BNP Paribas utilise des cookies sur ce site internet. En poursuivant la navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de ces cookies. Vous pouvez consulter notre Politique Cookies pour de plus amples informations et pour savoir comment les bloquer sur votre ordinateur. Le fait d’empêcher le dépôt de cookie sur votre terminal peut induire une expérience réduite des fonctionnalités de ce site.

#Philanthropie — 26.05.2016

Philanthropie : qui sont les gagnants de l'an dernier ?

Avant de découvrir les gagnants du Grand Prix de la Philanthropie Individuelle 2016, retour sur les lauréats de l’Edition 2015.

Grand Prix : Fayeeza et Arif Naqvi, Aman Foundation, Pakistan

Fayeeza et Arif Naqvi sont depuis toujours des philanthropes engagés. Tous les deux sont nés à Karachi, Pakistan, et ont constaté la situation des défavorisés dans leur pays natal ; ils ont toujours ressenti le besoin de « donner en retour à la communauté » – et l’ont exprimé de manière toujours plus impliquée, au fur et à mesure que leurs vies professionnelles évoluaient durant ces trente dernières années.

En 2006, après avoir constitué l’Aman Trust, véhicule de leur engagement financier en faveur de l’intérêt général, la famille Naqvi crée en 2008 la Fondation Aman au Pakistan. Aman intervient sur deux axes stratégiques – la santé et l’éducation – et a construit un parcours unique, essentiellement à Karachi, par l’octroi de subventions et l’investissement direct dans une série de programmes visant à créer un impact durable et systémique dans le pays. Bien qu’à but non lucratif, Aman est gérée conformément aux bonnes pratiques entreprenariales, en s’appuyant sur un socle de talents professionnels, originaires pour la plupart du secteur privé.

Prix Spécial du Jury 2015 – Molly Melching, Tostan

Molly Melching vit au Sénégal depuis plus de 40 ans. Son expérience de vie et de travail dans un village sénégalais l’a amenée à fonder Tostan en 1991 et initier un nouveau type de programme de développement: le Community Empowerment Programme (“CEP” - Programme d’Autonomie de la Communauté).

Tostan, qui veut dire « découverte » dans la langue wolof, engage et responsabilise des communautés africaines à travers une éducation non formelle basée sur les droits de l’homme, enseignée dans les langues locales et intégrant les éléments positifs de la culture africaine. Tostan a amélioré directement la vie de 200 000 personnes, et indirectement de millions d'autres, en matière de bonne gouvernance, de santé communautaire, d’éducation, de croissance économique, d'environnement.