#Philanthropie — 01.10.2019

Philanthropie : cinq questions à Francine & Patrick Violas

Francine et Patrick Violas parlent de leur initiative philanthropique, la Tanière, un refuge pour animaux et de l'aide de l'équipe de conseil en philanthropie individuelle de BNP Paribas Wealth Management.

« Nous avons décidé de concentrer nos efforts sur une cause pour laquelle nous estimons que nous pouvons avoir un impact et apporter des changements concrets avec l’aide des gens qui nous entourent. »

Francine & Patrick Violas - La Tanière

Qu’est-ce que qui vous a motivés dans la philanthropie ? 

C’est une longue histoire. Nous avons commencé par participer à un grand nombre de projets visant à venir en aide à des enfants et à des personnes défavorisées. Nous avons même créé une ferme pédagogique pour que des enfants et des adultes puissent explorer le monde animal. Tout cela nous a conduits à créer La Tanière, un refuge pour animaux que nous avons récemment ouvert près de Paris. La Tanière accueille des animaux qui sont issus de laboratoires, qui ont été saisis par les douanes ou qui demandent une attention et des soins particuliers. Notre objectif est de les secourir, de les remettre sur pied et, si possible, de les confier à un parc naturel adapté puisque les animaux que nous recueillons, ayant toujours vécu en captivité, ne peuvent pas être remis en liberté.

Nous avons toujours eu la volonté d’aider les autres. Nous avons été suffisamment privilégiés dans nos vies personnelles et professionnelles et nous voulons donner en retour en participant à des projets qui nous tiennent à cœur et auxquels d’autres pourraient aussi adhérer.

Pourriez-vous nous en dire plus sur votre engagement philanthropique, les actions que vous soutenez et l’avenir de votre fondation ? 

Il est essentiel de souligner que notre engagement philanthropique est enraciné en nous.

Un certain nombre de causes sont importantes à nos yeux. En revanche, il y a des problèmes que nous ne pouvons pas régler seuls, parmi lesquels les questions écologiques et le changement climatique, des sujets devenus très politiques. Nous avons décidé de concentrer nos efforts sur une cause pour laquelle nous estimons que nous pouvons avoir un impact et apporter des changements concrets avec l’aide des gens qui nous entourent. Nous pouvons améliorer la vie des animaux que nous recueillons et c’est ce justement que nous faisons. Certains de ces animaux n’avaient jamais vu la lumière du jour !

Le principal objectif de notre projet est de sauver des animaux, pas seulement de les protéger. Nous voulons leur donner une seconde chance ou une nouvelle vie. Nous avons constaté une véritable évolution des mentalités au sein de la société envers ce type de projet. Il y a bien moins de jugement et notre action est bien plus reconnue que par le passé. Les gens sont heureux de nous confier leurs animaux, une chose impensable il y a encore 10 ans. Nous travaillons avec des cirques, avec des particuliers mais aussi avec plusieurs laboratoires. Nous offrons un abri, une nouvelle maison à des animaux qui en ont besoin et qui souvent ne sont pas originaires d’Europe.

Nous finançons cette initiative sur nos propres derniers mais nos ressources financières ne nous donnent pas totalement les moyens de nos ambitions, nous tentons donc de rallier le plus de gens possible à la cause animale.

Dans ce domaine, la couverture médiatique dont a bénéficié notre refuge, que ce soit à la télévision, à la radio ou dans la presse nationale et internationale, a été essentielle.

Nous avons travaillé avec l’équipe de Philanthropie individuelle de BNP Paribas afin de renforcer notre gouvernance et nos processus organisationnels. C’est une étape importante dans la création d’un lien de confiance avec nos soutiens, nos familles et les entrepreneurs membres de notre réseau. Ce lien est essentiel pour nourrir de plus grandes ambitions.

Quel regard portez-vous sur votre initiative aujourd’hui ? Avez-vous l’impact que vous espériez ? 

Nous sommes fiers de ce que nous faisons. Nous élargissons en permanence le champ d’action de ce projet, avec toujours la volonté d’avoir un impact plus grand. Nous ne pouvons pas encore accueillir quarante éléphants mais seulement quelques-uns à ce jour. Nos ambitions grandissent au fil du temps !

Notre objectif est que notre projet soit aussi inclusif que possible et nous avons la chance de bénéficier du soutien de personnes de tous horizons. Plus de 500 bénévoles, en majorité des femmes, nous ont rejoints et près de 100 d’entre eux donnent régulièrement de leur temps. Ces bénévoles ont déjà prouvé leur formidable dévouement, leur courage et leur immense sensibilité.

Il reste cependant encore du chemin à parcourir. Le chantier n’est pas encore terminé, mais nous pouvons déjà voir à quel point le projet en lui-même aide notre cause et l’impact qu’il a sur les animaux. On peut également observer les réactions des gens et ressentir toute l’empathie qu’ils ont pour les animaux.

Quels conseils donneriez-vous à des personnes souhaitant se lancer dans une aventure similaire ?

Sans aucun doute clairement définir la cause à défendre et vous y consacrer à 100 %. Vous devez également vous entourer d’experts et de gens dont l’engagement est aussi fort que le vôtre et vous devez vous assurer que vous communiquez bien.

Étudiez toutes les questions en amont. Il est essentiel de définir exactement votre objectif dès le départ. Il sera toujours plus vaste au final quoi qu’il arrive. Il y aura toujours des difficultés et des obstacles que vous n’aviez pas anticipés. Ce sont souvent des questions administratives mais pas seulement ! Identifiez votre objectif et ne le perdez pas de vue. Croyez en votre projet et battez-vous jusqu’au bout.

Avec un peu de chance, vous parviendrez à vos fins, mais les projets ne sont pas tous couronnés de succès. Demandez de l’aide, partagez votre expérience et demandez conseil à des experts. Il est primordial de vous entourer de gens qui peuvent vous aider à mener à bien votre projet et apporter leur pierre à l’édifice. Vous avez également besoin de « moteurs », c’est-à-dire de personnes  capables d’identifier les problèmes mais surtout d’y trouver des solutions.

Pour finir, pensez à bien communiquer ! Expliquez l’importance de votre projet autour de vous. Votre entourage n’a peut-être pas conscience de tout ce que vous faites pour une noble cause.

En quoi l’équipe de conseil en Philanthropie individuelle vous a-t-elle aidés ?

Nous sommes particulièrement reconnaissants des conseils et de l’assistance qui nous ont été prodigués par l’équipe de Philanthropie individuelle de BNP Paribas Wealth Management. Notre conseil en philanthropie a été à nos côtés dès le début du projet. Elle nous a accompagnés à chaque étape, nous a aidés à anticiper les risques sans perdre de vue la cause que nous défendions et nous a présenté des interlocuteurs essentiels à la réussite de notre projet.

L’équipe de conseil en Philanthropie individuelle est particulièrement bien structurée et nous travaillons avec elle pour aller encore plus loin. Nous étudions la possibilité de créer une fondation abritante, une plate-forme qui offrirait une structure d’accueil aux autres familles et aux entrepreneurs qui souhaitent s’engager en faveur de la cause animale mais ne disposent pas du temps, des ressources ou de l’envie de se lancer dans leur propre projet.

En savoir plus ∨