BNP Paribas utilise des cookies sur ce site internet. En poursuivant la navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de ces cookies. Vous pouvez consulter notre Politique Cookies pour de plus amples informations et pour savoir comment les bloquer sur votre ordinateur. Le fait d’empêcher le dépôt de cookie sur votre terminal peut induire une expérience réduite des fonctionnalités de ce site.

#Investissements — 18.03.2016

Introduction aux stratégies d'investissement alternatives

Gilles Flament

Une alternative aux solutions d’investissement traditionnelles à travers une expertise dans des techniques dynamiques et flexibles.

Lorsque les marchés financiers affichent des niveaux de corrélation accrus entre classes d'actifs et enregistrent des pics de volatilité,  la sensibilité du comportement des investisseurs à l'actualité se rappelle brutalement à nous. On a pu l’observer par exemple avec le ralentissement de la croissance chinoise, l’interprétation des communiqués de la BCE et de la FED, etc.  Dans de telles situations,  le fait de détenir des investissements susceptibles de réagir différemment à ces fluctuations est non  seulement bon pour le moral de l'investisseur en raison de la souplesse qu'ils offrent, mais constitue également un excellent moyen de diversifier ses risques d'investissement tout en recherchant des sources additionnelles de rendements positifs.  Tel est le leitmotiv des stratégies d'investissement alternatives.

 

De quoi s'agit-il ?

Comme leur nom l'indique, les investissements alternatifs offrent aux investisseurs une alternative aux stratégies d'investissement traditionnelles, qui consistent en général à investir  sur le long terme dans des actions, obligations et liquidités, dans une logique dite « buy and hold » (par ex. les fonds « long only »). En fait, il serait plus précis de parler de stratégies d'investissement complémentaires et alternatives, que tout portefeuille bien construit devrait avoir dans son ADN. Les gestionnaires de fonds d'investissement alternatifs visent à réaliser des performances positives (également appelées rendements absolus) quelles que soient les conditions de marché sur un horizon de placement donné. Comme telle, la performance n'est pas mesurée par rapport à un indice boursier général ou de référence, mais en termes absolus (autrement dit une perte est une perte... un gain est un gain).

 

Pourquoi opter pour les stratégies d'investissement alternatives ?

Lorsque l'investisseur est soucieux à la fois de protéger son portefeuille et de réaliser des performances dans un marché baissier, les investissements alternatifs peuvent lui fournir une source constante de rendements absolus non corrélés. Ces solutions utilisent  des techniques d'investissement spécifiques, des stratégies d'investissement dynamiques, une recherche fondamentale approfondie, une plus grande diversification et une allocation d'actifs dynamique. Elles peuvent également améliorer le profil risque/rendement d'un portefeuille d'investissement. Sur l'éventail des profils d'investisseurs (du plus prudent au plus dynamique),  la clé du succès réside dans le choix du gestionnaire alternatif et de la stratégie en fonction de son profil d'investissement.

 

Fonctionnement

Que l'évolution des marchés soit à la hausse ou à la baisse, le gestionnaire de fonds alternatif fera appel à des techniques d'investissement spécifiques, souvent basées sur l'éventail complet des instruments financiers, dans sa quête de rendements absolus positifs. La technique la plus connue étant la vente à découvert, dans laquelle le gestionnaire cherchera à réaliser un bénéfice à partir de la survalorisation d'un titre. C'est ce qui explique la théorie selon laquelle un gestionnaire de fonds alternatif est en mesure d’obtenir des rendements positifs dans un marché baissier (ou tout au moins de limiter cette baisse) comme dans un marché haussier.

Parmi les autres techniques employées par les gestionnaires alternatifs figure l'utilisation de l’effet de levier, qui vise essentiellement à amplifier les résultats de leurs décisions d'investissement. Par exemple, cet effet d'amplification permet aux stratégies qui maintiennent une faible exposition aux marchés d'actions (autrement dit la somme de tous les achats de titres minorée de celle de toutes les ventes à découvert de titres est proche de zéro) d'améliorer de façon significative les gains supplémentaires qui en résultent. Le niveau d'amplification est assorti d'une limite réglementaire (selon le type de fonds) et est contrôlé par le gestionnaire de fonds ou son service de gestion des risques sur la base d'un arsenal de contrôles et de mesures en perpétuelle évolution. Ainsi, le gestionnaire peut augmenter son effet de levier lorsque les signaux renvoyés par le marché sont positifs ou le réduire en période d'incertitude.

 

Alignement des intérêts entre les investisseurs et les gestionnaires de fonds

Les commissions liées à la performance que les gestionnaires d'investissements alternatifs appliquent à leur fonds sont uniquement perçues lorsque le gestionnaire a surperformé son record précédent (c'est-à-dire lorsque la valeur liquidative par action – le prix du fonds – dépasse son précédent record). En général, les gestionnaires alternatifs investissent leurs propres capitaux dans la création de leur propre société et dans le lancement de leurs fonds, ce qui garantit l'alignement de leurs intérêts sur ceux des investisseurs (dans la mesure où leurs objectifs sont communs).

 

Quid des risques ?

Comme pour la plupart des investissements, les rendements positifs ne sont pas garantis. Les fonds alternatifs sont également exposés aux mêmes risques que ceux liés aux classes d'actifs et à la liquidité du marché que les autres investissements, ainsi qu'à d'autres risques spécifiques comme ceux liés à l'effet de levier ou à l’importance des personnes clés qui définissent et mettent en œuvre la stratégie d’investissement, (la contribution de ces experts à la réussite de la stratégie est essentielle).      

Dans nos prochains messages, nous vous ferons découvrir quelques-unes des différentes stratégies et techniques utilisées par les gestionnaires de fonds alternatifs.