Forêts: un actif attrayant pour les investisseurs
#Vignobles — 24.06.2020

Forêts: un actif attrayant pour les investisseurs

Forêt I Agrifrance I BNP Paribas Wealth Management

L'immobilier en général est un placement convoité par les investisseurs. Les familles et les entrepreneurs allouent quasi-systématiquement une part importante de leur patrimoine à cette classe d'actifs qui offre à la fois une perspective à long terme et la caractéristique – comme la plupart des actifs réels – d’être non reproductible.

Au sein de la classe d'actifs, les forêts ont toujours offert une exposition différenciée mêlant plaisir personnel, outil de diversification de portefeuille et valeur refuge. Dans plusieurs pays, comme la France, ces actifs bénéficient aussi d'une fiscalité attractive pour les investisseurs.

Néanmoins, toutes les forêts ne sont pas égales devant l’investissement. Les investisseurs recherchent surtout de grandes forêts offrant la possibilité d'un rendement financier par par l'exploitation des essences de bois et/ou des locations de chasse.

« Pour percevoir un revenu annuel récurrent, il est nécessaire de disposer de forêts de grande taille, une parcelle forestière n'étant pas exploitée tous les ans (tous les 7 à 8 ans en moyenne pour les feuillus par exemple). » Les Essences de bois les plus recherchées « procurent un revenu compris en moyenne entre 1,5 et 2 % par an avant impôt sur le revenu, lissé sur une dizaine d'années ». En sus, « le montant de la location de la chasse étant proportionnel à la proximité d'une grande zone urbaine. Il peut apporter un complément de revenu qui peut atteindre 0,5 % an.»

Benoit Lechenault, Responsable Agrifrance chez BNP Paribas Wealth Management

La valeur des forêts provient aussi de l'attrait croissant du bien lui-même. La valorisation moyenne en Capital des forêts en France par exemple a augmenté de 3,5% par an au cours des 20 dernières années (source : Société Forestière CDC).

D’aucuns s’interrogent sur l’évolution future du marché des forêts au regard de la baisse sensible des cours du bois enregistrée entre 2018 et 2019. Matthieu Carbillet, Directeur adjoint d 'Agrifrance chez BNP Paribas Wealth Management a souligné « A ce stade, nous ne savons pas si la baisse des cours du bois aura un effet notable sur le prix de ce type de forêts. Par le passé, dans un marché de pénurie, nous avons constaté que plusieurs années de baisse des prix du bois ou de stagnation sont nécessaires pour impacter le prix des forêts ».

Dans l'ensemble, le marché voit une offre insuffisante par rapport à la demande soutenue pour ce type d'actifs. Comme de nombreux biens réels, les forêts ont la particularité clé d'être uniques et par nature limitées en terme de disponibilité. Cette caractéristique est l'un des moteurs de la valorisation dans le temps.

POUR EN SAVOIR PLUS ∨

À propos d’Agrifrance

 

Au sein de BNP Paribas Wealth Management, Agrifrance est le département spécialisé sur le marché du foncier rural : propriétés viticoles, belles demeures de prestige, domaines agricoles, massifs forestiers. Avec une expérience dans ce domaine acquise depuis plus de 40 ans, Agrifrance accompagne ses clients dans leur démarche patrimoniale. Grâce à un réseau de professionnels reconnus, Agrifrance est en mesure de fournir des services complémentaires, tels que l’expertise ou la gestion de propriétés rurales.

Depuis plus de 18 ans, Agrifrance publie sa note de conjoncture annuelle et apporte un éclairage précis sur l’investissement en foncier rural. Cette année, l’étude fait un focus sur l’impact du numérique sur le marché du vin.

 

Agrifrance s’inscrit dans l’offre différenciante « Private and Alternative Investments » de BNP Paribas Wealth Management au même titre que le Private Equity, l'Immobilier, Le Conseil en Art