BNP Paribas utilise des cookies sur ce site internet. En poursuivant la navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de ces cookies. Vous pouvez consulter notre Politique Cookies pour de plus amples informations et pour savoir comment les bloquer sur votre ordinateur. Le fait d’empêcher le dépôt de cookie sur votre terminal peut induire une expérience réduite des fonctionnalités de ce site.

#Stratégie d'investissement — 28.05.2018

Entrée dans le Dragon : l’arrivée de MSCI sur le marché des actions A*

Prashant Bhayani

Le marché chinois des actions A*, deuxième marché boursier mondial (700,4 milliards de dollars de capitalisation boursière), atteint une étape importante de son internationalisation.

Le marché chinois des actions A*, deuxième marché boursier mondial (700,4 milliards de dollars de capitalisation boursière), atteint une étape importante de son internationalisation. MSCI a annoncé le 15 juin 2018 la liste finale de plus de 230 actions A de grande capitalisation qui viendront s'ajouter à ses indices. Le facteur d'inclusion initial sera de 2,5% le 1er juin 2018 et sera porté à 5% le 3 septembre 2018. Avec une inclusion de 5%, on estime que les actions A représentent 2,6%, 0,9%, 0,8% et 0,1% des indices MSCI Chine, MSCI Asie hors Japon, MSCI EM et MSCI AC World Indices, respectivement. Cela  pourrait apporter environ 20 milliards de dollars d'entrées de fonds sur le marché intérieur d'ici la fin de l'année. Comparé à une capitalisation boursière totale de 300,4 milliards de dollars et à un chiffre d'affaires quotidien de 70 milliards de dollars sur le marché des actions A, les flux entrants estimés sont trop faibles pour avoir un impact significatif sur le marché boursier onshore.

 

Des flux entrants étrangers croissants à long terme

D'après l'expérience de Taïwan et de la Corée, il leur a fallu 9 ans et 6 ans, respectivement, pour atteindre la pleine inclusion. De même, cela demandera du temps pour que les actions A soient incluses à 100% dans les indices MSCI. Néanmoins, le marché estime que l'inclusion progressive est susceptible d'apporter, sur le marché intérieur, entre 360 et 780 milliards de dollars de flux étrangers au cours des 5-10 prochaines années. La participation étrangère sur le marché des actions A n'est actuellement que de 2% (elle a déjà doublé depuis fin 2016) et 5,4% de la capitalisation boursière flottante. Une intégration au marché mondial plus poussée permettra d'améliorer la gouvernance des entreprises du territoire et d'institutionnaliser de plus en plus le marché on-shore, ce qui réduira la volatilité globale du marché et continuera d'attirer davantage de capitaux étrangers.  

 

Améliorer l'état d'esprit du marché à court terme      

Les actions A ont surperformé les actions offshore chinoises depuis le début du mois (indice CSI 300 +1,8% contre l’indice Hang Seng China Enterprises -2,2% au 25 mai 2018). Les intérêts étrangers sur le marchés des actions A ont récemment augmenté, comme en témoigne l'accélération des flux de Stock Connect Northbound au cours des derniers mois, et ce malgré la correction du marché en avril 2018. Les flux quotidiens moyens vers le Nord ont en effet atteint un niveau record de 2,7 milliards de Yuan (environ 423 millions de dollars) en avril 2018, et les flux cumulés ont atteint 27 milliards de Yuan (environ 4,2 milliards de dollars) au cours de la première quinzaine de mai 2018. De plus, les transactions vers le nord sur le total des transactions de CSI 300 sont passées de 1,6% en 2016 à 6,0% depuis le début de l'année 2018.    

 

Source favorable d'alpha et de diversification

Les actions A de grande capitalisation, comme l'indice CSI 300, se négocient actuellement à 13 fois le ratio cours/bénéfice, ce qui est moindre par rapport à la situation du marché global des actions A : elles se négocient actuellement à 18 fois le ratio cours/bénéfice. Malgré les tensions commerciales accrues avec les Etats-Unis et la poursuite du désendettement financier intérieur au 1er trimestre 2018, le marché chinois des actions A a enregistré une croissance des bénéfices de 16% sur la période. En outre, le marché boursier national relativement peu connu est actuellement fortement influencé par les investisseurs particuliers, qui représentent 85 % du chiffre d'affaires quotidien. Cela offre de nombreuses possibilités d'alpha pour les investisseurs « bottom-up ».

Nous pensons que l'arrivée prochaine de l'action MSCI Chine sur le marché continental incitera les investisseurs internationaux à "entrer dans le dragon", en particulier les actions intérieures de qualité avec un bon potentiel  au niveau du rapport risque/rendement. Les actions A servent également de source de diversification en raison de leur corrélation avec les marchés boursiers mondiaux, qui s’avère relativement plus faible. On constate que la pondération actuelle des actions A chinoises ne se reflète pas dans les indices mondiaux, ce qui implique qu'à long terme, les flux vers la Chine devraient augmenter progressivement et de manière significative. Cela s'inscrit également dans les objectifs à long terme de la Chine d'internationaliser ses marchés et d'accroître le statut du Yuan.

* Les actions A sont cotées sur le marché chinois continental, en Yuan, alors que les actions B sont exprimées en devises étrangères : en dollars US à Shanghai et en dollars de Hong Kong à Shenzhen.