BNP Paribas utilise des cookies sur ce site internet. En poursuivant la navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de ces cookies. Vous pouvez consulter notre Politique Cookies pour de plus amples informations et pour savoir comment les bloquer sur votre ordinateur. Le fait d’empêcher le dépôt de cookie sur votre terminal peut induire une expérience réduite des fonctionnalités de ce site.

#Entrepreneurs — 10.02.2017

Connexion et accélération : les intérêts communs des Fintechs et de la Banque Privée

Sofia Merlo, Co-CEO de BNP Paribas Wealth Management

Quelques jours après son intervention au Paris Fintech Forum, Sofia Merlo, co-Ceo de BNP Paribas Wealth Management, nous livre sa vision de l'écosystème de l'innovation.

En tant que banque, nous accompagnons les Fintechs pour leurs besoins financiers « classiques » (financements, augmentation de capital, cession…), mais nous avons souhaité aller un cran plus loin dans ce domaine en élargissant notre palette d'offre avec des partenariats répondant à chaque étape du développement (BPI en France, la plateforme de crowdfunding Ulule…).

Nous avons aussi des lieux physiques pour accompagner ces startups avec différents acteurs (Partech, Numa en France, lux future lab au Luxembourg, Fusion en Suisse). Enfin nous investissons directement dans des fonds, par exemple sur des sujets data (Serena Funds).


Créer des connections entre la banque, ses clients et des start-ups

Mais surtout ce qui caractérise BNP Paribas, c'est d'être au cœur de l'écosystème ! Avec notre franchise importante dans le monde de l'entreprise et de la banque privée, aussi bien en Europe qu'en Asie ou aux États-Unis. Nous allons donc un peu plus loin dans l'accompagnement en créant des connections avec tous nos clients dans différents pays.

Ainsi notre programme Innov & Connect permet en France à des entreprises clientes de proposer des projets à des startups. Avec "Meet the Start-Up" dans différents pays, nous offrons la possibilité à des clients privés de rencontrer des startups dans lesquelles ils pourront investir et, grâce au digital, nous avons créé une approche spécifique avec une plateforme de « Business Angeling » en Turquie. Nous participons donc au développement de l'économie. Mais si nous permettons à nos clients de rencontrer des startups pour leur projet, c'est aussi une véritable opportunité pour nous en tant que banque !


Nouvelles méthodes de travail et accélération digitale de la banque privée

Pour accélérer nos propres développements, nous menons plusieurs initiatives en 2017, nous allons lancer notre 3ème Hackhaton International, l'an dernier 8 pays, 100 startups et à l'arrivée 9 projets en cours d'incubation avec différents métiers. Nous avons aussi développé une App « Open Up » qui met en relation des start-ups avec des professionnels de la banque qui peuvent les conseiller… ou développer des projets en commun !

Dans le métier de banque privée, nous exploitons pleinement les nouvelles méthodes de travail. Près de 200 collaborateurs on travaillé dans nos « Factory » en Europe et en Asie afin de co-construire une nouvelle expérience client en collaboration avec des clients et des Fintechs. Nous parvenons ainsi à accélérer la livraison de nouveaux services : ce sont déjà 11 « minimum viable products » qui ont été lancés début 2017. Ce sont de vrais changements culturels qui s'opèrent ; ce n'est que le début....


Une dynamique encore à « féminiser »

Dans cette belle dynamique, on peut seulement regretter qu'il y ait si peu de femmes dans le monde des Fintechs (de 13% en Allemagne à 17% en Grande-Bretagne). C'est ce qui motive nos actions et partenariats pour faire émerger ces femmes, mieux les servir, les célébrer et leur donner des opportunités de business.


Vous voulez en savoir plus ? Lisez l'article de Sofia Merlo sur l'entrepreneuriat féminin