BNP Paribas utilise des cookies sur ce site internet. En poursuivant la navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de ces cookies. Vous pouvez consulter notre Politique Cookies pour de plus amples informations et pour savoir comment les bloquer sur votre ordinateur. Le fait d’empêcher le dépôt de cookie sur votre terminal peut induire une expérience réduite des fonctionnalités de ce site.

#Stratégie d'investissement — 11.09.2019

Interview de Florent Bronès sur nos recommandations d'investissement pour septembre

Florent Bronès

Une combinaison de facteurs négatifs a pesé sur les marchés obligataires, amenant une baisse historique des taux vers de nouveaux points bas. Il s’agit des tensions commerciales entre la Chine et les Etats-Unis, dont on ne prévoit pas d’issue à court terme, mais aussi d’une hausse de la probabilité d’un Brexit sans accord, du défaut de l’Argentine sur sa dette, des tensions politiques à Hong Kong. Néanmoins, l’impact de cette fuite vers la qualité n’a pas été très marqué sur les bourses dont la baisse n’a rien d’exceptionnelle.

Les fondamentaux continuent de se détériorer : moins de croissance économique attendue, hausses des profits revues en baisse, risques politiques toujours présents. Nous restons négatifs à court terme sur les actifs risqués.

Nous sommes neutres sur les bourses à long terme car le ratio risques/potentiel de
hausse nous parait peu favorable. Si tout se passe bien selon notre scénario de base (une croissance économique modérée y compris dans la zone euro, une faible hausse des profits en 2019 et 2020, des taux d’intérêt très bas historiquement et sans choc à venir car l’inflation demeure basse) les bourses resteront sur leurs points hauts de l’année mais auront du mal à continuer de monter par manque de catalyseur. Par contre le risque de baisse est plus important en cas de concrétisation d’un des risques.

Florent Brones

Chief Investment Officer
BNP Paribas Wealth Management

Connect : Linkedin