BNP Paribas utilise des cookies sur ce site internet. En poursuivant la navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de ces cookies. Vous pouvez consulter notre Politique Cookies pour de plus amples informations et pour savoir comment les bloquer sur votre ordinateur. Le fait d’empêcher le dépôt de cookie sur votre terminal peut induire une expérience réduite des fonctionnalités de ce site.

#Investissements — 16.06.2015

Investir dans des actifs alternatifs liquides: cibler performance, liquidité & flexibilité

Gilles Flament

alternatives-visual-2015-article-image


Croissance des investissements dans les actifs alternatifs liquides

Depuis 2010, le marché de la gestion alternative (stratégies utilisées par les hedge funds) a connu une croissance exponentielle. Sa valeur totale est passée de 1 900 milliards de dollars en 2010 à 3 000 milliards de dollars en 2015 ! Cette croissance s'explique en partie par l'augmentation des investissements dans des instruments alternatifs liquides. En effet, au cours des quatre dernières années, les encours sous gestion d'actifs alternatifs liquides - qu'il s'agisse de fonds coordonnés UCITS en Europe ou de fonds conformes à la loi 40 Act aux États-Unis - ont crû, respectivement, de 46,7 % et 24,7 % (cf. taux de croissance annuelle ci-dessous).  

Dans ce bref entretien, Gilles Flament, Responsable des investissements alternatifs chez BNP Paribas Wealth Management, nous parle des véhicules alternatifs liquides, de l'intérêt croissant des investisseurs et de leurs décisions d'allocation.

Gilles, pouvez-vous nous expliquer le rôle de votre équipe?

Notre équipe conçoit et sélectionne des solutions de gestion alternative capables de répondre aux besoins et aux attentes spécifiques de tous nos clients. Nous définissons la gamme d'investissements à développer, nous faisons des recherches pour sélectionner les produits, nous offrons des conseils et assurons un contrôle des risques permanent pour les solutions retenues par nos clients.

A partir de quand vous êtes-vous vraiment intéressé aux véhicules alternatifs liquides?

Nous avons commencé début 2010. A l'époque, le marché des actifs alternatifs liquides était sur le point de prendre son envol. Ce type de produit intéressait les investisseurs pour la multitude de stratégies d'investissement existantes et leur caractère singulier, ou encore l'avantage en termes de liquidité qu'il propose. De plus, l'évolution des réglementations à l'échelle mondiale a aussi largement contribué à son développement. En mars 2011, nous avons donc lancé nos premières solutions d’investissement pour nos clients.

Quelles ont été les conditions nécessaires à l'émergence des actifs alternatifs liquides?

La plus importante a été la crise financière mondiale, qui a renforcé la demande en actifs liquides. C'est à partir de ce moment que les investisseurs se sont vraiment mis à chercher sécurité et liquidité. Naturellement, l'environnement de faibles taux et les valorisations élevés des actions ont également incité les investisseurs à augmenter leur allocation aux investissements alternatifs.

Et simultanément, l'évolution réglementaire, avec le développement des fonds UCITS et « 40 Act », a donné l'accès aux actifs alternatifs liquides à tous les investisseurs.

Quels sont les investisseurs qui ont fait le choix des actifs alternatifs liquides et pour quelles raisons?

Tous les profils d'investisseurs se sont tournés vers les actifs alternatifs liquides. Les investisseurs institutionnels bien entendu, même si, en ce qui nous concerne, nos clients sont des particuliers. Ces investisseurs apprécient vraiment le bon équilibre et la valeur ajoutée de ces actifs, avec un profil rendement/risque favorable et un large éventail de stratégies, mais aussi une bonne liquidité et un cadre réglementaire rigoureux.

Quelles solutions de gestion alternative liquide offrez-vous?

Nous proposons une gamme de près de 40 fonds, essentiellement des fonds individuels, qui couvrent tous les types de stratégies de gestion alternative liquides, comme long/short sur actions, market neutral sur action, global macro, long/short crédit….

Notre gamme de solutions est articulée autour de gérants américains et européens, certains très connus, d'autres plus spécialisés. Certains de nos fonds ont enregistré des performances solides et ont été définitivement (hard closed) ou provisoirement (soft closed) fermés aux nouveaux investissements. Nous sommes toujours à la recherche de nouveaux fonds.

Quelles évolutions se profilent pour le secteur ?

Même si les acteurs et les produits évoluent sans cesse, on constate clairement une convergence des stratégies et des solutions.

D'un côté, les gérants d'actifs traditionnels adoptent des stratégies et des techniques utilisées habituellement par les gérants alternatifs (comme la stratégie long/short, l'une des plus courantes) tout en s’appuyant sur le dispositif UCITS.

D'un autre côté, la gestion alternative s'oriente vers des produits liquides, qui étaient auparavant associés à la gestion long-only traditionnelle.

Et quels sont les défis?

Nous privilégions deux aspects clés : adapter nos approches d'investissement et « éduquer » les investisseurs.

Les deux disciplines (gestion traditionnelle/alternative) semblent converger et de nombreux gérants proposent désormais des produits assez proches de cette nouvelle frontière. Toutefois, tous les styles de gestion, les stratégies ou les techniques ne sont pas appropriés compte tenu des attentes en matière de liquidité.

Les gérants qui viennent de se lancer dans le monde des produits réglementés liquides doivent être en mesure de démontrer que leurs stratégies sont vraiment compatibles avec les exigences de liquidité (quotidienne et/ou hebdomadaire). Parallèlement, ils sont tenus de générer en permanence de la performance tout en limitant le risque baissier.

Qui plus est, les gérants de fonds qui s'aventurent dans l'univers des actifs alternatifs liquides (ils sont de plus en plus nombreux) sont responsables de la mise en œuvre de leur stratégie et doivent respecter les réglementations encadrant les fonds UCITS et « 40 Act ».

Lorsque j'investis pour le compte de nos clients, je me renseigne très attentivement sur l'adéquation des techniques retenues pour chaque stratégie et fonds. Prenons l'exemple d'un gérant qui utilise des swaps de rendement total pour générer l'intégralité de la performance d'un fonds. Je poserais alors des questions sur les objectifs et les risques induits par de telles techniques ; notre priorité reste toujours de veiller aux intérêts des investisseurs.

Savoir éduquer les investisseurs est aussi primordial. Les actifs alternatifs liquides étant plus accessibles, le grand public doit être mieux informé sur la valeur ajoutée de ces produits et leurs caractéristiques. Comprendre les nuances entre un véhicule alternatif liquide et un fonds long-only traditionnel peut être difficile pour les investisseurs ; et la moindre mauvaise interprétation peut entamer la confiance envers ce type de gestion. Même liquide, certains investissements alternatifs ne reposent pas forcément sur une stratégie évidente.


Voici quel est mon regard enthousiaste sur le nouveau monde des actifs alternatifs liquides.

Je profite également de l'occasion pour faire remarquer qu'il existe bien d'autres stratégies à la disposition des investisseurs au-delà de l'univers des actifs alternatifs liquides offrant de nombreux avantages très variés.