BNP Paribas utilise des cookies sur ce site internet. En poursuivant la navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de ces cookies. Vous pouvez consulter notre Politique Cookies pour de plus amples informations et pour savoir comment les bloquer sur votre ordinateur. Le fait d’empêcher le dépôt de cookie sur votre terminal peut induire une expérience réduite des fonctionnalités de ce site.

#Investissements — 06.09.2018

L’intelligence artificielle peut-elle vous aider à évaluer votre prochain investissement ?

De nombreux secteurs commencent à avoir recours à l’IA pour rehausser leur niveau de productivité et prendre de meilleures décisions. Mais qu’implique l’IA pour les investisseurs ?

Can AI help you assess your next investment?

L’intelligence artificielle (IA) est définie comme la création de machines ou de logiciels intelligents capables de mettre en œuvre des fonctions cognitives telles que résoudre un problème ou assimiler de nouvelles informations. L’un de ses principaux avantages est sa capacité à rapidement accomplir des tâches ou prendre des décisions que les êtres humains jugent répétitives, complexes ou chronophages.

Une étude a récemment montré que la région Asie-Pacifique arrive en première place du classement mondial en termes de déploiement de l’IA. En effet, 48 % des entreprises de la région déclarent y avoir recours activement contre 39 % en Amérique du Nord et 31 % en Europe.

Les répercussions de l’IA sur la gestion des investissements

Il convient de noter que le recours aux ordinateurs dans le cadre de la gestion des investissements n’est pas nouveau. L’investissement quantitatif existe, par exemple, depuis de longues années et utilise des ordinateurs pour réaliser des opérations de trading haute fréquence automatisées.

Plus récemment, le secteur a assisté à l’apparition de « robots-conseillers », c’est-à-dire des algorithmes qui génèrent un portefeuille financier sur la base des objectifs, des actifs financiers et de la tolérance au risque d’un investisseur.

L’investissement quantitatif et les robots-conseillers ne constituent toutefois qu’une infime partie de ce que l’IA peut apporter en matière de gestion des investissements. À l’avenir, nous devons nous attendre à ce que l’IA prenne une place encore plus importante dans ce secteur, notamment grâce à sa capacité à traiter de gros volumes de données.

L’analyse du big data

De nos jours, le volume de données financières à notre disposition est considérable et augmente sans cesse. Ces données incluent des tendances de marché, des rapports d’analystes, des résultats financiers, des informations parues dans la presse, des présentations d’entreprise ainsi que des informations issues des réseaux sociaux. Qui plus est, elles sont mises à jour en permanence. Ce volume considérable de données en constante évolution est souvent désigné sous le terme de « big data ».

Les conseillers patrimoniaux s’appuient sur le traitement des données financières disponibles pour définir des stratégies d’investissement claires pour leurs clients. Cependant, l’être humain a ses limites et il ne peut ainsi traiter simultanément qu’une partie de ces données.

Au contraire, l’IA, grâce à une puissance de calcul et à un espace de stockage qui augmentent de manière exponentielle d’année en année, est capable de traiter et d’analyser ces données financières simultanément et/ou rapidement sans être confrontée aux limites de l’être humain.

L’IA est potentiellement capable, en matière d’investissement, de prendre de meilleures décisions et de faire des prévisions plus précises puisqu’elle permet d’analyser tout un éventail de données financières et non plus uniquement un petit échantillon. Elle pourrait même être en mesure d’identifier des comportements et des corrélations grâce à sa capacité à évaluer une situation dans sa globalité.

L’IA peut également utiliser l’« apprentissage machine », ce qui lui permet au fil du temps de prendre de meilleures décisions et d’effectuer des prévisions plus précises en s’appuyant sur une évaluation de ses précédents résultats.

Dans un avenir proche, l’IA ne devrait pas totalement remplacer le modèle traditionnel de gestion des investissements. L’innovation et la digitalisation resteront des composantes essentielles de toute stratégie. Nous pensons qu’elle viendra en complément des rapports humains et fera partie intégrante d’une expérience client globale.

Les conseillers humains resteront prépondérants

L’émergence de l’IA dans le domaine de la gestion des investissements ne signifie pas obligatoirement la disparition des conseillers humains. Au contraire, nous estimons qu’ils continueront à jouer un rôle majeur dans le processus d’investissement même si la nature précise de leur rôle est susceptible d’évoluer.

Ainsi, même si l’IA est capable de traiter un volume considérable de données, toutes ne seront pas pertinentes au regard du portefeuille financier d’un client. Un conseiller humain devra filtrer les informations parasites et définir les paramètres des types de données sur lesquelles l’IA devrait se focaliser lors de son analyse.

Chaque conseiller humain devra interpréter les choix faits par l’IA en matière d’investissement, expliquer aux clients de quelle manière et pour quelle raison chacun de ces choix est bénéfique et ajouter une touche personnelle à cette expérience en intégrant des facteurs qui ne figurent pas dans les données financières.

Le regard critique d’un être humain sera donc nécessaire pour étudier les décisions recommandées par l’IA et ainsi s’assurer qu’elles sont cohérentes. L’IA jouerait ainsi le rôle de copilote des gestionnaires d’actifs mais ne les remplacerait pas.

Clause de non-responsabilité

Le présent article ne constitue pas et ne doit pas être considéré comme une offre de vente ou la sollicitation de la vente ou de l'achat de titres, d’instruments financiers ou de tout autre service. Les informations et opinions figurant dans les présentes proviennent de sources publiques considérées comme fiables, mais ne sauraient être considérées comme faisant autorité ou utilisées comme une recommandation ou un conseil en investissement, ni se substituer au jugement personnel du destinataire. Elles peuvent être modifiées sans préavis. BNP Paribas n'accorde aucune garantie, expresse ou implicite quant à l’exactitude ou l’exhaustivité des informations contenues dans le présent article, et ne fait aucune déclaration en ce sens. Avant toute promesse d’achat ou d’engagement dans un quelconque investissement, le lecteur est invité à demander l’avis de son conseiller professionnel quant à l'adéquation dudit placement (en tenant compte de ses objectifs d’investissement personnels, de sa situation financière et de ses besoins spécifiques) et quant aux risques inhérents à ce dernier.