#Entrepreneurs — 09.07.2020

Les entrepreneurs sont à l'aise avec les investissements non-cotés

BNP Paribas Wealth Management a récemment publié son Étude Entrepreneurs 2020 axée sur les investissements non-cotés et notamment le private equity et l’immobilier privé. L'une des conclusions clé de ce rapport est la forte confiance que les investisseurs ont dans cette classe d'actif, 69 % d'entre eux se déclarant « confiants » ou « très confiants ».  

2020 Global Entrepreneur Report I BNP Paribas Wealth Management

Bien que le private equity, soit toujours considéré comme une catégorie d'actifs alternatifs, ce résultat fait sens. En effet, les entreprises de private equity et les entrepreneurs partagent des points de vue similaires sur les investissements.

Premièrement, l'accent mis sur l'amélioration opérationnelle et la croissance des entreprises est une préoccupation commune. La plupart de ces entreprises embauchent des experts pour gérer au mieux les entreprises qu'elles acquièrent, en s'assurant que les investissements adéquats sont maintenus ou accélérés. De même, les entrepreneurs vivent et respirent pour leur entreprise, en mettant l'accent sur l'excellence opérationnelle et la performance, en s'assurant de disposer des meilleures ressources.

Deuxièmement, les entreprises privées et les sociétés dirigées par des fonds private equity n'ont pas à publier leurs résultats et peuvent donc éviter d'avoir une partie de leur stratégie dictée par les attentes du marché à court terme. Dans la mesure où les stratégies de financement et d'investissement sont généralement axées sur la création de valeur à long terme plutôt que sur des objectifs à court terme, ces sociétés résistent mieux, en général, aux fluctuations du marché en restant focalisées sur leurs activités.

La combinaison de ces deux facteurs ouvre la voie à un langage commun permettant aux entrepreneurs d'être intrinsèquement à l'aise avec la classe d'actifs du private equity.

« Les entrepreneurs connaissent bien le risque encouru. Ils ont des opinions fortes sur les tendances du marché et celles-ci sont susceptibles d'évoluer, et l'horizon de moyen à long terme est moins problématique pour eux car ils s'intéressent à des histoires entrepreneuriales dans lesquelles investir. Ils suivent le mantra qui fut au cœur de leur propre succès – avec un peu de patience, une bonne idée générera du profit. De nombreux entrepreneurs arrivent aussi plus jeunes sur le marché, monétisant leurs entreprises plus tôt. L’environnement actuel leur permet de créer leur entreprise alors qu’ils ont une vingtaine d’années, puis de céder leurs participations à la trentaine. Ils connaissent mieux cette classe d'actif que les générations précédentes. Ils sont donc confiants et prêts à réinvestir ».

Luc Leclere, Responsable des Marchés Internationaux en Europe chez BNP Paribas Wealth Management

Enfin, les fonds de private equity génèrent des rendements réguliers supérieurs à ceux des marchés cotés et permettent de financer l'économie réelle. Les entrepreneurs sont donc devenus, aux côtés des investisseurs institutionnels, des investisseurs naturels dans les fonds de private equity.

Il est intéressant de noter que le rapport souligne des divergences d’affinité entre les entrepreneurs pour le private equity. Les entrepreneurs nord-américains sont ainsi plus à l'aise avec cette classe d'actif (84 %) qu'en Europe (72 %) et en Asie (seulement 53 %). Ces différences sont assez importantes et peuvent s'expliquer par la maturité perçue du private equity dans chaque région. En effet, les premières transactions de private equity ont vu le jour en Amérique du Nord. Un récent rapport de McKinsey a montré qu'en dépit d'une forte croissance géographique, l'Amérique du Nord et l'Europe représentaient encore plus de 80 % de l'ensemble des fonds de rachat à l'échelle mondiale.

Autre point de vue intéressant : la différence de perception entre les générations. L’étude Entrepreneurs BNP Paribas 2020 souligne que 71 % des Millennipreneurs (moins de 35 ans) se déclarent à l'aise avec cette classe d'actif, contre seulement 45 % pour les Boomerpreneurs (55 ans et plus). Là encore, la différence est assez importante, peut-être en raison d'une moindre familiarité avec une classe d'actif plus récente que les classes d'actifs traditionnelles.

En dépit de ces différences, les entrepreneurs sont de plus en plus à l'aise avec le private equity, animés par une vision commune de création de valeur à long terme. La plupart des sociétés de private equity investissent dans des entreprises dirigées par des entrepreneurs dans le but d'accélérer leur croissance et de créer de la valeur.

Download I BNP Paribas Wealth Management

Suivez-nous sur notre page Facebook dédiée aux Entrepreneurs Elite
et sur Twitter avec #ImpactEntrepreneurs et à @BNPP_Wealth

Plus d'éléments-clé sur l'application “Voice of Wealth” disponible sur l'App Store et Google Play Store.