BNP Paribas utilise des cookies sur ce site internet. En poursuivant la navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de ces cookies. Vous pouvez consulter notre Politique Cookies pour de plus amples informations et pour savoir comment les bloquer sur votre ordinateur. Le fait d’empêcher le dépôt de cookie sur votre terminal peut induire une expérience réduite des fonctionnalités de ce site.

#Investissements — 13.09.2018

Perspectives mensuelle sur les devises : septembre 2018

Guy Ertz

Les tensions commerciales soutiennent le dollar à court terme. Une réduction des incertitudes devrait inverser la tendance et affaiblir la devise américaine sur un horizon de 12 mois.

FOREX

Dollar américain 

Le dollar américain a été relativement stable au cours du mois de juillet, s’échangeant entre 1,16 et 1,17 par rapport à l'euro. Au début du mois d'août, les tensions entre les États-Unis et la Turquie ainsi que l'incertitude au sujet des droits de douane ont réduit l'appétit pour le risque au niveau mondial, ce qui a conduit à une augmentation de la demande pour le dollar. L'Euro a récupéré une partie de ses pertes depuis mais reste sensible à la confiance des investisseurs et à l'actualité géopolitique. Dans la mesure où nous nous attendons à ce que les tensions commerciales persistent dans les mois à venir avant que des accords soient conclus, nous avons revu notre objectif à trois mois à 1,16 (contre 1,19 auparavant) (valeur de 1 EUR). Au cours de l’année à venir, compte tenu de la baisse attendue des tensions politiques, nous pensons que l'euro à un potentiel d'appréciation par rapport au dollar américain. De plus, les facteurs fondamentaux comme la dette publique et une moindre divergence des  politiques monétaires devraient commencer à peser sur le billet vert. Nous anticipons l’EUR/USD à 1,22 sur un horizon de 12 mois.

Livre sterling

La livre sterling s'est dépréciée en juillet et en août, passant d'environ 0,88 à 0,90 par rapport à l'euro. La livre a commencé à chuter après que la Première ministre Theresa May, qui a enfin présenté son plan pour un soft Brexit, semblait faire des concessions aux partisans du «Brexit dur » . Le GBP a ensuite été affecté par des commentaires de divers fonctionnaires britanniques indiquant la probabilité accrue d'un Brexit sans d'accord avec l’UE. Depuis début septembre, la livre a récupéré une partie de ses pertes à la suite des commentaires conciliants du négociateur de l'UE en charge du Brexit. Dans l'ensemble, peu de progrès ont été accomplis au cours de ces derniers mois, alors que la date de finalisation de l'accord de retrait est proche (mi-octobre). Notre scénario de base reste celui d’un Brexit « mou » . Toutefois, nous pensons que la pression sur le GBP devrait rester importante dans les mois à venir alors que les négociations vont s'intensifier. En conséquence, nous prévoyons désormais l’EUR/GBP à 0,90 dans 3 mois (contre 0,88 précédemment) et conservons notre cible à douze mois à  0,88 ( valeur de 1 EUR).

Couronne suédoise

La couronne suédoise s’est appréciée au début du mois de juillet, après la parution de chiffres d’inflation encourageants et suite à la réduction des positions spéculatives short sur la SEK. Le rebond fut toutefois de courte durée en raison de la baisse de l’appétit global pour le risque et à l’approche des élections parlementaires suédoises. La SEK s’échange actuellement aux alentours de 10.5 (valeur de 1 EUR), proche de niveaux qui n'avaient plus été observés depuis la crise de 2008, et tandis que la situation économique suédoise est très différente aujourd’hui. La faiblesse de la devise suédoise  pourrait toutefois perdurer à court terme en raison de la précaution des investisseurs et dans le cadre où des tensions commerciales persistent encore quelques mois. Nous avons révisé notre objectif de cours à 10.3 sur un horizon 3 mois (contre 9.80 auparavant) et à 9,80 à 12 mois (contre 9,30 précédemment).

table forex

Source: BNP Paribas Wealth Management