entrepreneurs en série sont plus nombreux que la moyenne à considérer l’entrepreneuriat comme le moyen le plus efficace d’avoir un impact positif mondial et local (86 %, contre une moyenne de 80 %).

Avec un patrimoine net moyen de 14,1 millions de dollars, les Femmes entrepreneures affichent des performances supérieures – plus d’1 million de dollars au-dessus – à celles de leurs homologues masculins. 55% sont des investisseurs responsables, démontrant un intérêt plus marqué que la moyenne masculine de l’échantillon, pour les investissements responsables aux plans environnemental et social.

Les Boomerpreneurs semblent, quant à eux, moins convaincus par l’investissement à impact positif. Seuls 45 % d’entre eux réalisent des investissements à impact social et environnemental, contre une moyenne de 55 % pour l’ensemble des Entrepreneurs Elite.

Téléchargez le rapport complet (en anglais) pour une analyse détaillée,
ou l'infographie pour un aperçu rapide.

EN SAVOIR PLUS ∨


Suivez-nous sur notre page Facebook dédiée aux Entrepreneurs Elite
et sur Twitter avec #ImpactEntrepreneurs et à @BNPP_Wealth


Plus d'éléments-clé sur l'application “Voice of Wealth” disponible sur l'App Store et Google Play Store.