BNP Paribas utilise des cookies sur ce site internet. En poursuivant la navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de ces cookies. Vous pouvez consulter notre Politique Cookies pour de plus amples informations et pour savoir comment les bloquer sur votre ordinateur. Le fait d’empêcher le dépôt de cookie sur votre terminal peut induire une expérience réduite des fonctionnalités de ce site.

#Immobilier — 08.10.2015

Un mois légèrement meilleur pour les REIT dans le monde, exception faire pour l’Asie

Pol Robert Tansens

La tendance à la baisse des mois précédents a été renversée, excepté en Asie

Les performances de septembre ont été meilleures en Europe, avec le Royaume-Uni affichant une augmentation de 1,4 % soit une avance de 0,6 % par rapport à l'Europe Continentale. Sur une base annuelle, le vieux continent a eu de très bons résultats sur l'année (au 30 septembre), avec des performances surprenantes de plus de 20 %. Une belle performance pour un continent ayant traversé une sérieuse crise.

Les performances annualisées des REITs* Nord-américains se situent entre celles de l'Asie et de l'Europe, reflétant l’actuel débat sur les taux d'intérêt aux États-Unis.

Les REITS asiatiques restent en difficulté, affichant des pertes de 1,9 % pour l'Asie sauf-Japon et même de 2,7 % pour le pays du soleil levant.


Cependant, la conjoncture actuelle n'a pas épargné les REITS

L'environnement reste difficile pour les REITs (et l'immobilier direct en général). L'inquiétude concernant de la Grèce (bien que s'estompant), la Chine, la chute des prix de l'énergie qui a causé un carnage dans l'industrie de l'énergie et l'incertitude sur l'avenir des taux d'intérêt ont impacté les actions cette année. Malheureusement, les REITs ont été également touchés : certains ont enregistré des pertes au cours des 12 derniers mois (jusqu'à fin septembre 2015).


Les tendances clés du marché


Nous pensons que les investisseurs continueront à se concentrer sur les REITs « Core », investis dans des biens à faible risque (le Royaume-Uni – et particulièrement Londres – est un bon exemple). Les REITs « Core » n'empêcheront pas les investisseurs de subir les aléas des marchés boursiers (volatilité, sensibilité aux taux d'intérêt plus hauts etc…), cependant le risque immobilier lui-même devrait être plus neutralisé. C'est ce que des investisseurs à long terme visent aujourd'hui. Ce choix est récompensé par un rendement de cash plus élevé.



*Les titres immobiliers sont un moyen liquide d'investir dans l'immobilier sans réaliser d'achat direct. Un titre immobilier est l'action d'une société ou d'un fonds, coté(e) ou non, et qui gère un portefeuille de biens immobiliers générant un revenu (centres commerciaux, immeubles de bureaux, appartements, etc.).