BNP Paribas utilise des cookies sur ce site internet. En poursuivant la navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de ces cookies. Vous pouvez consulter notre Politique Cookies pour de plus amples informations et pour savoir comment les bloquer sur votre ordinateur. Le fait d’empêcher le dépôt de cookie sur votre terminal peut induire une expérience réduite des fonctionnalités de ce site.

#Entrepreneurs — 25.02.2018

Millennipreneurs : avant tout, apporter des solutions

Jeunes, fortunés et déterminés à avoir un impact positif, les entrepreneurs de la génération Y captent toute l’attention.

Leur maîtrise de l’économie numérique assure aux Millennipreneurs des revenus supérieurs à ceux d’autres catégories d’entrepreneurs. Une situation que ces virtuoses entendent bien exploiter au profit de l’intérêt général.

Les Millennipreneurs – âgés de 35 ans ou moins – ont déclaré en 2017 un patrimoine net moyen de 15,6 millions de dollars, un record tous groupes d’âge confondus. Quant à leurs entreprises, elles affichaient un chiffre d’affaires moyen supérieur à la moyenne des Entrepreneurs Elite – soit 27 millions contre 25,1 millions de dollars.

Mais les Millennipreneurs ne se distinguent pas uniquement d’un point de vue comptable. Ils sont en effet tout particulièrement attachés au fait que leurs activités, et leurs investissements, aient un impact social positif.

80 % des Millennipreneurs sont ainsi des investisseurs responsables, contre une moyenne de 55 % au sein des Entrepreneurs Elite décrits dans le rapport Entrepreneurs BNP Paribas 2018.

Cette enquête, réalisée en collaboration avec Scorpio Partnership, a été menée auprès de 2 706 chefs d’entreprise du monde entier dont 40 % étaient des Millennipreneurs, 44 % des représentants de la génération X (36-54 ans) et 16 % des Boomerpreneurs (55 ans ou plus).

Partir de rien

Quelles sont les clés d’un succès si fulgurant ?

Les Millennipreneurs se spécialisent dans les nouvelles technologies. Quand les Boomerpreneurs privilégient les secteurs où la croissance est plus lente mais plus régulière, comme la production industrielle, 64 % des Millennipreneurs ont constitué leur patrimoine dans les secteurs de l’Internet, des technologies mobiles et du numérique.

« En l’espace d’un an, les Millennipreneurs parviennent à créer de la valeur à partir de rien. Ils font fortune bien plus vite et bien plus jeunes », résume Éléonore Bedel, Responsable de l'Investissement socialement responsable et de l'Impact Investing chez BNP Paribas Wealth Management.

Internet a fait tomber de nombreux obstacles et les entrepreneurs en herbe peuvent maintenant se lancer avec uniquement un ordinateur portable, de la volonté et quelques produits en stock. En moyenne, les Millennipreneurs ont créé leur entreprise à 24,8 ans, contre 30,5 ans pour l’ensemble des entrepreneurs.

A 29 ans, Alice Hall dirige Pink Boutique, un site de vente en ligne lancé grâce à un investissement de 90 £ (environ 100 €). Aujourd’hui, elle emploie 76 personnes et expédie environ 4 000 articles chaque jour. Outre la croissance de son chiffre d’affaires, ses priorités sont claires.

« Nous sommes fiers des emplois que nous avons créés et nous espérons être une source d’inspiration pour d’autres start-up. Je veux aider la nouvelle génération à adapter ses compétences au marché de l’emploi. »

Des intentions qui font écho aux conclusions du rapport Entrepreneurs BNP Paribas 2018, selon lequel 46 % des Millennipreneurs définissent la réussite de leur entreprise en termes d’impact social, contre 39 % en moyenne pour l’ensemble des Entrepreneurs Elite.

Un état d'esprit

48 % des Millennipreneurs estiment que leur entreprise a déjà eu un impact social positif, 29 % ciblent cet objectif sous un an et 20 % se fixent un délai de cinq ans pour y parvenir.

« Les Millennipreneurs se soucient de l’environnement. Ils veulent que leur travail entre en résonance avec leur mode de vie et que leurs entreprises traitent leurs employés comme ils aimeraient être traités, confirme Éléonore Bedel. C’est un état d’esprit complètement différent. Cela ne signifie pas qu’ils se désintéressent des profits, mais plutôt qu’ils veulent un développement durable, sur un plan écologique et social, pour les entreprises qu’ils créent. Ils sont motivés par la perspective de trouver des solutions bien plus que par le simple chiffre d’affaires. »

Ancien étudiant en physique à l’université de technologie de Delft et jeune co-fondateur et PDG de Physee, Ferdinand Grapperhaus incarne cette démarche. Sa start-up, installée aux Pays-Bas, est à l’origine de la PowerWindow, une technologie brevetée grâce à laquelle une vitre capte et exploite l’énergie solaire.

« Notre but n’est pas que les fenêtres alimentent le bâtiment en électricité, mais que notre technologie crée une façade autonome et réduise de 10 % la consommation d’énergie reposant sur le réseau public. »

Ferdinand Grapperhaus,

Co-fondateur et PDG de Physee

Un engagement global

« Avoir un véritable impact positif à de nombreux niveaux fait partie de notre ADN, notamment pour améliorer le confort des habitants et réduire la consommation d’énergie », ajoute-t-il.

Au lancement de l’activité, la priorité de ces entrepreneurs reste de rendre leur entreprise viable à long terme. Mais dès ce premier objectif atteint, leur mission s’élargit.

Un état d’esprit qui vaut également en termes de répartition des actifs. Les Millennipreneurs consacrent 21 % de leur patrimoine personnel à des investissements socialement responsables, à la philanthropie et aux investissements de type « business angel », alors que ces types d’actifs ne représentent que 12 % du portefeuille des Boomerpreneurs et 16 % de celui des entrepreneurs âgés de 36 à 54 ans.

Les Millennipreneurs sont ainsi trois fois plus enclins que les Boomerpreneurs à détenir des participations de type « business angel » et quatre fois plus à réaliser des investissements visant un impact social positif.

file

Téléchargez le rapport complet (en anglais) pour une analyse détaillée,
ou l'infographie pour un aperçu rapide.
 

EN SAVOIR PLUS ∨


Suivez-nous sur notre page Facebook dédiée aux Entrepreneurs Elite
et sur Twitter avec #ImpactEntrepreneurs et à @BNPP_Wealth


Plus d'éléments-clé sur l'application “Voice of Wealth” disponible sur l'App Store et Google Play Store.