BNP Paribas utilise des cookies sur ce site internet. En poursuivant la navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de ces cookies. Vous pouvez consulter notre Politique Cookies pour de plus amples informations et pour savoir comment les bloquer sur votre ordinateur. Le fait d’empêcher le dépôt de cookie sur votre terminal peut induire une expérience réduite des fonctionnalités de ce site.

#Stratégie d'investissement — 26.02.2019

Transformation urbaine : promouvoir une gestion de l’eau et des déchets plus efficace

THEME 7

Avec le développement rapide des  villes, une meilleure gestion de l’eau et des déchets  devient impérative. Pour répondre à cet enjeu, les autorités publiques se fixent des objectifs plus ambitieux de recyclage des déchets, notamment du plastique.

Le thème identifie des opportunités d’investissement dans des sociétés proposant des solutions  innovantes pour la gestion de l’eau et un traitement plus efficace des déchets.

Theme d'investissement 7 | BNP PARIBAS WEALTH MANAGEMENT

NOS RECOMMANDATIONS

Zone géographique : le thème est mondial. Economies émergentes et développées sont concernées.

Classe d’actifs : Il s’agit d’un investissement  sur les marchés boursiers via des fonds et des valeurs individuelles.

Profil de risque : Les secteurs impliqués dans le thème – industrie, chimie, technologie - sont dépendants du cycle économique et donc plutôt volatils sur les marchés boursiers. Toutefois, certaines activités retenues (utilities) ont une moindre sensibilité aux marchés (beta inférieur à 1) ce qui, dans une certaine mesure, équilibre la thématique.

Horizon de placement: Il s’agit d’un placement  à long terme

 

Un concept de « ville intelligente »

Les villes se sont développées rapidement au cours des dernières décennies. Selon les projections des Nations unies, l'urbanisation combinée à la croissance globale de la population mondiale pourrait impliquer une hausse de 2,5 milliards de personnes supplémentaires dans les zones urbaines d'ici 2050. En conséquence, 70% de la population vivra en ville en 2050. Les plus grandes agglomérations seront dès lors confrontées à des problèmes croissants d’engorgement, de pollution et de gestion des ressources. Une conception de la ville dite « intelligente » peut offrir des solutions.

Le concept de ville « intelligente » ou « smart city » couvre toutes les innovations utilisées pour gérer efficacement les actifs et les ressources d'une ville. Les villes « intelligentes » proposent des solutions axées sur une plus grande efficacité dans les domaines de la mobilité, de l'énergie, du logement et enfin de la gestion de l’eau et des déchets. Notre thème d’investissement se concentre sur ce dernier point.

Des opportunités, notamment dans la gestion de l’eau et des déchets.

Pour une ville, la gestion de l’eau et des déchets est non seulement un enjeu écologique important, mais assure également une bonne qualité de vie de ses habitants. Construire, moderniser et rendre plus efficaces les services aux collectivités devient  impératif.  

Concernant la gestion de l’eau, trois objectifs sont visés : offrir un accès à l’eau, garantir la qualité de celle-ci et optimiser son utilisation. De nombreuses solutions innovantes se développent dans les domaines du traitement de l’eau, de la conception de pompes, de filtres… L’automatisation et de nouvelles techniques d’optimisation (compteurs intelligents, réseau de capteurs, détecteur de fuites) permettent une plus grande efficacité des réseaux et donc de réaliser des économies de coûts. Il en découle un meilleur service dans les collectivités (mairies, intercommunales) et un retour sur investissement plus élevé pour les entreprises, grandes consommatrices d’eau dans certains secteurs

Le traitement des déchets évolue également. Le modèle traditionnel (gestion de la poubelle à la décharge) est en train de laisser la place à un modèle d'économie circulaire axé non seulement sur la gestion des déchets, mais aussi la réduction à la source de ces derniers. Les autorités publiques – l’Union européenne notamment – encouragent la collecte sélective, les investissements dans le recyclage et la réduction des surcapacités des infrastructures de traitement des déchets basé sur l'incinération. Dans cet environnement en mutation, nous identifions des opportunités pour les investisseurs intéressés par les méthodes de collecte, les solutions de valorisation énergétique des déchets et toute innovation qu’une entreprise pourrait proposer dans le domaine.

Un nouveau combat environnemental : le plastique

Aujourd'hui, le plastique est utilisé dans une myriade de secteurs d’activité, notamment le bâtiment, le transport, l'électronique et l'emballage. La production mondiale de plastique a été multipliée par 190 depuis 1950, atteignant 380 millions de tonnes en 2015 (source Science Advance). Bien que sa durabilité et son utilité soient reconnues, le plastique jetable à usage unique, comme les bouteilles en plastique, posent de sérieux problèmes environnementaux

Les plastiques sont fabriqués à partir de combustibles fossiles et ne sont pas biodégradables par nature. Près de 26 millions de tonnes de déchets plastiques sont produits chaque année en Europe. Le potentiel de recyclage des déchets plastiques reste souvent largement inexploité. La réutilisation et le recyclage des plastiques en fin de vie sont très faibles (9% de la production), en particulier par rapport à d'autres matériaux comme le papier, le verre ou les métaux. Une grande partie de la production de plastique se retrouve dans la nature. Face à ce fléau, la Commission européenne a confirmé en 2018 des objectifs relatifs à la production et l'utilisation des plastiques. D'ici 2030, tous les emballages en plastique utilisés sur le marché de l'Union seront réutilisables ou pourront être recyclés de manière rentable. Le marché du recyclage du plastique sera donc en développement au cours des prochaines décennies

En conclusion, de nombreuses entreprises contribuent au développement de nouveaux mécanismes toujours plus propres et plus efficaces du traitement de l’eau et des déchets. Compte tenu du potentiel élevé de croissance de l’activité, elles représentent une opportunité d’investissement intéressante sur le long terme. La thématique couvre des secteurs comme les services aux collectivités, l’industrie et la technologie. L’industrie chimique travaille par ailleurs en relation étroite avec les recycleurs de plastique pour améliorer la chaine de valeur

La thématique est mondiale puisque l’ensemble des régions matures et émergentes sont concernées par l’enjeu de la gestion de l’eau et des déchets.  Les pays matures devront moderniser leurs infrastructures tandis que les économies émergentes construiront  de nouveaux réseaux.

PRINCIPAUX RISQUES

Le thème pourrait être sous pression dans le cas d’un fort ralentissement macroéconomique. Les activités retenues sont souvent très sensibles aux indicateurs industriels (production industrielle).

La contrainte principale qui pèse sur les projets est celle du financement. Nous estimons que les conditions de financement resteront attrayantes en 2019 dans un contexte de hausse des taux seulement graduelle. Toutefois, de nombreux gouvernements et municipalités souffrent  d’un endettement conséquent, frein à de nouveaux investissements.

Certains arbitrages peuvent être opérés en fonction du niveau des prix des matières premières. La rentabilité des projets de recyclage peut être réduite en cas de prix très faibles de certaines matières premières.

Le thème dépend de la volonté des autorités publiques à soutenir des objectifs de long terme ambitieux dans le traitement de l’eau et des déchets.