BNP Paribas utilise des cookies sur ce site internet. En poursuivant la navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de ces cookies. Vous pouvez consulter notre Politique Cookies pour de plus amples informations et pour savoir comment les bloquer sur votre ordinateur. Le fait d’empêcher le dépôt de cookie sur votre terminal peut induire une expérience réduite des fonctionnalités de ce site.

#Innovation — 06.09.2017

Les technologies de l'éducation en passe de révolutionner l'enseignement

Sofia Merlo, Co-CEO of BNP Paribas Wealth Management

Les technologies offrent d'immenses possibilités dans le monde de l'enseignement, et je suis convaincue que nos clients Wealth Management ont un rôle à jouer pour accélérer cette tendance.

Les technologies de l'éducation en passe de révolutionner l'enseignement

Chacun sait à quel point les technologies touchent quasiment chaque aspect de notre vie quotidienne :  d'ici à 2020, plus de 20,8 milliards d'appareils connectés circuleront sur la planète1.

Mais l'un des domaines dans lesquels les technologies vont créer des opportunités particulièrement prometteuses est celui de l'éducation, notamment dans ce que l'on appelle les technologies de l'éducation (EdTech), dont l'utilisation permet d'élargir l'accès à l'éducation dans les collectivités insuffisamment desservies. Le marché mondial des technologies de l'éducation devrait connaître une croissance de 17 % entre 2016 et 2020 pour peser 252 milliards USD. Ce chiffre n’est pas surprenant si l'on considère que le marché de l’éducation n'est actuellement numérisé qu'à hauteur de 2 %2 !

Que peuvent apporter les technologies de l'éducation à ces collectivités ? Citons trois exemples : la réalité virtuelle (RV) permet aux étudiants d'explorer le temps, des lieux géographiques ou des données ; l'intelligence artificielle corrige les erreurs et peut apporter des conseils ; et enfin, l'apprentissage en ligne évolue pour passer de la formation individuelle en ligne à une expérience à distance en direct dans une salle de classe. Les EdTech permettront d'apporter l'éducation aux quatre coins de la planète, y compris les plus reculés !

Le carrefour parfait entre entreprenariat et mécénat

Pourquoi selon moi les clients de Wealth Management ont-ils un rôle à jouer ?  Tout simplement parce que le marché des technologies de l'éducation se situe à la croisée entre le monde des affaires et celui du mécénat, deux secteurs fondamentaux dans lesquels ces clients sont très actifs. Dans notre Rapport 2017 sur la Philanthropie rédigé avec The Economist Intelligence Unit, les technologies de l'éducation ressortent comme l'un des secteurs d'investissement les plus appréciés des jeunes mécènes et entrepreneurs sociaux. Comme le souligne notre rapport Entrepreneur BNP Paribas 2017, les entrepreneurs les plus fortunés ont identifié à 51 % « les évolutions dans l'éducation » comme étant leur premier moteur de changement, devant la « révolution dans les communications » (46 %) et la « croissance de la population » (42 %).

Ces dernières années, BNP Paribas Wealth Management a vu ses clients de plus en plus soucieux d'influer de manière positive sur la société, et l’éducation est un des moyens de réaliser cette ambition. Nous les accompagnons et les encourageons depuis 2008 en leur offrant nos compétences en matière de philanthropie, mais aussi par le biais de l’investissement socialement responsable (ISR).

Par exemple, notre banque privée belge s'est engagée à reverser chaque année une part des commissions de gestion du Fonds « Venture Philanthropy » à la Fondation Roi Baudouin, qui elle-même a fait don, il y a deux ans, de cette somme à BedNet, un organisme qui propose des systèmes de vidéoconférence afin d'aider les enfants atteints de maladies chroniques à suivre leurs cours en classe depuis l'hôpital. Grâce à cette initiative, ces enfants peuvent continuer d’apprendre et rester en contact avec leurs professeurs, et même avec leurs camarades de classe durant les pauses !

Nos clients de la Banque privée et de Wealth Management en Belgique sont très enthousiastes à propos de cette initiative, confirmant ainsi les célèbres paroles de Benjamin Franklin : « L'investissement dans le savoir est celui qui rapporte le plus d'intérêts. »

 

Cette tribune est extraite de LinkedIn. Retrouvez Sofia Merlo sur les réseaux sociaux LinkedIn et Twitter

 

1 Source : Gartner http://www.gartner.com/newsroom/id/3165317

2 Source : EdTechX Global http://www.prnewswire.com/news-releases/global-report-predicts-edtech-spend-to-reach-252bn-by-2020-580765301.html