BNP Paribas utilise des cookies sur ce site internet. En poursuivant la navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de ces cookies. Vous pouvez consulter notre Politique Cookies pour de plus amples informations et pour savoir comment les bloquer sur votre ordinateur. Le fait d’empêcher le dépôt de cookie sur votre terminal peut induire une expérience réduite des fonctionnalités de ce site.

#Investissements — 22.02.2018

Comment l’Intelligence Artificielle transformera notre vie... et les marchés boursiers

Guillaume Duchesne

Quel sera l'impact de l'émergence de l’Intelligence Artificielle sur l'économie ?

L'intelligence artificielle (IA) se distingue des applications informatiques traditionnelles. Contrairement aux dernières qui utilisent des structures prédéfinies, l’IA est un outil capable de s’adapter par auto-apprentissage. En clair, le programme apprend par lui-même et peut se perfectionner au fil du temps. L’IA n’est pas un concept nouveau – il est né dans les années 50 –  mais sa pleine exploitation est aujourd’hui possible grâce à la plus grande sophistication des outils informatiques et au développement du «  Big Data », c’est-à-dire de la gestion de bases de données importantes.

La portée des applications en IA est énorme et sera croissante au cours des prochaines décennies. De nombreux secteurs sont en effet concernés : les banques (conseils d’investissement automatisés), soin de santé (diagnostics), le commerce (meilleur merchandising, service clientèle automatique), communications et média (articles de presse automatisés, traductions automatisées), l’industrie (chaînes de production automatique),… Les entreprises trouveront de multiples utilisations de ces nouveaux programmes informatiques dits « intelligents ». Le contrôle du processus de production, la qualité des produits, les capacités de ventes et la connaissance des clients sont susceptibles de s’améliorer grâce à l’IA. Les dépenses d’investissement sur ce plan vont sans aucun doute exploser durant les prochaines décennies. L’International Data Corporation estime que 57,6 milliards de dollars seront dépensés par les entreprises autour du thème de l’IA au niveau mondial en 2021 contre seulement 12 milliards de dollars aujourd’hui. En conséquence, la croissance future du marché est gigantesque pour le secteur de la technologique, en particulier pour les semis et les logiciels (software & services). Les grandes entreprises technologiques existantes, Google, IBM, Apple, Intel,… ont d’ailleurs racheté de petites entreprises innovantes pour se positionner sur le thème de l’IA. Mais, comme toujours dans les phases de fortes innovations, certains groupes négocieront parfaitement le virage, d’autres en revanche seront perdants.

Au-delà du secteur technologique, l’IA pose la question de son effet disruptif sur de nombreux secteurs d’activité. L’IA s’inscrit pleinement dans la vague actuelle d’innovations (digitalisation, big data,…) qui chamboule les activités traditionnelles. Elle est donc une opportunité pour certaines entreprises.  Une adoption rapide de ces nouvelles technologies IA peut constituer un avantage compétitif significatif pour les entreprises qui réussiront, avant les autres, à transformer leur mode de fonctionnement. Elles en tireront notamment des gains de productivité importants par l’automatisation de certaines tâches et donc une croissance plus élevée. A l’inverse, l’IA peut être une source de risques pour les entreprises qui verront leurs revenus diminués compte tenu de l’obsolescence de leur outil de production face à la concurrence de l’IA.
 

Dans cet environnement, les investisseurs doivent rester vigilants et garder à l’œil l’impact des innovations sur le « business model » des entreprises. Avec la profonde transformation digitale actuellement en cours, le risque est d’investir dans des trappes à valeur. La sélection de titres – par un conseiller avisé et non automatique ! – est donc, encore plus aujourd’hui, devenue cruciale.