BNP Paribas utilise des cookies sur ce site internet. En poursuivant la navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de ces cookies. Vous pouvez consulter notre Politique Cookies pour de plus amples informations et pour savoir comment les bloquer sur votre ordinateur. Le fait d’empêcher le dépôt de cookie sur votre terminal peut induire une expérience réduite des fonctionnalités de ce site.

#Investissements — 04.11.2016

La gestion sous mandat : quel est l'intérêt ?

Luc Lefer

Gestion sous mandat, gestion discrétionnaire, gestion déléguée … autant de termes pour désigner un savoir-faire et une relation qui s'inscrivent dans la durée au service du client. Mais de quoi s’agit-il exactement et quel est l’intérêt lorsque l’on dispose d’une épargne ?

Mais d'abord de quoi parle-t-on ?

Gestion sous mandat, gestion discrétionnaire, gestion déléguée...les vocables ne manquent pas pour désigner en fait la même chose dès lors qu'on se réfère à un contrat qui lie le mandant à un mandataire pour la réalisation d'une prestation.

Appliqué à la banque privée le mandant, qui est le client, confie une partie de son patrimoine financier à son mandataire (la banque privée) afin de le gérer selon les termes du contrat signé entre ces deux parties.

Ce contrat fait donc intervenir un gérant qui a la délégation du client pour gérer des actifs dans un cadre précis qui doit à la fois tenir compte de :

  • la connaissance des produits financiers du client
  • son appétence au risque
  • son besoin et de son objectif financier

La gestion sous mandat est donc un service financier proposé par la banque  qui trouve naturellement sa place auprès de la gestion conseillée. Dans le premier cas le client confie ses actifs à un gérant et dans le deuxième il reçoit des conseils de son conseiller pour décider lui-même.

Les deux prestations ne sont pas exclusives et un client peut fort bien vouloir déléguer la gestion d'une partie de ses actifs tandis qu'il souhaite garder la capacité de gérer lui-même une autre partie.
 

Vous avez dit déléguer ?

Effectivement c'est la caractéristique majeure de la gestion sous mandat.

En gestion de patrimoine comme dans la vie courante on peut retrouver plusieurs raisons pour décider de déléguer:

  • la recherche d'une compétence spécifique
  • la gestion de son temps
  • l'accès à une organisation qu'il ne serait pas possible de gérer soi-même

Mais déléguer ne veut pas dire pour autant perdre le contrôle. En effet le contrat de délégation doit prévoir les moyens mis à disposition pour être informé de la réalisation de l'objectif de la délégation.
 

Quand on dispose d'une épargne où est l'intérêt ?

Parlons plutôt d'intérêts au pluriel en effet car disposer d'une épargne ne signifie pas nécessairement que l'on a les connaissances, l'envie, le temps ou les outils pour gérer cette épargne au quotidien en tenant compte de l'actualité qui impacte nécessairement les actifs financiers.

La délégation permet de répondre d'abord à un objectif ou un projet à financer comme prévoir sa retraite, les études de ses enfants. Ensuite cet objectif est confié à une personne compétente qui saura vous faire gagner du temps tout en vous tenant régulièrement informé.

En effet l'information, la prévision et les marchés financiers qui constituent la matière première pour rechercher un rendement financier sont par nature fluctuants et nécessitent une attention régulière.

C'est le travail au quotidien du gérant qui travaille en équipe pour générer de la performance tout en maîtrisant  les risques associés.

La gestion sous mandat est donc l'association de 3 expertises clés que sont :

  • l'allocation d'actif (gérer la diversification),
  • la sélection des supports d'investissement (choisir les actions, les obligations, les fonds,...)
  • la gestion  des risques (niveau de volatilité, liquidité des supports,...)

C'est un savoir-faire et une relation qui s'inscrivent dans la durée au service du client.