BNP Paribas utilise des cookies sur ce site internet. En poursuivant la navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de ces cookies. Vous pouvez consulter notre Politique Cookies pour de plus amples informations et pour savoir comment les bloquer sur votre ordinateur. Le fait d’empêcher le dépôt de cookie sur votre terminal peut induire une expérience réduite des fonctionnalités de ce site.

#ISR — 30.08.2018

Comment l’ISR contribue à la création de chaînes logistiques durables

De plus en plus de sociétés de gestion intègrent l’ISR (notamment la durabilité de la chaîne logistique) à leurs stratégies d'investissement. Avec des avantages qui deviennent évidents.

Cinq ans ont passé depuis l’effondrement de l’immeuble de 8 étages Rana Plaza à Dhaka, au Bangladesh. Un drame qui avait coûté la vie à plus de 1 000 personnes et fait 2 500 blessés parmi les travailleurs de l’industrie textile. Cet accident, le plus grave dans toute l’histoire du secteur, avait fait l’objet d'une grande couverture médiatique dans le monde, avec d’importantes répercussions pour la chaîne logistique internationale et les marques de prêt-à-porter de grande consommation.

Des enquêtes dans les médias avaient ensuite révélé les conditions de travail inhumaines imposées aux fabricants par certaines de ces marques afin de minimiser les coûts et de maximiser les profits. Des conditions allant de la violation des droits de l’Homme à des pratiques dangereuses pour l’environnement.

Après la tragédie du Rana Plaza, les pouvoirs publics et le secteur privé ont uni leurs forces dans le monde entier pour faire en sorte que les marques et les entreprises de la chaîne logistique adoptent une conduite éthique, et ne mettent pas en danger la durabilité sociale et environnementale au profit de réductions de coûts et d’une vitesse accrue de mise sur le marché.

Des parties prenantes intelligentes

Les consommateurs d’aujourd’hui sont généralement très sensibles à l’importance de la durabilité et pèsent l’impact social et environnemental de leur geste avant d’acquérir un produit ou de s’engager auprès d'une marque. Un rapport Nielsen a révélé que 55 % des consommateurs effectuant des achats en ligne dans 60 pays se déclarent prêt à payer plus cher pour des produits et services vendus par des entreprises soucieuses d’avoir un impact positif sur la société civile et l’environnement.[1]

Un autre rapport de EY et du Pacte mondial de l’ONU met en évidence une tendance parallèle dans le mode d'évaluation des investissements par les actionnaires. Ainsi, 88 % des investisseurs institutionnels interrogés ont affirmé qu’ils réexamineraient ou qu’ils excluraient immédiatement un investissement si l’entreprise n’a pas la bonne attitude face aux risques présents dans sa chaîne logistique[2].

Une attitude reproduite par les investisseurs particuliers et par un nombre croissant de sociétés de gestion, qui intègrent désormais des stratégies d’investissement socialement responsable (ISR) dans leur offre globale.

Investir pour influencer

En plus d'un impact positif sur le monde et sur le bénéfice des entreprises, l’ISR comporte des avantages de plus en plus visibles. Dans un rapport de recherche publié par l’Université de Hambourg et compilant plus de 2 000 analyses de la corrélation entre durabilité et performance financière des entreprises, il ressort qu’un lien positif existe entre ces deux facteurs dans près de 90 % des cas.[3]

Une autre étude de l’institut Harvard Business Review[4] a montré que la durabilité est bel et bien un facteur d’amélioration de la performance financière au travers de son impact sur les facteurs suivants :

1. Innovation

2. Efficacité opérationnelle

3. Réduction des risques

4. Recrutement du personnel

5. Implication et fidélisation des employés

6. Fidélisation des clients et des fournisseurs

7. Avantage concurrentiel

8. Réduction du coût du capital

9. Amélioration des ventes et du marketing

Conclusion

De plus en plus d'investisseurs intègrent l’ISR (notamment la durabilité de la chaîne logistique) à leur stratégie financière. Par exemple, aux États-Unis, les stratégies fondées sur l’ISR représentaient 8 720 milliards USD d'investissements début 2016, soit presque 20 % du total des investissements gérés par des professionnels et 33 % de plus que début 2014.[5]

En Asie, les investisseurs sont bien placés pour orienter leurs placements vers l’ISR dans la chaîne logistique étant donné la présence de nombreuses multinationales dans les pays asiatiques. Les entreprises de la chaîne logistique doivent impérativement s’assurer qu’elles respectent les normes internationales de durabilité dans la mesure où la tendance consumériste dans la région ne montre aucun signe de fléchissement.

D’autre part, il est important que les entreprises commencent à envisager la durabilité comme un concept englobant à la fois les facteurs sociaux et environnementaux au lieu de considérer ceux-ci de manière isolée. Ainsi, une enquête menée par Asset Benchmark Research indique que les entreprises asiatiques sont celles qui ont obtenu les meilleures notes en responsabilité environnementale en 2017 (en progrès de 20 % par rapport à 2015), mais qu’elles ont été les plus mal notées en matière de responsabilité sociale.[6]

Malgré des avancées considérables sur le front des réglementations et de la conformité, il reste encore beaucoup à faire avant que la durabilité dans la chaîne logistique devienne un prérequis, et plus une réflexion « après-coup ».

Pour poursuivre cette initiative, les investisseurs en Asie peuvent faire de la durabilité un facteur à part entière dans leur processus décisionnel, et orienter leur argent vers des entreprises conformes aux exigences ISR, respectueuses de l’éthique, soucieuses de leur impact social et environnemental et agissant consciemment pour s’améliorer dans ce domaine.

[1] https://www.fungglobalretailtech.com/research/deep-dive-supply-chain-sustainability-strategic-priority-apparel-retailers-brands/

[2] http://www.ey.com/Publication/vwLUAssets/EY-the-state-of-sustainable-supply-chains/%24FILE/EY-building-responsible-and-resilient-supply-chains.pdf

[3] https://www.tandfonline.com/doi/pdf/10.1080/20430795.2015.1118917

[4] https://hbr.org/2017/09/how-to-quantify-sustainabilitys-impact-on-your-bottom-line

[5] https://www.cnbc.com/2018/04/27/social-investing-gets-a-boost-from-an-unlikely-source-activists.html

[6] https://esg.theasset.com/ESG/34530/where-esg-leaders-are-falling-short-

 

Avertissement : Le présent article n’est pas une offre ou une sollicitation à vendre ou acquérir des titres, des instruments d’investissement ou tout autre service, et ne saurait être considéré comme tel. Les informations et opinions contenues dans les présentes proviennent de sources accessibles au grand-public, considérées comme dignes de confiance ; toutefois, elles ne sauraient être interprétées comme faisant autorité ou comme une recommandation ou un conseil d’investissement, ni se substituer à l’opinion propre du destinataire, et peuvent être modifiées sans préavis. BNP Paribas ne fait aucune déclaration et n’apporte aucune garantie, expresse ou implicite, quant à l’exactitude ou l’exhaustivité des informations contenues dans les présentes. Avant de vous engager dans un investissement, nous vous invitons à vous renseigner auprès de votre conseiller financier pour connaître l’adéquation des placements envisagés (en fonction de vos objectifs d'investissement spécifiques, de votre situation patrimoniale et de vos besoins particuliers) et les risques induits par lesdits investissements.