Entretien avec un philanthrope : Jean-Pascal Archimbaud
#Philanthropie — 07.11.2019

Entretien avec un philanthrope : Jean-Pascal Archimbaud

Jean-Pascal Archimbaud nous parle de son engagement philanthropique et du fonds de dotation actionnaire créé pour la continuité de l’entreprise familiale. Acteur majeur du secteur de la gestion des forêts et de la production de bois, la famille Archimbaud assure la continuité de ses actions en foresterie grâce à son fonds de dotation, qui deviendra l'actionnaire majoritaire de l'entreprise. Cette structuration permet aux membres de la famille de s’assurer à la fois de la pérennité de leurs valeurs fondamentales en matière de gouvernance de l'entreprise, tout en donnant à leur véhicule philanthropique les moyens permettant de financer à long terme ses actions en faveur de l'intérêt général.  

 
Fonds Archimbaud pour l'Homme et la Forêt

Quelle a été votre motivation pour commencer à faire des dons ?

De mon grand-père qui a connu la Seconde Guerre mondiale à mes parents qui ont grandi dans la période après-guerre puis mes enfants et moi-même, l’histoire de notre famille s’est écrite autour de valeurs fortes. En tant qu’entité familiale, nous croyons fermement à l’intégrité, à la confiance dans les autres, aux racines locales et à notre contribution à la communauté.

Notre entreprise familiale a contribué très activement à la croissance de notre communauté locale, et donner leurs chances aux jeunes de la région tout en respectant l’environnement. Notre famille étant active dans la filière du bois depuis plusieurs générations, nous vivons au cœur de la nature. L’adoption d’une vision à long terme est décisive pour l’ensemble de notre activité et de notre famille.

La transmission de l’entreprise et de ses valeurs de génération en génération – de mon grand-père à mon père, puis à moi – s’est faite naturellement. Mais si mes enfants partagent les mêmes valeurs, leurs intérêts sont ailleurs et ils souhaitent poursuivre d’autres carrières.

Partant de ce constant, nous nous sommes tournés vers un modèle courant dans d’autres pays, notamment scandinaves comme le Danemark, la fondation actionnaire. La structure philanthropique que nous avons créée – un fonds de dotation - deviendra l’actionnaire majoritaire de notre entreprise lorsque je prendrai ma retraite. Mes enfants conserveront la gouvernance du fonds et un membre extérieur à la famille assumera les fonctions de DG.

L’anticipation de ce changement de gouvernance offrait une solution idéale pour pérenniser nos valeurs familiales. Le fonds philanthropique sera à terme actionnaire à 70 % de l’entreprise et réinvestira les dividendes perçus dans des projets et des causes qui me tiennent à cœur ainsi qu’à ma famille. J’aurais pu vendre ma société et enregistrer un profit financier immédiat, mais j’ai la ferme conviction que je peux faire davantage pour notre communauté et notre planète. Ce fonds me permet de conserver la participation de ma famille dans l’entreprise, mais aussi de soutenir plusieurs projets philanthropique importants pour mes enfants et moi-même.

Pouvez-vous nous en dire plus sur votre engagement philanthropique, les causes que vous soutenez et votre fonds ?

Le fonds philanthropique, créé en 2016, sous l’intitulé Fonds Archimbaud pour l’Homme et la Forêt soutient des projets dans trois domaines : l’agroforesterie, la recherche dans ce secteur et la création artistique et durable autour du bois et des forêts.

Notre famille se consacrant à la foresterie depuis trois générations, nous sommes pleinement conscients de l’importance des forêts pour notre écosystème et notre paysage. Il allait donc naturellement de soi de cibler les subventions et aides à des projets dans ce domaine.

L’un des premiers projets que nous avons soutenus a été le lancement d’une pépinière visant à préserver des espèces de plantes locales rares, à Niort, une commune du centre-ouest de la France, où est implantée notre entreprise. Portée par une association locale, la pépinière est accueillie sur un terrain donné au fonds de dotation, et ce sont les collaborateurs de l’entreprise et leurs enfants qui ont aidé à planter ce verger à graines ! Le fonds finance également la recherche consacrée à l’écosystème complexe de champignons comestibles dans les forêts. Par ailleurs, nous avons créé un prix pour les étudiants en architecture, paysagistes et ingénieurs qui réalisent des projets de construction en bois. Archi’bois est une première dans le monde des concours étudiants, qui ne mettait jusqu’alors à l’honneur que des matières comme l’acier ou le béton. 

Quel regard portez-vous aujourd’hui sur votre initiative ? Avez-vous obtenu l’impact espéré au départ ?

Je pense que les actions soutenues dans le cadre de notre fonds philanthropique permettent de financer des projets importants qui auraient eu des difficultés à trouver des financements. Je crois que nos projets contribuent à soutenir notre communauté locale, en apportant des financements et en offrant des chances aux jeunes. Par le biais de ce fonds, nous prenons part à un mouvement global qui œuvre en faveur d’un monde plus durable, lutte contre le changement climatique et fait en sorte que les générations à venir puissent profiter de notre monde.

Quel conseil donneriez-vous aux personnes qui envisagent des projets similaires ?

Ce n’est pas facile ! Se détacher progressivement d’une affaire familiale relève d’une décision très personnelle. Mais une fois la décision prise, la difficulté consiste à créer le fonds philanthropique et à établir sa gouvernance. Il importait également d’aligner les objectifs du fonds sur la date prévue de mon propre retrait de l’entreprise, de définir le rôle de mes enfants à l’avenir, ainsi que les objectifs concrets du fonds.

Dans ce contexte, il était très important de pouvoir en discuter préalablement avec des experts, de laisser la décision mûrir et prendre forme au fil du temps avant de faire un choix pleinement éclairé puis de passer à l’action.

Comment l’équipe de conseil en philanthropie individuel vous a-t-elle aidé ?

Les conseils donnés par l’équipe de BNP Paribas Wealth Management ont été très précieux. En se fondant sur mes besoins spécifiques, l’équipe a pu m’aider à définir la structure appropriée à mon projet. Elle m’a présenté des experts de premier plan dans ce domaine et m’a aidé à coordonner les travaux nécessaires pour atteindre mes objectifs. Avec son aide, je suis entré en contact avec Prophil, une société de conseil et avec Me Xavier Delsol, Avocat, tous deux spécialisés dans les fondations actionnaires. Avec l’appui de ces trois conseillers, je disposais d’une équipe gagnante capable de me guider dans l’univers complexe de la création d’un fonds et de me faciliter la vie ! Ils m’ont également soutenu tout au long du processus, en impliquant, dès le départ, mes enfants, mais aussi la direction de l’entreprise.

Jean-Pascal Archimbaud | BNP Paribas Wealth Management

« Notre famille se consacrant à la foresterie depuis trois générations, nous sommes pleinement conscients de l’importance des forêts pour notre écosystème et notre paysage. Il allait donc naturellement de soi de cibler les subventions et aides à des projets dans ce domaine. »

En savoir plus ∨